Partenariat économique : Vers la création d’une plateforme d’accueil et d’accompagnement des sociétés chinoises au Maroc

0

Dans le cadre du renforcement du partenariat économique entre le Maroc et la Chine, une lettre d’intention portant sur le développement d’un partenariat avec le groupe chinois ISI Golden Age international holding CI Ltd a été signée mercredi dernier à Rabat. À travers la signature de cette lettre d’intention, le groupe chinois annonce sa volonté de créer une plateforme d’accueil et d’accompagnement visant à faciliter l’implantation des sociétés chinoises au Maroc.

 Les atouts du Maroc semblent séduire de plus en plus les investisseurs étrangers. Outre sa position géographique stratégique, le Royaume se démarque dans la région par sa stabilité politique, sa main-d’œuvre qualifiée. Aussi, la résilience et la compétitivité de son économie plaident largement en sa faveur. Des avantages qui n’ont pas laissé de marbre les entreprises chinoises. En effet, le mercredi 23 décembre 2015, une lettre d’intention portant sur le développement d’un partenariat avec le groupe chinois ISI Golden Age international holding CI Ltd a été signée à Rabat. Paraphée par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, M. Moulay Hafid Elalamy, et le président de ce groupe, Li Guisheng, cette lettre d’intention vise à faciliter l’implantation des sociétés chinoises au Maroc. D’après M. Elalamy, la signature de cet accord témoigne de l’attractivité du Royaume et démontre l’intérêt de plus en plus grandissant accordé au Maroc comme terre d’investissement.

Depuis plusieurs décennies, aux dires du Ministre marocain, son pays s’est engagé dans une politique de libéralisation axée sur le renforcement de la compétitivité économique et la diversification de ses partenaires commerciaux. Ainsi, de nombreuses réformes sur le plan institutionnel, législatif et réglementaire ont permis d’améliorer l’environnement des affaires et l’attractivité du Royaume.

La signature de cette lettre d’intention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’accélération industrielle étalée sur la période 2014 et 2020 et qui vise notamment la création de 500.000 emplois.

Elle fait suite à la rencontre à laquelle ont pris part Moulay Hafid Elalamy et Li Quisheng lors du forum sino-africain des entrepreneurs que le Maroc a abrité du 26 au 27 novembre dernier à Marrakech.

“Les opérateurs chinois se tournent de plus en plus vers l’investissement en Afrique et au Maroc. Nous accueillons chaque semaine 6 à 7 opérateurs qui souhaitent délocaliser leurs activités au Maroc. Certains opérateurs se sont déjà implantés au Royaume et se préparent à tourner leur activité vers l’exportation”, a ajouté le ministre.

Faut-il rappeler également que cette future coopération permettra de créer plusieurs milliers de postes d’emploi. Selon le président du groupe chinois Li Guisheng, un fonds d’investissement dédié sera mis en place en vertu de cette lettre d’intention.

Pour rappel, les relations bilatérales entre le Maroc et la Chine sont régies par “l’accord commercial et économique” signé à Rabat le 28 mars 1995 et entré en vigueur en 1999.

Les dispositions de cet accord prévoient un octroi mutuel de facilités douanières en vue d’encourager le développement de la prospection commerciale dans l’objectif de dynamiser les échanges bilatéraux entre les deux partenaires. Ce cadre a été par la suite enrichi par la signature d’autres conventions relatives à des domaines spécifiques (santé, agriculture, travaux publics…). Aujourd’hui, les entreprises chinoises misent sur le Maroc pour renforcer leur présence en Afrique.

 

B.Koné

PARTAGER