Centre du Mali : Hammadoun Dicko de Tabital Pulaako dans la délation

1

Depuis les événements regrettables du cercle de Bankass, lesquels ont été fermement condamnés par le gouvernement et la classe politique, des personnes de mauvaise foi s’activent dans la fanfaronnade. Malgré, la compassion du Chef de l’état, qui s’est déplacé sur les lieux du crime pour apporter son soutien aux parents des victimes. Ce n’est pas tout. Il a même instruit au chef d’État major général des Armées, le général Keita, de créer un poste de sécurité dans la zone. Celui-ci est déjà opérationnel.

Sur initiative du pouvoir, une rencontre entre Peulhs et Dogons de la location a été tenue, la semaine dernière, pour favoriser l’entente et le vivre ensemble.

C’est bien, en ce moment que Tabital Pulaako, à travers Hammadoun Dicko, secrétaire général de la jeunesse, mis en mission par des opposants peulhs, tente de ternir l’image de notre armée, en déclarant au journal Le Monde ” qu’elle tue les Peulhs”. En plus, sans vergogne, Hammadoun affirme dans le même journal que l’Etat est contre les Peulhs. Quelle aberration? L’Etat est l’émanation de toutes les communautés. Beaucoup de peulhs siègent au gouvernement.

Quel intérêt l’Etat a à être contre une communauté ?  Même dans le nord du pays que les djihadistes avaient occupé un moment donné avec des complicités internes, l’Etat ne s’est opposé à aucune communauté.

Au Centre, la Katiba d’Amadou Koufa recrute, certes, parmi les peulhs, mais l’Etat n’a jamais considèré que les peulhs sont des terroristes. Idem pour l’armée, qui intervient avec discernement.

Les morts du village peulh de Bankass est un acte terroriste. C’est connu de tous, y compris la Minusma et Barkhane.

Malheureusement, il se trouve des fils du pays, à l’instar de Hammadoun Dicko pour essayer d’accuser l’Armée malienne, de vilipender l’Etat, et de s’attaquer à la milice dogon. Alors, qu’il oublie la milice peulh, créée par les soins de son association pour attiser les conflits intercommunautaires, au moment où le Premier ministre, entend intégrer dans l’armée ceux qui oeuvrent pour la paix.

La crise du Centre du Mali a été aggravée par des manipulations politiciennes.Tapis dans l’ombre à Bamako, certains leaders politiques tirent les ficelles espérant en tirer des dividendes politiques. Dommage pour le pays!

Sinon, le chef du gouvernement a multiplié les visites dans la région, avec à la clé l’installation de plusieurs unités de défense et où de sécurité. Toutes les zones visitées par le PM sont stables. Ce sont de nouvelles localités qui sont ciblées. Or, il est difficile de mettre dans chaque village un groupement de sécurité, en raison des ressources humaines et des moyens financiers et militaires que cela nécessite. Malgré tout, chaque fois, qu’une commune ou village est attaqué, l’intervention efficace de l’Etat se fait sentir.

La lutte contre le terrorisme est permanente jusqu’au démantèlement du dernier djihadiste. Dommage que certains continuent de travailler pour faire échec aux efforts du gouvernement!

A suivre.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Que vient faire la photo de Oumar Hammadoun DICKO dans cet article. Le 22 Septembre fait honte à tous les journalistes du Mali. Que connaissez vous du centre ou du Nord? Vous êtes terrés à Bamako, ne faites aucune investigation et vous vous permettez de raconter votre vie au peuple. Honte à vous. Vous êtes vraiment nuls. Qu’a fait IBK et ses sbires pour protéger les peulhs? Vous dites que l’attaque de Kologon c’est des terroristes, l’état même ne dit pas la même chose que vous? Faites le griot comme vous voulez pour manger, mais arrêtez de racontez des conneries au peuple.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here