Temps Forts >
Remaniement ministériel en vue : Les groupes armés signataires de l’accord bientôt ministres

Remaniement ministériel en vue : Les groupes armés signataires de l’accord bientôt ministres ... (3)

Huitième round des pourparlers inter malien d’Alger : Négociations, discussions ou clarifications ?

Huitième round des pourparlers inter malien d’Alger : Négociations, discussions ou clarifications ... (1)

Burkina Faso : La tombe du feu capitaine Sankara exhumée ce lundi

Burkina Faso : La tombe du feu capitaine Sankara exhumée ce lundi ... (10)

Moussa Mara rebondit : « Je n’ai pas dit que l’avion d’ATT n’est pas une propriété du Mali »

Moussa Mara rebondit : « Je n’ai pas dit que l’avion d’ATT n’est pas une propriété du Mali ... (37)

 Le Reporter

À quand la signature de l’accord par Alghabass (Hcua), Bilal Ag Achérif (Mnla), Ould Sidatt (Maa) et Hassane Ag Mehdi (Fpa) ?

La cérémonie de signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, qui a eu lieu le vendredi 15 mai 20115, était très attendue par les Maliens de même que les groupes armés (groupes d’auto-défense, les fronts et mouvements). Chacun avait préparé le rendez-vous. Le Mnla et alliés ont choisi la voie des armes avec des attaques un peu partout. Contrairement au Front populaire de l’Azawad qui n’a pourtant pas signé ledit accord.

En effet, la première dissidence de la Cma, le Front populaire de l’Azawad (Fpa) n’a pas signé l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. À cause des querelles de leadership au sein de la plate-forme. Aujourd’hui, après la cérémonie du 15 mai 2015, certains chefs rebelles comme Alghabass Ag Intalla du Hcua, Bilal Ag […]

 Le Reporter

À fleur de vérité : Tu peux être «fier»

Il est ailleurs, mon propos. On dit de mon cousin qu’il déteste renier ses mots. Même s’il l’a fait plusieurs, contraint certainement par un développement inattendu des événements. En le faisant, il a chaque fois perdu la face. C’est pourquoi, je me suis permis une fois, de lui dire de remuer plusieurs fois sa langue […]

 Le Reporter

Le président du parti Lumière pour l’Afrique à propos des manques à gagner : «Il serait mieux de fermer le bureau du Vérificateur général»

Conscient du fait que la construction d’un pays passe nécessairement par l’implication de tous ses fils et un échange d’idées, le président du parti Lumière pour l’Afrique, Seydou Diawara dit Martin, a décidé de s’entretenir, toutes les deux semaines, avec la presse sur des sujets intéressant la vie de la Nation.

Dimanche, 17 mai 2015, au siège du parti à Sotuba, le rapport du Vérificateur général et la situation des hôpitaux étaient au menu des échanges avec les journalistes. Sur le premier sujet, le conférencier a rappelé que le bureau du Vérificateur général a été créé en 2003 avec un fonds de déroulement de 21 milliards […]

 Le Reporter

L’œil du Reporter : Quand IBK oublie les soldats maliens tombés sur le champ de l’honneur dans son discours

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a tenu, le 15 mai au CICB, un discours robuste lors de la signature de l’accord de paix et de réconciliation nationale, issu du processus d’Alger. Ce qui est sûr, c’est que les Maliens ne s’attendaient pas à un tel discours de la part du président IBK. […]

 Le Reporter

Ahmed Mohamed Ag Hamani, ex-premier ministre : « Il est urgent de faire connaître les réalités du pays aux Maliens »

Convaincu que la crise que notre pays traverse est faite d’un certain nombre de mensonges, l’ancien Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani a donné sa lecture de la violence et de la paix. Il a insisté sur l’urgence à faire connaître les réalités du pays aux Maliens. L’hôtel Salam a servi de cadre le 18 […]

 Le Reporter

Alpha, Mugabe et Issoufou

Ce sont les trois présidents qui sont arrivés successivement. Arrivé le jeudi 14 mai 2015, Alpha Condé est le premier président à répondre présent à l’invitation d’IBK, pour prendre part à la cérémonie de signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali. Il a été suivi par le président de l’Union […]

 Le Reporter

Propriété et responsabilité citoyenne : Les six communes de Bamako en compétition du 1er septembre au 30 novembre 2015

L’Agence de conseils en communication et événementiel «Tropicom», en partenariat avec le ministère de l’Environnement et de l’Assainissement et la mairie du District de Bamako, organise la 1ère édition du concours de propriété dénommé «Propriété et responsabilité citoyenne» entre les six communes de Bamako, du 1er septembre au 30 novembre 2015.

Cette information a été donnée par les organisateurs à la faveur d’une conférence de presse tenue le mercredi 13 mai 2015 à la Maison de la presse. Elle était animée par l’initiateur du projet, Moulaye Dioli Haïdara, accompagné par le directeur régional de l’assainissement, Seydou Ouologuem, et le représentant de la direction nationale de la […]

 Le Reporter

Le Doyen Papa Oumar Diop, l’invité de «À l’école des aînés» de l’AJSM : «Un journaliste sportif ne doit pas avoir des ennemis mais des amis…»

Cette déclaration a été faite par Papa Oumar Diop lors de la conférence-débats initiée par l’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm), le 16 mai, au siège du Comité olympique (Cnosm) dans le cadre de sa traditionnelle activité dénommée «À l’école des aînés». C’était en présence du président du Cnosm, Habib Sissoko ; de son secrétaire […]

 Le Reporter

Les morts de l’accord de paix et la réconciliation au Mali

Le Mali vient de signer l’accord pour la paix et la réconciliation nationale à travers une cérémonie grandiose à Bamako. Mais, dès l’annonce de cette signature, les mouvements de l’Azawad ont multiplié les actions de sabotage, surtout quand ils ont été chassés de Ménaka le 27 avril 2015. Ils s’en sont servi comme prétexte pour attaquer les positions de l’armée malienne. Les deux régions les plus exposées sont la région de Gao, à travers Ménaka et Goundam dans la région de Tombouctou.

La plus grande offensive des bandits armés a été lancée le jeudi 14 mai 2015 dans la localité de Ménaka. Au cours de cette attaque, la plate-forme a perdu un véhicule (brûlé) et il y a eu 2 morts. Alors que la Cma qui comptait rentrer le même jeudi à Ménaka, a enregistré 17 morts […]

 Le Reporter

Gestion du nord : la mauvaise foi ne bâtit pas une paix

Les experts internationaux et spécialistes de la crise au Mali sont unanimes sur le fait que la mauvaise gestion de «la question touarègue» et celle «politique de l’Azawad» sont les principales causes des crises cycliques que connaissent ces régions du septentrion malien. La corruption au Mali et la création d’élites corrompues dans l’Azawad ont été jusqu’ici les principaux obstacles à l’instauration d’une paix porteuse de progrès humains et économiques.

Le Haut conseil de l’unité de l’Azawad aurait envoyé quelques membres de son équipe politique à Bamako pour mener la campagne de sensibilisation auprès des Maliens, fin mars 2015. Il s’agit notamment d’un Malien originaire de Kayes, nommé Sory Ibrahim Tandja, recruté part le Hcua à l’aune des négociations d’Alger, ainsi que des deux députés […]

 Le Reporter

Souleymane Ag Akily à propos de leur exclusion de la CPA : «Ce n’est pas une seule personne qui peut nous exclure»

Le Centre international de conférence de Bamako a abrité vendredi 15 mai la cérémonie de signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale, entre le gouvernement et les groupes armés du Nord. En l’absence notoire cependant du Mnla, du Hcua et du Maa. Mais certains responsables de la Coalition pour le peuple de […]

 Le Reporter

Signature de l’accord de paix et de réconciliation au Mali : «…Le Mali n’a jamais manqué à ses engagements … pourvu qu’en retour, il soit l’objet d’un minimum de respect»

Le vendredi 15 mai 2015 au Centre international de conférence de Bamako, s’est tenue la signature finale de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali. Cette cérémonie grandiose et solennelle a regroupé beaucoup de chefs d’Etat et gouvernements, des présidents d’institutions nationales et internationales, des chefs ou représentants des organisations sous-régionales et internationales ainsi que des parties prenantes à la médiation.

  Avant la signature proprement dite, la partie malienne, à travers Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, a fait une déclaration. Celle-ci sera suivie de celle de son homologue algérien Ramtane Lamrama, chef de file de la médiation.   Juste après ces deux déclarations, intervenait la signature […]

1 2 3 189