Nord du Mali: au moins 30 Touareg tués dans des violences intercommunautaires

50
Touaregdans le nord du Mali.
Touaregdans le nord du Mali.
REUTERS/Joe Penney

BAMAKO – Au moins 30 personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es jeudi lors de violences entre communautĂ©s peule et touareg prĂšs de Gao (nord du Mali), a appris l’AFP vendredi de sources concordantes, le gouvernement malien dĂ©nonçant des actes terroristes.

 

Ces violences se sont déroulées jeudi dans les environs de Tamkoutat, localité situé à environ 140 km au nord-est de Gao, selon un élu de la région, un ancien député de la zone et le ministÚre malien de la Sécurité.

 

Une douzaine d’individus armĂ©s a froidement abattu une trentaine de (marchands) forains Ă  bord de deux vĂ©hicules dont l’un a Ă©tĂ© brĂ»lĂ© et l’autre emportĂ© par les bandits, a expliquĂ© le ministĂšre dans un communiquĂ©, sans prĂ©ciser les communautĂ©s d’origine des assaillants et des victimes.

 

Le mĂȘme jour et dans le mĂȘme secteur, un groupe d’assaillants a braquĂ© un troisiĂšme vĂ©hicule de transport, enlevĂ© puis abattu les hommes d’un campement nomade. A la suite de ces actes terroristes, une dĂ©lĂ©gation ministĂ©rielle conduite par le ministre de la SĂ©curitĂ©, le gĂ©nĂ©ral Sada SamakĂ©, s’est rendue Ă  Gao pour s’enquĂ©rir des circonstances du drame, a-t-il ajoutĂ©.

 

Le gouvernement s’est engagĂ© Ă  faire toute la lumiĂšre sur ces assassinats et Ă  traduire les prĂ©sumĂ©s auteurs devant la justice.

Dans un communiquĂ© distinct, la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a fait Ă©tat de graves incidents survenus jeudi aux alentours de Tamkoutat et d’affrontements intercommunautaires, sans non plus prĂ©ciser les communautĂ©s impliquĂ©es.

 

Des Casques bleus se sont immĂ©diatement rendus sur place pour constater le lourd bilan des affrontements intercommunautaires faisant Ă©tat de 24 morts et quatre blessĂ©s, dont un sĂ©rieux. Les blessĂ©s ont Ă©tĂ© transportĂ©s Ă  l’hĂŽpital de Gao, a ajoutĂ© la Minusma.

 

Plusieurs suspects ont Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©s par les forces de sĂ©curitĂ© maliennes, selon la mĂȘme source.

Plus tĂŽt dans la journĂ©e de vendredi, Oumar MaĂŻga, Ă©lu de Gao, et Assarid Ag Imbarcaouane, ex-dĂ©putĂ© de Gao, avaient affirmĂ© Ă  l’AFP que la veille, au moins 30 Touareg avait Ă©tĂ© tuĂ©s lors d’une expĂ©dition punitive d’hommes armĂ©s de la communautĂ© peule.

 

Des Peuls armĂ©s, dont certains circulaient Ă  moto, ont tuĂ© au moins 30 civils touareg pour se venger de l’enlĂšvement d’un des leurs, avait dit M. MaĂŻga.

Nos parents ont été tués froidement, au moins 30 sont morts, avait déclaré M. Ag Imbarcaouane.

 

Une source des services maliens de sĂ©curitĂ© jointe dans le Nord avait expliquĂ© que les Touareg tuĂ©s revenaient d’un marchĂ© Ă  bord de deux vĂ©hicules, qui ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s par des Peuls armĂ©s, en reprĂ©sailles Ă  l’enlĂšvement d’un Peul par des Touareg 24 heures plus tĂŽt. Un des vĂ©hicules a Ă©tĂ© brĂ»lĂ©.

 

Les membres des communautĂ©s touareg et peule s’accusent mutuellement de vols de bĂ©tails et d’organiser des braquages dans les communes reculĂ©es du Nord.

 

DĂ©jĂ  tendues, les relations entre les Touareg minoritaires du nord du Mali et d’autres communautĂ©s de la rĂ©gion, comme les Peuls et les SonghaĂŻs, se sont encore dĂ©gradĂ©es depuis le lancement dĂ©but 2012 d’une rĂ©bellion touareg, en alliance avec des groupes jihadistes liĂ©s Ă  Al-QaĂŻda au Maghreb islamique (Aqmi).

 
Cette rĂ©bellion a abouti Ă  l’occupation du Nord pendant neuf mois par les groupes jihadistes: ils y ont commis de nombreuses exactions au nom d’une application stricte de la charia (loi islamique), marquĂ©e notamment par des lapidations et des amputations en public, ainsi que par la destruction de mausolĂ©es de saints musulmans et de milliers de manuscrits Ă  Tombouctou (nord-ouest).

 

Une intervention armĂ©e internationale initiĂ©e par la France en janvier 2013 a mis fin Ă  cette occupation, mais des Ă©lĂ©ments jihadistes continuent d’y sĂ©vir Ă  intervalles rĂ©guliers.

 

Touareg et Arabes du nord du Mali sont souvent assimilés par les autres communautés aux rebelles et aux islamistes armés, exacerbant ainsi les tensions.

(©AFP / 07 février 2014 22h07)

 

PARTAGER

50 COMMENTAIRES

  1. A mon humble avis, ceux qui semblent approuver et encourager ce genre d’actions, ne comprennent pas la gravitĂ© de la situation. Ils devraient plutĂŽt se demander pourquoi chaque fois que l’on est prĂšs de trouver une solution Ă  la crise malienne un nouveau foyer de tensions s’allume quelque part?

    Tous ceux qui se sentent maliens ou africains tout court devraient unir leurs forces pour trouver une solution durable voire définitive à cette crise qui menace toute la sous région.

    Les tueries qui ont eu lieu au Mali peuvent mĂȘme compromettre la mission de Serval et de la Minusma. Tant qu’il n’y avaient que des indĂ©pendantistes et des preneurs d’otages, les forces Ă©trangĂšres pouvaient sĂ©vir selon la menace. Mais, peut t-on imaginer la Minusma ou Serval tirer sur des tamacheqs pour protĂ©ger des peulhs et vice versa. Mes frĂšres, ouvrez les yeux. En tant que maliens vous ne devriez pas accepter d’ĂȘtre la risĂ©e du monde. Puisse Dieu ouvrir les yeux aux aveugles et donner du courage aux lĂąches!!!

  2. Vous savez communautaire entre peulh -touaregts date tres lontemps ;les touaregts vivaient toujours des bĂ©tals de peulh dans le nord du Mali precisement dans la rĂ©gion de Gao,tros ce tros nous nomade peulh avons compris qui l’Etat ne peut pas assurer notre sĂ©curitĂ© nous sommes obligĂ©s de se defendre .Deux mois de cela les touaregts ont massacrĂ© plus d’une vingt un des peulhs le gouvernement est au courant la communautĂ© internationale tous le monde ,mais personne n’a condamnĂ© l’acte par ce que ce de peulhs;alors aujourd’hui tout le monde condamne et qualifie ça de tout genre de crime tout simplement au nord du Mali on n’a considĂšrĂ© les touaregts comme de super ethinie .

  3. nous peuls presentons nos excuses aux familles touareg eplorĂ©es,regrettons ces actes qui ne nous honorent pas et appelons tous les vrais peuls(rimbĂš) parlant le peul, avec la culture peule ,Ă  la retenue et ne pas ceder Ă  la provocation et aux intimidations …et ne devons pas ignorer ceci ;les individus partageant la profession,les memes realites et grosso modo la meme origine ont presque toujours le meme ennemi,les memes soucis.bref ce qui differencie un peul d’un touareg au Mali;le peuple peul est de loin plus dispersĂ© parmi les noirs…sinon les deux peuples sont dans la conscience des noirs(sonrai,bambaras,soninke..)considerĂ©s comme des etrangers,des boyorodjans,des singes rouges :tolobilen..donc citoyens de seconde zone.ne nous trompons pas d’adversaire,un touareg et un peul ne peuvent de nos jours etre adversaires meme si tous deux ne peuvent l’admettre et pourtant ils doivent l’admettre,il y va de leur survie collective…qu’ils pensent Ă  propos

    • frere Hamadi que Dieu vous entende et eteigne le feu de la haine attisĂ©e par ces maliwebiens. Ces freres sont aveuglĂ©s par la haine et la soif de tuer. Dans tout troupeau, il y a des brebis galeuses. Ce n’est pas seulement chez les peuhls ou les touaregs, deux peuples nomades freres et d’origine semite. Notre Pays a besoin de paix et nous devons oeuvrer Ă  ça. Seulement j’aurai voulu que notre sage le prof ali nouhoum Diallo le sache qui de source bien informĂ© tient les ficelles de cette nouvelle escalade au nord. Nous l’avions Ă©coutĂ© et suivi son intervention tres musclĂ©e contre nos freres touaregs en fin 2013 au cours de etats generaux Ă  Bamako. Que Dieu vous benisse et guide les pas de tous les maliens

  4. Je suis profondĂ©ment attristĂ© par la mort de tous ces gens et en mĂȘme temps rĂ©voltĂ© par la recherche (par les intervenants) constante de coupables sans discernement. La notion de compĂ©tition n’a aucun sens, les logiques de vivre seulement dans le dessein de l’emporter sur l’autre traduit la bassesse de notre espĂšce. Pourquoi ne pas comprendre que l’homme est le remĂšde de l’homme en rangeant cette haine viscĂ©rale? J’ai peur pour l’avenir de notre espĂšce tant les hommes sont dans une logique de compĂ©tition vaine. Que l’Ăąme de ces pauvres gens repose en paix et que des hommes Ă©clairĂ©s puissent vĂ©hiculer le message de tolĂ©rance dans mon cher pays et toute la terre.

  5. Tant que l’armĂ©e malienne aura pas la main libre des actes de cette nature continueront. Le nord hors contrĂŽle de l’Ă©tat malien c’est la catastrophe assurĂ©e pour toutes les communautĂ©s. Le MNLA et la France sont entrain de distraire les populations du nord avec un projet d’indĂ©pendance qui si il voyait le jour dĂ©truirait Ă  coup sĂ»re cette rĂ©gion.

    • Si l’Etat attend, les pauvres gens vont t- ils se laisser spolier, violer, et exterminer!!! Population du Nord, d Il faut poursuivre les bandits assassins partout ou ils se trouvent mĂȘme ceux se coulent la vie douce dans les capitales africaines, en France et partout ailleurs. Pourquoi le NÈGRE dĂ©linquant (peul, songai , bambara et autres) est poursuivi et puni pendant que le touareg coupable des pires crimes sur le NÈGRE est absout et bĂ©nĂ©ficie d’une prime pour son forfait. DEUX POIDS DEUX MESURES. SANS JUSTICE NOUS ALLONS TOUT DROIT AU FOND DE L’ABÎME.

      • DIallo ,nous peuls rimbĂš ne nous reconnaissons pas en tes propos;si les nĂšgres sonrai,bambara sont pourchassĂ©s qu’ils aient recours Ă  la justice.Nous peuls n’avons pas le meme traitement que les noirs de souche au Mali;ici tes 2poids,2 mesures prennent tout leur sens,comment expliques tu que les peuls soient chassĂ©s,leurs animaux abattus par miliers, par les bambara dans le wassoulou,Ă  manakoro,dans le cercle de bougouni et ces faits sont legions au Mali sans que justice ne soit rendue aux victimes avec pour fallacieux pretexte qu’un champ ne se deplace pas plutot le boeuf.comment un citoyen peut etre chassĂ© par un autre sous pretexte qu’il nuit,si c’est vrai que les individus sont egaux devant la loi en tout endroit du territoire et qu’un citoyen ne peut etre traitĂ© d’etranger partout ou il se trouve,le comble la justice reste muette.la vraie discrimination au Mali est au detriment des peuls traitĂ©s tantot d’etrangers,de boyorodjan,singes rouges.1peul est aussi mal traitĂ© qu’1 touareg

  6. calmez vous mes frĂšres vous ĂȘtes tous du mĂȘme milieu mĂȘme si les peuls ont tjrs faient des histoires quelle que soit en guinĂ©e;Éthiopie;Niger …

  7. Nous condamnons avec la derniere energie toutes les violences d’ou’ qu’elles viennent. C’est extremement important d’eviter l’amalgame et ne jamais accepter de tomber dans les pieges de ceux qui sont determine’s a’ voir une guerre civile au Mali!
    Les differentes communaute’s maliennes sont tres bien dans l’ensemble. Nous savons que chaque communaute’ a des elements qui sont extremistes. Il faut isoler lesdits elements et les punir conformement aux lois en vigueur!
    Kadi et tous ceux qui s’attaquent aux touareg, je vous prie de retirer vos mots et presenter vos excuses a’ cette communaute’ malienne!

  8. Cette Kadi est certainement belle mais bĂȘte.Sa place se trouve dans la CASE SARAMAYA pas sur ce forum.

  9. la violence n appartient au pere de personne.il faut arreter de croitre les problemes du pays.le mujao est entierment peulhs;sonrhai;arabes et touareg.

  10. Ces bandits du MNLA n’ont rien vu encore. Les sĂ©dentaires du nord se prĂ©parent et ça l’ONU n’y peut rien. Il y aura justice de toute façon. Quand on tue ces bandits on parle de “civil touareg” et quand ils commettent leurs crimes on parle d’Ă©lĂ©ment incontrĂŽlĂ©s. Ils vont tous abandonner le nord du Mali ou pĂ©rir jusqu’au dernier. La guerre ne fait que commencer. Les innocents n’ont rien Ă  craindre mais les coupables ont dĂ©jĂ  un pied en enfer. Vive les forces d’autodĂ©fense du nord du Mali

  11. AprĂšs les blancs… on commence Ă  prendre un peuhl en otage… pour demander une rançon… ça c’est vraiment dĂ©gueulasse …

    En mĂȘme temps… assassiner de pauvre gens sous le simple prĂ©texte qu’ils sont touareg… ça aussi c’est dĂ©gueulasse… :mrgreen:

    Alors… on se calme… :mrgreen:

    • Les Peuhls en ont ras le bol. Les touareg doivent s’en prendre Ă  leurs parents qui s’Ă©vertuent Ă  piller, voler, violer et saccager tout sur leur passage . Le pacte de coexistence pacifique entre les communautĂ©s, ils sont les premiers Ăą le violer QUI SÈME LE VENT RÉCOLTE LA TEMPÊTE .

  12. AprĂšs les blancs… on commence Ă  prendre un peuhl en otage… pour demander une rançon… ça c’est vraiment dĂ©gueulasse …

  13. Ce coup est de Ali nouhoum diallo. nous avons tous suivi son intervention tres musclĂ©e contre nos freres touaregs lors des etats genneraux Ă  Bamako et on s’attendait Ă  ça. Seulement qu’a-t-il provoquĂ© sinon la haine? je suis persuadĂ© que les touaregs vont reagir et ce ne sera pas sa grande geule de petit bonhomme qui va regler le problĂšme.C’est de cette maniĂšre que nous n’arrivons pas Ă  sortir de cette rebellion. chaque fois que les autoritĂ©s s’approchent de la paix, d’autres mecontents attisent le feu en incitant Ă  la haine et Ă  a violence interethnique. Une autre chose nous maiens du sud n’aimons pas les touaregs et ca se lit tous les jours sur le maliweb et cependant nous voulons la paix et si la guerre eclate entre eux et nous, ce n’est pas non plus nos grandes geules cachĂ©es derriĂšre nos petits claviers qui allons au front.La paix a un prix il faut le payer. L’Occident le sait et c’est pourquoi l’Occident ne nous fait pas confience et s’investit directement au Nord. C’est triste

  14. Les differents communautes du nord sont entrain de payer lnnocement le prix de ce que le MNLA a debute en janvier 2012. Ils se sont declares un groupement touareg et maintenant c est les innocents qui se tuent entre eux. Je ne vais aller trop loin avec mon analyse mais tout pays faible militairement et economiquement n ont pas d avenir. La communaute international est a l image des pays qui sont fort dans ses deux criteres. La patrie ou la mort nous vaincrons.

  15. c’est bien dommage que les maliens s’adonnent a ce genre de barbarie. Repondre au coup d’un Ăąne n’est il
    pas de devenir comme lui. Nous devons chercher d’autres solutions aux problemes au lieu de livrer des guerres fratricides. Nous sommes avant et aprĂšs tout des maliens, des frĂšres.
    Toues mes condoleances aux familles affectées mais aussi a la famille malienne toute entiÚre.

  16. l feua que les touareg sache que tout le monde peu ettre violan que et il peu pas fere comme il veu chenous au mali que il neu seron jamais au desues de la popilation malien que le mali est poure les malien pas poure les terorist çi il veus vivre au mali il nos qua respecte la loi et la dignite maliene il ya la país san justis
    vive le mali et vive les malien 💡 ❓ 8)

    —————

    • walahi ! minanata foufouldeh !

      En tout cas , je sais pas beaucoup dĂšh !

      il y’ a les Foulah , Fulany , FoulbĂ© et mĂȘme wassouloun filah

      il y’a aussi leurs cousin , TUTSI , ETHIOPIEN et mĂȘme les gens de la SELEKA en centrafrique et les Anti BALAKA , tous ceux la sont des couzins des PEUHL !

      ce vrai , il y’a LAGUINEE FLANI AUSSI 👿 👿 👿 🙁

  17. Je m’incline respectueusement devant la dĂ©pouille des disparus en priant le bon Dieu de les accueillir dans son paradis. Les Ă©vĂšnements prennent une tournure trĂšs dangereuse. Les propos que tiennent les uns et les autres y compris la communautĂ© internationale font planer le risque d’affrontement entre les communautĂ©s.

  18. đŸ˜„ 😆 il vaut mieu de se donner la main et batir notre cher pays que personne ne va entretenir sans nous

  19. rien de tel pour remettre une petite gueguerre sur le feu !…….mais cette fois ci dem..mer..dez vous tous seuls !

    • 😀 😀 😀

      Obamette avec nous… 😉

      Donne un sens Ă  ta vie… adopte LĂ©onarda ! 😆 😆 😆

  20. fila mana djaña aka filaya mathiñe fila mana sourouña aka fila ya mathiñe vive les peuldu maliba il sonfait mieu que larme malien a gao et la luit continue

  21. Mes condolĂ©ances les plus attristĂ©es aux familles Ă©plorĂ©es et que l’Ăąme des disparus repose en paix. Amina.
    Quand est ce que nos compatriotes du nord comprendront que la violence ne résoudra rien? Ce sont toujours des innocentes personnes qui payent à la place des fauteurs de trouble.

  22. Si ce conflit persiste et que les autoritĂ©s tardent Ă  faire le nĂ©cessaire les individus et les communautĂ©s vont dĂ©cider de se faire justice. Il y a une certaine logique dedans, Ă  petite Ă©chelle. Mais nous irons alors vers le chaos d’une guerre civile…

  23. Si tout le monde etait comme ses braves peulhs le Mali n’allait
    etre pas a la main des ses pauvres types

    • Votre propos est inhumain ,tuĂ© de cette maniĂšre n est pas la solution au problĂšme ,se sont les combattants touareg ou toute autre communautĂ© ,qu il faut punir ..

      • Konate,
        Sais tu comment, ils ont été tué et pourquoi les criminels sont morts. Renseigne toi bien avant de prendre partie!!!!

Comments are closed.