Sortie des stagiaires de l’UNITAR

0

L’école nationale de police a abrité la cérémonie de sortie de promotion des stagiaires de l’UNITAR (United Nations Institute for Training and Research), le vendredi 2 août 2019. Laquelle a enregistré la présence effective de plusieurs officiers supérieurs, officiers, sous-officiers et militaires du rang.

La cérémonie était conjointement présidée par le directeur général adjoint de la police, le contrôleur général Moussa Boubacar Mariko, et le représentant de la République d’Allemagne auprès de l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB), le général Wunder.

La session de formation d’un mois de formation a regroupé policiers et gendarmes du Mali. Elle vise l’objectif principal de contribuer au renforcement des capacités des policiers et gendarmes maliens. Elle était organisée par la République fédérale d’Allemagne en partenariat avec l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) et l’UNITAR (United Nations Institute for Training and Research).  

Selon le commandant de police Yoro Traoré, ce partenariat entre la République fédérale d’Allemagne, l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB) et l’UNITAR dure depuis trois ans et apporte une formation de qualité aux forces de sécurité de la sous-région pour les pays contributeurs de troupes UPC au profit de la Minusma en général et du Mali en particulier.

Le commissaire principal Baba Mariko, chef de la composante police à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye, non moins coordinateur de la présente formation, a précisé que la centaine de policiers et gendarmes stagiaires maliens viennent de toutes les régions du pays. Pendant un mois, dira-t-il, ces 106 stagiaires dont 13 femmes ont su créer une synergie entre eux. C’est cette diversité qui a été mise à profit pour tisser des relations professionnelles et aussi d’amitié au sein du groupe, selon le commissaire principal Baba Mariko. Pour lui, les participants ont créé un réseau qui leur permettra de partager leurs expériences futures…

Au cours de la formation, ajoutera-t-il, ils ont passé en revue les modules de pré-déploiement de la police initiés par le système des Nations-unies. Le commissaire principal Baba Mariko a tenu à rassurer qu’un accent particulier a été mis sur quelques thématiques dont la protection des civils qui est au cœur de tous les mandats actuels des Nations-Unies, la protection des enfants et d’autres groupes vulnérables, mais surtout les abus et exploitations sexuelles qui peuvent porter atteinte à la crédibilité dans les zones de mission. Et de préciser que les stagiaires ont été à la hauteur, disciplinés et avides d’acquérir le savoir  au cours de la formation.

Pour leur part, les récipiendaires, par la voix de leur porte-parole, le major de la gendarmerie Niarga Dembélé, ont félicité la hiérarchie militaire d’avoir mis le paquet pour eux et, au nom de tous les stagiaires, il a remercié les autorités et leurs partenaires pour cette formation.

Le directeur général de l’école nationale de police le commissaire divisionnaire Seydou Diarra et celui de la gendarmerie lieutenant-colonel Youssouf Otto Diallo ont exprimé leur satisfaction pour la tenue de cette formation.  Quant au directeur général adjoint de la police, le contrôleur général Moussa Boubacar Mariko, et au représentant de la République d’Allemagne auprès de l’école de maintien de la paix, le général Wunder, ils ont été convaincus de ce qu’ils ont vu au cours de la démonstration des stagiaires. D’après eux, nos deux pays ne ménageront aucun effort pour la pérennisation de ce genre de formation dans notre pays afin que nos forces disposées en pré-déploiement soient aptes avant leur départ dans les différentes missions onusiennes.

Faut-il le signaler, cette formation a été entièrement financée par la République fédérale d’Allemagne et exécutée par l’école de maintien de la paix (EMP-ABB) à travers UNITAR au sein de la Minusma.

Rappelons qu’elle n’aurait été possible sans la détermination de braves formateurs comme le commandant major Sayon Keïta, le Cdt Yoro Traoré, le capitaine Fadiala Tounkara, le Maréchal de Logis chef Moussa Sangaré et le sergent-chef Issa Traoré.

 

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here