Affaire “Mali Joli Denw” : Vent de liberté pour les sœurs Cissé et Yara !

    1

    Le vendredi 3 septembre 2022, la justice malienne a fait preuve de clémence, en accordant la liberté provisoire aux sœurs Cissé (Aminata et Dédé Poulo) et Saran Yara, contre lesquelles elle avait décerné un mandat de dépôt dans une affaire dite “Mali Joli Denw”. Après plus de trois mois de détention provisoire au Centre de détention pour femmes de Bollé, les sœurs Cissé (filles du général Ismaël Cissé, ancien gouverneur du district de Bamako) et leur compagnonne d’infortune, Saran Yara, ont regagné leurs domiciles respectifs au grand bonheur des leurs qui ont sauté, chanté et dansé de joie. Si cette décision de mise en liberté provisoire ne clôt nullement l’affaire, elle met néanmoins du baume au cœur de tous ceux qui avaient assisté médusés une première fois à la dénégation du procureur de la Commune VI, qui avait autorisé les demandes de mise en liberté des mises en cause, par le procureur de la Cour d’appel. C’est pratiquement au seuil de la porte de sortie de Bollé que les dames avaient été sommées, il y a un mois, de regagner leurs cellules.

    Ce revirement avait créé un tollé dans la République et conduit même à la démission d’un conseiller spécial du président Assimi Goïta, dont l’épouse figure parmi les prévenues.

    Tout est bien qui finit bien, dit-on.

    El Hadj A.B. HAIDARA

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. All well that timely end well. When decision that result to appearing to end well come much too late that lateness is dynamic plus forbid situation though having just outcome from ending well where deserving righteousness is duly served.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here