Entre Nous : Comptons sur nous-mêmes

6

«Ce que le président Macron a annoncé en juin ne constitue pas un départ des militaires français mais une transformation du dispositif en place. Le redimensionnement de l’engagement français est censé favoriser la montée en puissance de nos armées pour prendre en charge leur propre sécurité, tout en continuant à recevoir un appui en matière de logistique, de renseignement et de formation. On ne peut pas demander aux Français, aux Américains ou à d’autres partenaires d’assurer notre propre sécurité, même si l’on souhaite continuer à bénéficier de leur aide pour rehausser le niveau de notre appareil de sécurité et de défense. En Mauritanie, nous n’avons jamais demandé aux Français d’intervenir pour anéantir des terroristes. C’est la mission de l’armée mauritanienne, comme la mission de l’armée française est de protéger son territoire…. Il ne faudrait pas considérer qu’une réorganisation du dispositif français va entraîner le chaos au Mali. Cette évolution est faite dans le but de rechercher plus d’efficacité. » Voici un extrait de l’entretien accordé par le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, au quotidien français « L’Opinion ».

Le président mauritanien dit vrai. Une vérité qui peut être perçue par une partie de l’opinion comme une manière de défendre la position de l’ancienne puissance coloniale. Aujourd’hui, dire certaines vérités, c’est prendre le risque d’être traité d’apatride ou de pro-français. Montrer l’incapacité ou l’inefficacité des responsables maliens dans la proposition de solutions de sortie de crise équivaut à être traité de « cinquième colonne ».

Que non !!! Essayons de ne pas mettre en avant le cœur. Et loin de cette campagne de propagande et de populisme visant à abrutir encore plus les Maliens et de jeter les milliards inutilement dans une aventure hasardeuse de recours à une société privée de sécurité.

Le redimensionnement du dispositif de Barkhane devrait être plutôt vu à Bamako comme une opportunité pour le Mali de favoriser la réoccupation du terrain par les FAMa. Il faut réoccuper le terrain en fonction de nos moyens en se fixant des objectifs stratégiques à court, moyen et long terme. Car, le Mali est un pays très vaste. Une immensité qui échappe à beaucoup de nos compatriotes. Les avions de chasse Super Tucano A29 acquis auprès de la société brésilienne Ambrayer, les avions de type Y-12, les MI-35, les M1-171, le CASA C-295MW et autres aéronefs dont les entretiens nécessitent un budget spécifique ne permettent pas aux FAMa d’assurer la couverture de l’ensemble du territoire. Et de combler les attentes légitimes du peuple malien.  Sans évoquer le manque d’effectif. Un déficit de personnel en passe d’être résolu avec des recrutements massifs de ces dernières années s’ils sont vraiment maintenus.

La défense du Mali et la sécurisation du territoire national doivent être assurées par les FAMa. Faisons-nous confiance. Comptons sur nous-mêmes. Car, il est toujours dangereux de confier la sécurité d’un pays à un autre.

Lisez et relisez cette belle réflexion d’Abdoulaye Doro Sow : « Tout mercenaire met en avant la consigne plutôt que la conscience. Il se bat uniquement et exclusivement pour de l’argent et peut à tout moment se retourner contre les commanditaires en fonction de l’offre de la partie adverse. Dans le Prince Machiavel que les mercenaires sont utiles vérifier le texte original car quelque chose manque dans ce début de phrase ! Pour faire le sale boulot que les armées républicaines ne peuvent pas exécuter. Les mercenaires sont donc utiles là où il s’agit de venir pour tout casser et repartir.

C’est dire que dès que leur mission s’installe dans la durée, il y a obligatoirement de gros risques. Il me semble que concernant le Mali, il ne s’agit pas d’une intervention sous forme de coup de poing mais d’aider un Etat à lutter contre les mouvements terroristes et avec des tensions communautaires et des revendications identitaires. Tout cela constitue une véritable poudrière !! »

Par Chiaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. “Le président mauritanien dit vrai”???
    LA SITUATION SÉCURITAIRE AU MALI CONCERNE PLUS LES SÉPARATISTES QUE LES JIHADISTES QUI S’ATTAQUENT À LA PRÉSENCE DE L’ARMÉE FRANÇAISE.
    Si on se trompe d’ennemi,on a encore une décennie à vivre dans L’INSÉCURITÉ.
    L’ENNEMI CE NE SONT PAS LES GROUPES JIHADISTES,MAIS L’ÉTAT FRANÇAIS TAPIS DERRIÈRE LES SÉPARATISTES.
    Quand la France est intervenue en 2013,ce n’était pas pour empêcher les jihadistes d’occuper Bamako,mais pour profiter pour installer les SÉPARATISTES à KIDAL.
    Ils sont venus de Mauritanie et du BURKINA FASO de BLAISE COMPAORÉ qui les ont accueilli après qu’ils aient été chassés par leurs alliés jihadistes.
    La France se sert des SÉPARATISTES pour DIVISER le Mali.
    Pour réussir son COUP,elle a placé sa présence dans le cadre de la lutte contre le terrorisme islamique DANS LE SAHEL.
    C’est pourquoi la stratégie d’aider les jihadistes à gagner des territoires.
    ÇA S’EST TRADUIT PAR FERMER LES YEUX SUR LES MOUVEMENTS DES JIHADISTES AVANT ET APRÈS LES ATTAQUES DES CAMPS DES FAMAS.
    Elle connaît le lieu de regroupement,les voit se déplacer,ensuite se replier dans leur base.
    Elle voit les convois quittés KIDAL pour attaquer les positions de L’ARMÉE MALIENNE en violation du CESSEZ LE FEU que l’Etat du Mali a été obligé de signer du fait de la pression sur le laquais IBK afin de pouvoir négocier pour imposer un accord qui fixe la division du Mali.
    LA FRANCE CONSTATE QUE L’ACCORD D’ALGER EST DIFFICILEMENT APPLICABLE MALGRÉ DES PRESSIONS PAR DES ATTAQUES À RÉPÉTITION CROYANT POUVOIR POUSSER LA POPULATION À FAIRE PRESSION POUR APPLIQUER L’ACCORD AFIN DE RETROUVER LA SÉCURITÉ.
    Il n’y a aucun doute que si L’ACCORD D’ALGER est appliqué,la France va mettre ses moyens à la disposition de la lutte contre le terrorisme.
    Pour le moment ces moyens sont utilisés pour aider à favoriser l’insécurité.
    C’est pourquoi l’arrivée d’un autre partenaire gêne considérablement la France et ses pays satellites.
    L’ÉQUILIBRE DES FORCES VA RAMENER LA SÉCURITÉ CAR LE MALI VA OCCUPER KIDAL,OBLIGÉ LES SÉPARATISTES À SE RÉFUGIER DANS LES PAYS VOISINS.
    MACRON dit hypocritement à L’ARMÉE MALIENNE d’occuper les camps que L’ARMÉE FRANÇAISE a libérés sachant que les SÉPARATISTES ne vont jamais l’accepter.
    Si notre ARMÉE s’installe dans ces CAMPS on viendra les attaquer en emportant tous les matériels comme on en a fait dans plusieurs CAMPS depuis la signature de L’ACCORD D’ALGER.
    On dira que L’ARMÉE MALIENNE a été incapable de sécuriser le camp alors qu’ en réalité c’est la France qui guide toutes ces opérations contre L’ARMÉE MALIENNE afin de faciliter l’établissement de L’AZAWAD.
    Il faut sortir de ce piège tendu en demandant à la France de quitter le Mali.
    Si on ne le fait pas,on a décidé d’aider la France à DIVISER le Mali.
    LA FRANCE EST CHEZ NOUS POUR DIVISER LE MALI,PAS POUR LUTTER CONTRE LE JIHADISME.
    Dire qu’il faut que nous comptions sur nous même,c’est aider aussi la France à atteindre son objectif.
    On ne peut pas compter sur nous même contre,non pas les jihadistes,mais contre l’Etat français décidé à diviser le Mali par sa VOLONTÉ INÉBRANLABLE d’appliquer L’ACCORD D’ALGER.
    Il faut nécessairement un partenaire à la dimension de la France qui soutient nos ENNEMIS SÉPARATISTES.
    WAGNER n’est pas une SOCIÉTÉ PRIVÉE comme une autre.
    Elle est l’ex croissance de L’ARMÉE RUSSE.
    Si elle vient,c’est pour défendre la CRÉDIBILITÉ de l’Etat RUSSE.
    Elle aura les moyens que les sociétés privées ne peuvent pas avoir.
    La France le sait d’où des manoeuvres pour empêcher qu’elle s’installe au Mali.
    Il va de soit que la Mauritanie se soucie de l’avenir des SÉPARATISTES qu’elle soutient.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. C’est juste et d’une évidence frappante qu’on ne peut être sécurisé que par son ARMÉE.
    Faut il qu’on permette à cette ARMÉE d’agir.
    ON FAIT SEMBLANT D’OUBLIER QUE L’ARMÉE MALIENNE A SIGNÉ,EN 2014 SOUS LA SUPERVISION DU PRÉSIDENT MAURITANIEN,UN CESSEZ LE FEU AVEC LES SÉPARATISTES INSTALLÉS PAR LA FRANCE À KIDAL.
    La MAURITANIE est le soutien principal des SÉPARATISTES.
    Elle milite pour L’INDÉPENDANCE de ses frères de l’autre côté de la frontière.
    Le Mali a été attaqué par les éléments venus de Libye.
    Il n’a pas de frontière avec ce pays,mais le Niger en a.
    DES COLONES DE 4×4 ONT TRAVERSÉ SON PAYS POUR VENIR ATTAQUER L’ARMÉE MALIENNE.
    Les deux pays avec le Burkina Faso de BLAISE COMPAORÉ ont aidé la France à réaliser son plan pré-établi:l’autonomie,ensuite L’INDÉPENDANCE de L’AZAWAD.
    Pour avantager les SÉPARATISTES,il faut affaiblir L’ARMÉE MALIENNE.
    Après les avoir aidé à occuper les deux tiers du territoire repris par l’allié JIHADISTE,on est allé les chercher en Mauritanie et au Burkina Faso pour les installer à kidal enveloppé dans L’OPÉRATION SERVAL.
    ELLE A CONSISTÉ À INSTALLER LES SÉPARATISTES À KIDAL PLUTÔT QU’ À EMPÊCHER LES JIHADISTES D’OCCUPER BAMAKO COMME RESSASSÉS RÉGULIÈREMENT PAR LES DIRIGEANTS FRANÇAIS.
    C’est d’une hypocrisie criminelle d’affirmer que c’est à L’ARMÉE MALIENNE de sécuriser le territoire national alors que depuis 2012 tous ces pays cités participent à l’empêcher s’agir.
    LE CESSEZ LE FEU SIGNÉ PAR IBK EN 2014 EST EN RÉALITÉ UNE FAVEUR ACCORDÉE AUX SÉPARATISTES CAR CE SONT EUX,SOUS COUVERT DE GROUPES JIHADISTES,QUI ONT ATTAQUÉ LES DIFFÉRENTES POSITIONS DE L’ARMÉE MALIENNE AVEC LAIDE LOGISTIQUE DE L’ARMÉE FRANÇAISE.
    L’ARMÉE MALIENNE est empêchée de prendre position à KIDAL afin de neutraliser les SÉPARATISTES alliés naturels des jihadistes par la MINUSMA installée par la France.
    En fait il n’y a plus D’ARMÉE MALIENNE.
    On fait tout pour empêcher les animateurs de l’Etat du Mali à la recréer.
    Tout le monde constate que la France ne veut pas quitter le Nord du Mali.
    Naturellement que L’ARMÉE MALIENNE ait la possibilité de sécuriser son territoire n’est pas dans son intérêt.
    Si L’ARMÉE FRANÇAISE donne l’impression de lutter contre les jihadistes,tout esprit éclairé sait que l’enjeu est réellement le contrôle du Nord du Mali.
    TOUT A COMMENCÉ AU NORD DU MALI ET C’EST À CET ENDROIT QUE TOUT SERA RÉSOLU.
    Le nid du terrorisme,c’est la ville de KIDAL.
    Elle a son ARMÉE plus puissante que celle de l’Etat du Mali car on a affaibli L’ARMÉE MALIENNE par des attaques sanguinaires à répétition tout en mettant en place L’ARMÉE des SÉPARATISTES.
    C’est dans ce conteste que le PRÉSIDENT MAURITANIEN dit hypocritement “le redimensionnement de l’engagement français est censé favoriser la montée en puissance de nos armées pour PRENDRE EN CHARGE LEUR PROPRE SÉCURITÉ”
    Dans L’ESPRIT du PRÉSIDENT MAURITANIEN L’ARMÉE des SÉPARATISTES est SOUVERAINE.
    Elle est chargée de PRENDRE EN CHARGE LA SÉCURITÉ DE L’AZAWAD.
    C’est pourquoi faire appel à un autre partenaire que la France,c’est DÉGAGER les SÉPARATISTES de KIDAL.
    Que L’ARMÉE MALIENNE ait un soutien pour lutter contre la France et ses satellites fait peur.
    C’est ce qui se manifeste avec les différentes déclarations.
    IL FAUT QUE LES MALIENS ARRIVENT À DÉCANTER CE COMPLOT CONCOCTÉ PAR NOS VOISINS POUR FAIRE PLAISIR À LA FRANCE.
    Ça passe nécessairement par choisir son camp contre la France.
    IL FAUT DIRE À LA FRANCE DE DÉGAGER TOUT EN NÉGOCIANT AVEC LES RUSSES ET LES TURCS.
    Nos voisins ont choisi leur CAMP.
    Ils sont en sécurité pour avoir choisi de soutenir nos SÉPARATISTES contre l’Etat du Mali.
    Il suffit de constater qu’après la déclaration d’ISSOUFOU sur KIDAL,le niger a commencé à être attaqué par ceux qu’on appelle hypocritement jihadistes.
    Ils sont venus de KIDAL comme l’avait dit justement l’ancien président nigérien.
    La France est l’allié des jihadistes contre l’Etat du Mali.
    C’est ça la réalité du terrain.
    Les SÉPARATISTES ont comme soutien une grande puissance mondiale financée par certains ÉTATS du moyen orient.
    L’État du Mali doit avoir sa grande puissance militaire pour pouvoir tenir tête à la France et ses satellites.
    Pour cela il faut nécessairement légitimer l’Etat par un gouvernement INCLUSIF et un CNT REPRÉSENTATIF.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. CHAKABA, NOUS ALLONS AVOIR RECOURS AVOIR A D’AUTRES PARTENAIRES PIAN!!!!
    ON A EN BESOIN POUR UN TEMPS BIEN DETERMINE ET DES OBJECTIF DETERMINES QUI SEMBLE ECHAPPER MEME AUX ESPRITS “ALPHABETISES”.
    JE ME RAPPELLE EN 2012, QUAND L’APPORT DE QUELQUES (MERCENAIRES) PILOTES UKRAINIENS AVAIENT FAILLI FAIRE TOURNE LA BALANCE DE LA BATAILLE EN FAVEUR DE L’ETAT MALIEN . MALHEUREUSEMENT, MENACES D’ETRE TRADUIT DEVANT LA CPI POUR AVOIR RASE TOUTE UNE COLONNE DE REBEELLE PAR LES DIRIGEANTS FRANCAIS (RFI), CEUX-CI ONT PLIE BAGUAGE.
    CETTE FOIS, CE SERAIT UN CONTRAT EN BONNE ET DU FORME POUR UN TRAVAIL BIEN DONNE ET POUR UN TEMPS BIEN DONNE.
    TON AVIS COMPTE , COMME CELUI DE TOUT LE MONDE, MAIS ICI TU N’AS PAS LA VERITE DE TON COTE. ET POUR UNE FOIS QUE NOS DIRIGEANTS SEMBLENT SUR LA BONNE VOIE, IL EST TEMPS QU’ON OUBLIE NOS DIFFERENCE POUR FORMER UN FRONT COMMUN.
    EST-CE LA MAURITANIE AVAIT DEMANDE NOTRE AVIS AVANT DE CONCLURE SES PACTES ET AVEC LES DJIHADISTES ET AVEC LES REBELLES?

  4. «Ce que le président Macron a annoncé en juin ne constitue pas un départ des militaires français mais une transformation du dispositif en place. Le redimensionnement de l’engagement français est censé favoriser la montée en puissance de nos armées pour prendre en charge leur propre sécurité, tout en continuant à recevoir un appui en matière de logistique, de renseignement et de formation. On ne peut pas demander aux Français, aux Américains ou à d’autres partenaires d’assurer notre propre sécurité, même si l’on souhaite continuer à bénéficier de leur aide pour rehausser le niveau de notre appareil de sécurité et de défense. En Mauritanie, nous n’avons jamais demandé aux Français d’intervenir pour anéantir des terroristes. C’est la mission de l’armée mauritanienne, comme la mission de l’armée française est de protéger son territoire…. Il ne faudrait pas considérer qu’une réorganisation du dispositif français va entraîner le chaos au Mali. Cette évolution est faite dans le but de rechercher plus d’efficacité. »
    LA FARNCE A-T-ELLE BESOIN DE CES “TRADUCTEURS” NIGERIENS ET MAURITANIENS? ALLEZ-Y VOUS FAIRE VOIR AILLEURS! NOUAKCHOT N’ETAIT QU’UN FAUBOURG IL Y A QUELQUES ANNEES ET C’EST A CAUSE DU PETROLE ET PARCE QUE VOUS AVEZ FAIT UN PACTE LE DIABLE DJIHADISTE ET REBELLE QUE LA MAURITANIE A ETE EPARGNE JSUQU’ICI.
    ALORS FOUTEZ-NOUS LA PAIX ENFIN

  5. Pertinent: vous avez bien vu les choses: barkhane, takhuba, minusma, Wagner sont de passage. Fama doit compter sur lui même.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here