Comité de Pilotage FIER : Le pied à l’étrier rural

3
Mahamane Baby
Mahamane Baby

Le projet FIER s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Décennal de Développement de la Formation Professionnelle pour l’Emploi (PRODEFPE). Le Ministre BABY a rappelé les documents devant être examinés au cours de cette session étalée sur deux jours, le projet de Programme de Travail et Budget Annuel (PTBA) 2014-2015; le Manuel de procédures administratives, financières et comptable et le Manuel d’exécution du projet.

A travers ce PTBA, il s’agit de travailler à la mise en place de l’équipe du projet, à l’acquisition des moyens matériels et financiers, à l’élaboration et l’internalisation des outils de gestion, à la réalisation des études de base et à la signature des conventions avec les partenaires-clés, parmi lesquels les Conseils Régionaux et les organisations professionnelles agricoles.

En plus de l’équipe de coordination du projet FIER, la trentaine de membres du Comité de Pilotage ont répondu présents à cette session, à savoir les représentants de neuf départements ministériels, les Présidents des Conseils Régionaux de Koulikoro et Sikasso ou leurs représentants, les représentants des services techniques, ceux des organisations professionnelles agricoles et ceux des organisations de jeunes.

Le PTBA 2014-2015, qui coûtera 1,627 milliard de FCFA, permettra, durant ce 4ème trimestre, à 15 jeunes d’entamer leur tutorat et, en apprentissage dual, à 1000 jeunes d’être alphabétisés et à 614 entreprises de bénéficier de l’appui du service non financier mis en place, a comptabilisé le Ministre, soulignant que certaines activités d’investissement seront menées, au titre de cette 1ère composante, à la fin de l’exercice 2015, notamment le renforcement de capacités des différents acteurs opérationnels.

Le projet FIER, a soutenu le Ministre, se distingue de beaucoup d’autres en raison des indicateurs ciblés, relatifs notamment aux filles et aux femmes, qui représenteront entre autres 50% des 20 000 jeunes formés au niveau des Maisons Familiales Rurales; 60% des 30 000 jeunes alphabétisés; 30% des 80 conseillers en entreprise qualifiés et 50% des 51 000 jeunes porteurs d’initiatives formés par unités mobiles et dans les Centres de Formation Professionnelle.

L’objectif est de contribuer à la promotion de l’emploi rémunérateur durable pour les jeunes ruraux, dans les filières agricoles et les activités économiques connexes, a rappelé le Ministre après avoir invité à une analyse approfondie des documents, à des débats fructueux et à des propositions concrètes et pertinentes permettant enfin de donner les moyens à l’équipe de coordination de travailler efficacement.

«Les défis qui se posent aujourd’hui en termes de qualification des ressources humaines et d’insertion sont assez nombreux et complexes. Nous avons pris l’engagement devant le Président de la République de jouer tout notre rôle pour lever ce défi, mais aussi de veiller à l’exécution efficiente du projet FIER», a martelé le Ministre pour mieux souligner l’engagement collectif à contribuer à l’atteinte des résultats au profit de la jeunesse rurale.

«Dans le cadre du respect de cet engagement, je veillerai à ce que chacun des acteurs assure et assume ses responsabilités. Car nous sommes tous tenus par l’obligation d’atteindre les résultats attendus»,a conclu le Ministre BABY, qui a par ailleurs promis de s’investir pour élargir FIER à deux autres régions que Koulikoro et Sikasso.

Après le retrait du Ministre et la vérification des mandats, la session a abordé le vif des sujets avec, comme entrée en matière, la présentation et les échanges sur le projet lui-même. Ensuite, les participants ont planché sur le PTBA 2014-2015, avant d’avoir droit à un exposé-discussion sur le Manuel de procédures administratives, financières et comptables.

Quant à la journée du mercredi, elle a été consacrée au Manuel d’exécution du projet, au Système de Suivi-évaluation et à l’état de mise en œuvre au 31 mai 2015, sans oublier la synthèse des recommandations.

CCOM MEFPJCC

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. BONJOUR SIKASSO POURQUOI UNE PERSONNE ENCORE DE LA FAMILLE. LE MINISTRE BABY EST L’ESPOIR DE LA JEUNESSE MALIENNE UN HOMME INTEGRE TRAVAILLEUR ET A L’ECOUTE DE TOUT LE MONDE. DE GRACE ARRETONS DE GATER LE NOM DES GENS JUGEONS LES SUR LES FAITS…
    BON COURAGE BABY ET NOUS VOUS SOUHAITONS PLEIN SUCCES.

    • Mon cher Sikasso, ne raconte pas des bêtises. Baby n’a aucun lien de parenté avec Ma famille d’abord! C’est un travailleur qui a fait ses preuves à l’extérieur du pays! La seule chose qui lui a valu ce poste c’est son militantisme au sein du parti RPM. c’est qui est tout a fait normal et justifié! Quand vous n’avez rien à dire, taisez vous! Qu’allah bénisse le Mali.

Comments are closed.