non-respect du mot d’ordre de grève de 72 H : Un désaveu pour les syndicats de la santé ?

0

Annoncée avec tambour et trompette, la grève des 72 heures projetée par les syndicats du secteur hospitalier du Mali, dans le CHU Gabriel Touré-Point G- Hôpital dermatologique de Bamako n’a pas été suivie. Un désaveu sanglant pour les syndicats ?

 En effet, le samedi 04 septembre 2021, lors d’une conférence de presse animée, les responsables des comités syndicaux des différents hôpitaux avaient annoncé que le CHU-Gabriel Touré, le Point G et l’Hôpital Dermatologique de Bamako vont entamer une grève de 72 heures à partir du lundi, 06 septembre 2021, renouvelable s’il le faut.

Cette décision a été prise à la suite d’un préavis déposé sur la table du gouvernement, en signe de protestation contre la réaffectation d’un syndicaliste du CHU-du Point G.

Selon Dr. Amadou Maïga, syndicaliste au CHU- Gabriel Touré, le seul point de revendication concerne la liberté syndicale au sein du secteur hospitalier en particulier. « Il s’agit de la réaffectation du Secrétaire général du comité syndical du CHU Point-G, en la personne de Fousseyni Coulibaly, au gouvernorat du District de Bamako, alors qu’il exerçait un mandat syndical ».

Pour lui, cette décision d’affectation, qui a été signée depuis le 10 avril 2021, est une violation grave de la liberté syndicale et de la Constitution du Mali qui consacre « la liberté syndicale comme un droit indéniable aux travailleurs ».

Aussi, a-t-il déclaré : «Cette affectation est un fait arbitraire contre la personne de Fousseyni Coulibaly, qui s’est beaucoup battu pour l’amélioration de ce centre hospitalier, tant sur le plateau sanitaire que pour la situation du personnel ».

Par ailleurs, les syndicalistes réclament le retour de M. Coulibaly à son poste. En cas de non-satisfaction, ils se réservent le droit d’entamer, dans un premier temps, une grève de 72h à partir du lundi, renouvelable du 13 septembre au 16 septembre prochain, prévient le conférencier.

Pour le premier acte de la grève, le mot d’ordre n’a pas été suivi. Au CHU Gabriel Touré et au CHU Point-G, le constat était sans appel. Tous les services fonctionnaient normalement.

Interrogé, un responsable CHU Gabriel Touré a confirmé l’effectivité des services. « On a constaté qu’il y a eu un léger retard dans le travail au niveau des services comme l’ORL, la chirurgie générale et à la traumatologie. Mais tout est rentré dans l’ordre », nous confiait ce responsable dans l’après-midi.

À l’allure de la situation, on a le droit de se demander si ce non suivi du mot d’ordre est un désaveu pour le syndicat

A suivre…

F. Abdoul

Source : Plume Libre

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here