Formation des parajuristes de la clinique Deme-So à Ségou : Pour mieux rapprocher la justice et les justiciables

0

La salle Gabriel CISSE de Ségou a abrité du 14 au …juin 2021 la formation initiale de 100 nouveaux para juristes dont 50 femmes dans le cadre du projet d’appui à l’accès des populations aux droits et à la justice pour renforcer la lutte contre l’impunité au centre du Mali (PARAJU-UE).

Organisée par l’association DEME_SO (Clinique juridique) la formation a regroupé des auditeurs et auditrices venus des régions de Ségou, San, Mopti, Badiangara et Douentza. La cérémonie d’ouverture était présidée par le gouverneur de Ségou,

Dans son allocution de bienvenue, Mme la 5ème adjointe au maire de Ségou s’est réjouie de la tenue de cette formation qui permettra de réduire l’impunité tout en faisant la promotion du droit. A sa suite le représentant du coordinateur national de DEME-SO  a fixé le cadre des travaux. Pour Monsieur COULIBALY, la formation des 100 nouveaux para-juristes a été organisée en partenariat avec l’Union Européenne et cadre avec les objectifs de l’association à savoir la promotion de la gouvernance locale, l’accès des couches vulnérables à la justice, la promotion du genre.

Pour atteindre ces objectifs, DEME-SO a mis sur place un réseau de para juristes dont la mission est de conseiller, orienter, les justiciables pour un meilleur accès au service de la justice. Au total près de 726 para juristes ont été formés et couvrent 363 communes. La formation dont il est question est une réponse au PARAJU-UE et traduit la volonté de briser le mur d’incompréhension entre la justice et les populations a-t-il conclu

Le gouverneur en ouvrant les travaux  a insisté sur les objectifs de la formation à savoir, doter les participants de connaissances nécessaires à l’animation des sessions de causeries-débats, de conseil et médiation et d’orientation de la communauté à la base. Elle vise aussi à doter chaque commune de 02 nouveaux para- juristes qui sans être membres de la chaine pénale constitue en d’autres termes des ramifications devant servir la population au besoin.

Le gouverneur a félicité l’association DEME-SO et son partenaire pour avoir contribué à l’amélioration du rendement de la justice gage de la paix et de la sécurité. Il a enfin invité les facilitateurs à utiliser une approche pédagogique plus simple pour permettre aux apprenants d’assimiler l’essentiel.

La formation proprement dite a concerné les modules au nombre de 14 ont porté sur :L’état civil, l’accès à la justice et à l’administration, le droit foncier, la prévention, gestion et règlement de conflits, les droits humains, les droits de la femme, les droits de l’enfant, la démocratie et Etat de droit, la décentralisation, la chaine pénale, la médiation pénale, la justice transitionnelle, la protection de l’environnement et la sensibilité aux conflits.

Les modules ont été dispensés en faisant recours au brainstorming, aux travaux de groupe, aux présentations et aux témoignages des personnes ressources. La formation a été sanctionnée par la distribution des supports comme le curriculum national de formation de para juristes au Mali, le guide du détenu.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here