Enseignement Supérieur : universitaires et artisans se donnent la main pour un développement harmonieux

0

 Le jeudi 27 juillet dernier, un atelier d’échange de trois jours entre  les artisans et les universités et grandes écoles a été lancé. C’était sous la présidence de madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ainsi que celle de l’artisanat et du tourisme en partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie(AUF). 

Pour le représentant de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’importance de la cérémonie est inestimable, car elle permet aux acteurs de deux mondes différents de se réunir autour d’un idéal commun. ‘’Ils vont faire l’état des lieux tout en dégageant des stratégies nouvelles pour le grand bonheur de tous’’, a-t-il indiqué. Et de mettre ensuite l’accent sur l’historique de l’AUF, qui selon lui est une Association mondiale d’établissements francophones d’enseignement supérieur et de recherche, qui regroupe plus de 800 établissements universitaires sur tous les continents dans plus de 100 pays.

Pour madame le ministre de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique,  les œuvres, qu’elles soient scientifiques ou artistiques, sont toutes des œuvres de l’esprit. ‘’Tous les pays qui se sont développés ont en un certain moment de leur histoire conjugué les efforts de l’esprit’’, a-t-elle souligné. A l’en croire, l’artisanat au Mali est un grand foyer de création d’emploi.

‘’Il est de plus en plus démontré,  que la science et la technologie fournissent à l’Art  des connaissances plus poussées sur les matériaux et les modes opératoires. L’Art  également  a été et reste  le  moteur de l’innovation scientifique et technologique. C’est pourquoi dans les pays industrialisés,  des efforts sont de plus en plus déployés pour que la recherche artisanale et artistique puisse croiser la recherche scientifique et technologique. De plus en plus d’espaces et d’institutions se créent afin de mieux articuler  l’Art, la Science et la Technologie  en impliquant toute une chaine  d’acteurs : chercheurs, ingénieurs,  artisans, créateurs, pédagogues, économistes, etc.’’ décrit, la scientifique.

 ‘’Malheureusement au Mali,  les espaces et institutions de création et de production artisanale et artistique,  et  ceux de production scientifique et technologique telles que les universités et Grandes Ecoles interagissent faiblement. Cette situation constitue une entrave au développement  de la politique nationale   de production et de diffusion des connaissances et de savoir-faire. Elle prive ainsi les universitaires,  enseignants et étudiants ainsi que les artisans et artistes de compétences et d’opportunité d’innovation, d’emplois et de revenus’ ’déplore Assétou Founé Migan . Pour elle, la synergie entre les connaissances artisanales et universitaires peut contribuer au renforcement  des relations entre les universités, les artisans et les PME/PMI.  ‘’Cette relation permettra d’améliorer la qualité de la formation,  de répondre aux besoins de l’emploi des jeunes, de promouvoir et de valoriser les connaissances et pratiques locales’’, a-t-elle conclu.

Retenons que l’artisanat  demeure un grand bassin d’emploi et de consommation  des biens et services au Mali. L’Art et la Science sont tous les deux, des  œuvres de l’esprit humain et participent au processus de connaissance et de progrès des sociétés. C’est pourquoi,  il est important de faire cohabiter et interagir  dans des espaces communs  les logiques artistique, scientifiques et technologiques.

KANTAO Drissa

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here