Temps Forts
INFO ALERTE 
 Le Prétoire

Chronologie d’un feuilleton judicaire : Entre désespoir et festival des brigands

Après 12 ans de combat judicaire, le sieur Abdoulaye Najib Moctar Maïga, qui se dit victime d’un détournement, ne sait plus désormais à quel saint se vouer. Et cela malgré la recommandation du jury de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) en 2004 pour le mettre dans tous ses droits.

Depuis 2003, Abdoulaye Najib Moctar Maïga, commerçant à Gao, ne cesse de se battre contre vents et marées du bas niveau jusqu’au sommet en saisissant des hauts placés et sollicitant l’appui des détenteurs du pouvoir. Mais force est de reconnaitre que tous ses efforts sont restés sans gains de cause. Il ira jusqu’à affirmer sans […]

 Le Prétoire

Difficultés financières et manque de confiance : Voilà pourquoi le Mali attend toujours son troisième opérateur téléphonique

Deux ans après la réattribution de la 3ème licence au groupe Planor Afrique d’Apollinaire Compaoré, l’espoir des Maliens de voir le lancement des activités de cet opérateur téléphonique s’estompe.

Selon  les informations qui nous sont parvenues, Apollinaire Compaoré prouve de plus en plus son incapacité à rendre opérationnelle la 3ème licence de la téléphonie globale au Mali. Il est actuellement acculé  financièrement. Comme le dirait l’autre, le malheur ne vient jamais seul, ce dernier est en perte considérable de la confiance de ses partenaires financiers, du […]

 Le Prétoire

Déclin de l’empire Adema : Mythe ou réalité ?

Plus que jamais, on continuera de gloser sur l’état de santé du plus grand parti politique du Mali démocratique, l’Adema-Pasj. En vingt ans d’exercice démocratique, le génie des Carpates a connu les avatars les plus insoupçonnés, allant du somptueux pinacle doré à l’article de la mort auquel semble le vouer bien d’analystes politiques contemporains. Et si cette dernière posture, par malice, compte plus pour du leurre que d’un déclin certain eu égard au rire jaune que le parti de l’abeille affiche aujourd’hui.

Plus que jamais, on continuera de gloser sur l’état de santé du plus grand parti politique du Mali démocratique, l’Adema-Pasj. En vingt ans d’exercice démocratique, le génie des Carpates a connu les avatars les plus insoupçonnés, allant du somptueux pinacle doré à l’article de la mort auquel semble le vouer bien d’analystes politiques contemporains. Et […]

 Le Prétoire

Incertitudes politiques et économiques : Le système IBK serait-il en panne ?

Le statu quo au sommet de l’Etat semble perdurer, figeant le pays dans une posture pour le moins dangereuse. Les derniers accords paraphés à Alger entre le gouvernement malien et les groupes armés signataires de la plateforme d’Alger font planer le doute dans la tête des Maliens quant à une probable partition du pays par […]

 Le Prétoire

A la loupe : Présidence du RPM : La guerre de succession ouverte

Depuis l’élection d’IBK et, surtout, la large victoire du RPM aux élections législatives, rien ne va plus au sein de ce parti où les intérêts personnels de certains créent des tensions qui risquent de le conduire à l’implosion.

Parce qu’il est pressenti pour être le prochain président du Conseil économique, social et culturel et qu’il est « trop vieux » pour restructurer le parti afin d’affronter victorieusement les élections prévues pour avril prochain, le président par intérim du parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM), Boulkassoum Haïdara, voit son fauteuil de plus […]

 Le Prétoire

Projet d’accord d’Alger : Nécessaires concertations

Le gouvernement, après avoir paraphé le projet d’accord pour la paix et la réconciliation, a promis de procéder à la restitution aux populations du processus de paix. Mais il doit aller au-delà car le manque de légitimité des négociateurs et l’exclusion dont ont été victimes certains groupes doivent l’inciter à concéder de plus larges concertations, cette fois-ci inclusives.

Lors d’une récente conférence de presse à son siège, le Coren, par la voix de Me Malick Maïga, a affirmé que c’est pour faire diversion que le Mnla refuse de parapher le projet d’accord pour la paix et la réconciliation. C’est possible. Mais pour expliquer leur refus, les responsables de la Coordination des mouvements de […]

 Le Prétoire

Les potins de «Le Prétoire» : Production de coton au Mali : A qui profite la déstabilisation du secteur ?

Il y a une semaine, nous relayons dans ces mêmes colonnes que le secteur coton de notre pays traverse actuellement une crise que le collectif des producteurs de coton a attribuée au ministre Treta et au Président de l’Apcam, Bakary Togola.

Il les accuse de vouloir leurs imposer des bureaux de coopératives.   Ils ont qualifié de hold-up d’un secteur déjà fragilisé avec le cours du coton en chute libre qui connait aujourd’hui des remous qui risquent d’avoir raison de lui. Notre pays, jadis réputé et reconnu comme étant le 1er producteur de coton en Afrique, a perdu […]

 Le Prétoire

Préaccord de paix : Ce en quoi il est différent des accords précédents, selon Zahabi

En attendant les séances de restitution qu’elle entend organiser sur l’étendue du territoire national, la délégation gouvernementale aux pourparlers inter-Maliens a rencontré la presse lundi dernier, soit le lendemain du paraphe du préaccord de paix et de réconciliation nationale

Pour l’occasion, le ministre en charge des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, était entouré de ses homologues de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté, et de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed. Il s’agissait pour ces membres du Gouvernement de répondre à une demande d’information de la presse, […]

 Le Prétoire

Élections municipales et régionales en commune I : La désignation d’El Hadj Mamadou Kéita divise les militants du Rpm

Les élections municipales et régionales du mois d’avril prochain s’annoncent à grands pas, mais dans les états-majors des partis politiques l’on semble ne pas parler le même langage. Le parti au pouvoir traverse en ce moment des zones de turbulence en commune I du district de Bamako, à cause de la désignation du fondateur de l’école supérieure des métiers du commerce et de la gestion (Ecosup), El Hadj Mamadou B. Kéita, pour conduire la liste du Rpm.

Que se passe-t-il en ce moment au sein de la formation présidentielle ? Car les mécontentements ne font que se multiplier au sein des différentes sections et sous-sections de cette formation politique dans le district de Bamako. La dernière en date est celle de la commune I. En effet, la désignation de monsieur Kéita pour […]

 Le Prétoire

Grogne à l’hôpital Gabriel Touré : Le syndicat en grève à partir du 9 mars

En manque de tout pour satisfaire les patients, le Comité syndical du CHU Gabriel Touré envisage une grève de 48 heures à partir du lundi 9 mars 2015, à 00h. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée le mardi dernier.

Depuis un certain temps, le Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré est confronté à un manque criard de matériels de travail. Malgré les différents préavis de grève, le mal persiste, affirme le Secrétaire général du Comité syndical de l’hôpital, Dr Loséni Bengaly.  Au regard de cette dégradation exponentielle du cadre de travail et de vie du personnel, […]

 Le Prétoire

Produits agricoles étrangers sur le marché malien: Bataille larvée entre producteurs locaux et importateurs

Les fruits et légumes made in Mali sont fortement concurrencés par ceux venant de l’extérieur. Les producteurs locaux ont le sommeil troublé ces derniers mois. Ce n’est pas la sérénité et la situation risque de conduire à un bras de fer.

Cette bataille larvée qui oppose de manière sournoise les producteurs nationaux de fruits et légumes aux importateurs des fruits de l’étranger est née de la concurrence déloyale que leur livreraient les importateurs.  Car les producteurs nationaux accusent les importateurs d’inonder le marché des fruits et légumes qu’il cède à des prix vils, violant les règles du […]

 Le Prétoire

Coup de griffe : Pas de salaire

A la date du 1er mars, les fonctionnaires maliens n’ont pas encore leur salaire du mois de février. Il y a trente ans, avant l’arrivée de SoumanaSako à la tête du ministère des finances, une pareille situation aurait été perçue comme normale, car à l’époque les retards de salaire se comptaient en trimestre. Et depuis 1986, la situation régularisée par Zou a été maintenue jusqu’à il n’y a longtemps.

A la date du 1er mars, les fonctionnaires maliens n’ont pas encore leur salaire du mois de février. Il y a trente ans, avant l’arrivée de SoumanaSako à la tête du ministère des finances, une pareille situation aurait été perçue comme normale, car à l’époque les retards de salaire se comptaient en trimestre. Et depuis […]

1 2 3 391