M. Attaye ag Mohamed de la CMA : « Nous n’avons jamais voulu prendre les armes, mais nous n’avions pas le choix »

14
M. Attaye ag Mohamed  de la CMA
Attaye ag Mohamed

M. Attaye ag Mohamed est le Chargé des questions de droit de l’homme de la CMA. Il s’est confié à « La Sirène » au sortir  de  la salle de signature  de l’accord de paix et de réconciliation le samedi 20 juin  dernier ai CICB. Interview !

 

La sirène : Quel est le sentiment qui vous anime après cette signature ?

Attaye: Bon comme on l’a dit nous pensons que c’est un pas très important, la signature c’est un engagement, la mise en œuvre c’est la paix donc la paix viendra après la mise en œuvre. Maintenant elle va se construire  sur le respect des dispositions des accords c’est pourquoi nous avons parlé de l’engagement des parties, de la bonne interprétation de l’accord de son contenu mais aussi de comprendre que la paix c’est dans les actes, la paix c’est dans ce que nous ferons après ce grand acte que nous avons posé aujourd’hui qui est celui de tracer le chemin  à travers lequel nous voulons instaurer un climat de paix d’égalité et de justice sur toute l’étendue du territoire au Mali en général et dans l’azawad en particulier.

La CMA a décidé d’apposer sa signature sur le document est ce que cela peut expliquer la fin de la crise sociopolitique au Mali ?

Nous l’espérons beaucoup, la fin c’est dans les actes, la mise en œuvre il n’aura pas de fin si on s’arrête seulement aux  gros mots, aux gros discours politiques, au populisme  et à la mobilisation générale. Ici c’est une scène où il y’a une télé, des chaises, le peuple qui souffre ne sait même pas encore si on a signé. Il est dans la brousse, il n’as pas accès à internet, il n’a pas de télé, il n’ya pas de radio, il suit. Il faut répondre aux besoins de ce peuple pour qu’il y’ait l paix. Donc pour que ce peuple puisse sentir la paix il faut aller vers du concret.

Est-ce que cette signature explique que les armes vont se taire?

Espérons-le beaucoup, nous n’avons  jamais voulu prendre les armes, mais nous  n’avions pas le choix. On nous a obligés, on nous a exigé de prendre les armes pour nous faire entendre. Espérons et prions que les armes ne sonnent plus sur ce territoire. Prions pour ça.

A compter de la signature, une nouvelle page va s’ouvrir dans l’histoire du Mali c’est-à-dire la paix et la réconciliation nationale qu’en dites vous?

C’est ce que tout le monde dit, si on parle de nouvelle page  c’est que  l’ancienne était vraiment grattée, il y’avait des erreurs et  il faut qu’on les corrige. Tout le monde parle d’espoir  et l’espoir se renaît quand on reconnaît qu’il y’a eu des erreurs dans le respect des droits de l’homme, dans le respect de la dignité, dans l’égalité de tous les maliens et aujourd’hui il faut aller vers cela et on verra si on pourra faire la paix ou pas.

Après que toutes les parties aient signé l’accord, est ce que vous rassurez le peuple que vous respectez vos engagements?

Nous n’avons jamais violé nos engagements mais c’est plutôt au peuple de comprendre qu’il faut exiger de son gouvernement et de toutes les parties le respect de leurs engagements. Il faut que le peuple cherche l’information, il n’ya pas que l’Etat qui communique, nous communiquons et tous ce que nous avons dénoncé est vrai. Nous l’avons dénoncé et le monde est venu témoigner parce que c’est vrai et tant que nous nous ne mettons pas devant la réalité, tant que nous n’acceptons pas qu’il y ait un changement, il n’y aura pas de changement. Vous avez bien vu qu’on change de mot du jour au lendemain, tantôt on nous qualifie de rebelles tantôt de bandits, tantôt de narcotrafiquants, rebelles, maliens ou frères parce que quelque part le discours politique veut cacher la vérité sur le terrain. Aujourd’hui les maliens pour avoir la paix doivent comprendre qu’il y’a une vérité qu’il faut découvrir, qu’il faut dénoncer, qu’il faut corriger  et ainsi nous vivrons  ensemble comme nous l’avons fait toujours.

Réalisée par Mohamed Salaha

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. LES populations de la région de KAYES ils ont des travailleurs jamais attendre l’ état ou prendre les armes contre l’état pour faire entendre nous comptons sur nous même on a fait beaucoup des choses la région de KAYES ce n’est pas l’état:roll: 🙄 🙄 🙄

  2. CMA ET ASSOCIES DES GENS VRAIMENT MAUDITS…………VOUS AVEZ VIOLE DES INOCENTS ? VOLES DES INOCENTS ,TUES DES INOCENTS…AU FINISH VOUS N AVEZ RIEN GAGNE………..ET PIRE LE DOSSIER A LA CPI VOUS ATTEND DE PIED FERME ,BANDES DE CRIMINELS SANS FOI NI LOI……………………

    💡

  3. Ils sont les plus soufrants depuis longtemps, tu es jeune.
    C’est un sujet qui peut faire une biblothèque: depuis les colons jusqu’aujourdhui…
    Laisse les faire ça vaut le coup…

  4. “Espérons-le beaucoup, nous n’avons jamais voulu prendre les armes, mais nous n’avions pas le choix. ”

    ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon? ah bon?

    Est-ce que moi aussi j’ai le choix de prendre une kalash et foutre des bastos?

  5. “Ces gens ne vont jamais respecté le Mali ils savent qu’on a un président faible lâché au Mali tout le monde sais ”

    ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

    ibCON a peur de toute longue:

  6. « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ». Fin de citation Albert EINSTEIN le savant Germano-Américain des USA. Donc faisons tous quelque chose pour éviter les mauvaises décisions qui ne nous conduiront nul part. Ces rebelles ont été intégrer dans l’armée malienne combien de fois? à chaque fois ils sortent avec des armes de notre armée pour aller créer d’autres rébellions.
    Vous Touareg prendrez toujours les armes, car vous croyez à des choses qui ne sont pas vraies, les autres ethnies souffrent aussi et sachez que les autres majorités et minorités souffrent fortement, dans la mesure ou les pouvoirs successifs n’ont jamais eux pitiés des autres. Ils se servent sans penser aux autres et vous vous pensiez que comme ces hommes et femmes des pouvoirs passés sont issues des autres majorités et minorités partagent avec les autres les ressources qu’ils prennent des deniers publics, pourtant ces hommes et femmes frustrés n’ont jamais pris les armes contre qui que ce soit.
    Tant que vous ne compreniez pas que ces autres souffrent aussi, vous aurez posé que des fausses hypothèses et nous iront de rébellion à rébellion dans un système de vice sans fin.

    Répondre

  7. …c’est vraiment une sirène ce M…allez, on n’ y s’ attarde pas… on avance…!

  8. Nous aussi nous souffrons a Segou mais nous avons juge nécessaire de prendre les armes. On vous a obligé de prendre et aussi obligé de signer du importe quoi. Si tout le monde prenait les armes comme vous le Mali ne serait plus un pays

  9. Le nord du Mali s ‘ en sortira durablement quand on arrêtera d ‘ ethnitiser le problème en n’ écoutant que les doléances des égarés qui ont pris les armes et qui sont gloutons en termes de finances contre une improductivite notoire les poussant à récidiver de façon cyclique. Le Mali eclaterait si chacune des 8 régions se comportait ainsi! ! Il est très urgent de revenir à une politique de brassage des populations qui a fait ses preuves au cours de la courte première République fondatrice de la Nation. La prolifération des armes dans le septentrion et les habitudes belliqueuses d ‘ une minorité restera toujours à redouter. Le ré aménagement incombe à l ‘ état souverain sans aucune hésitation. La mise en oeuvre des projets de développement ne doit pas tarder et doit se concevoir dans le cadre exclusif d ‘ une population brassée où les 4 coins du Mali seront à l ‘ appel suivant les compétences requises. Finir avec les malettes d ‘ arrangement et l ‘ endormissement à l ‘ ombre des manguiers de KATI et de BAMAKO! ! Une meilleure sécurisation nous commande au rétablissement de tous les camps du nord ayant subi des avatars complétés par de nouveaux camps qui vont recevoir le transfert rapide des bataillons désoeuvrés des autres régions. Vive le MALI pour UN PEUPLE, UN BUT, UNE FOI.

  10. Depuis les indépendances on assiste de façon périodique au declanchement de la rébellion au nord du mali.rébellion tjr dirige par les touareg.sont ils plus défavorisés que les autres ethnies?je n’en suis pas si sûr .allez y voir dans leur culture pour déterminer les causes profondes de ce comportement de va t’en guerre ; de vouloir avoir des esclaves.

  11. A les attendres parlé on dirait qui ya que le nord qui soufre
    Ces gens ne vont jamais respecté le Mali ils savent qu’on a un président faible lâché au Mali tout le monde sais qu’il ya eu beaucoup d’argent envoyer dans le nord et qui on été détourné là-bas

Comments are closed.