25 C
Bamako
sam 19 Oct 2019 - 2:17
Accueil Auteurs Articles de L'Express de Bamako

L'Express de Bamako

992 ARTICLES 0 COMMENTAIRES
Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara

Éducation au Mali : La déconcentration des universités au point mort

En 2014, le Comité de pilotage de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur au Mali recommandait de créer une institution d’enseignement supérieur dans les principales villes du pays. Aujourd’hui, aucune de ces institutions universitaires publiques...
Universités

Universités : La difficile mise en route du système LMD

Dans ce billet, le blogueur Sagaïdou Bilal interpelle le gouvernement au sujet de la mise en œuvre, dans des conditions difficiles, du système Licence-Master-Doctorat dans les universités publiques du Mali, déjà engluées dans l’entonnoir de nombreux problèmes. Le...
ACVM interpelle le Président de la République

La sécurité des commerçants et de leurs biens est menacée : ACVM interpelle le Président de la République et son gouvernement

Le jeudi 07 février 2019, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) a servi de cadre pour une conférence de presse organisée par l’Association des Commerçants Voyageurs du Mali et de la Diaspora (ACVM). L’objectif ...
Initiative Zéro Violence appelle à la retenue

Implication des religieux dans la sphère politique : Initiative Zéro Violence appelle à la retenue

L’initiative zéro violence, fidèle à sa vocation de veille citoyenne et républicaine, a décidé d’alerter l’opinion nationale et internationale sur les fléaux qui risquent de plonger le Mali dans une nouvelle crise sans précédent. Trois thématiques étaient...
Soumeylou Boubèye MAIGA

Mercato politique en faveur Soumeylou Boubèye Maïga : Nos députés et ministres s’occupent d’eux-mêmes et non de la population. Ils suivent là où il y a de...

Depuis quelques mois, des élus, notamment des députés de l’Assemblée Nationale, convergent massivement vers le parti du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, au détriment de celui du Président Ibrahim Boubacar Keïta. De quoi créer des rumeurs sur...
AMRTP

Cheick Sidi Mohamed Nimaga de l’AMRTP : Un régulateur en perte de vitesse ?

Créée pour apporter une expertise en matière de régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes dans notre pays, l’AMRTP fait tout sauf réguler.  Le Conseil des ministres du mercredi 26 avril...
CNJ

CNJ-Mali : Le rallongement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans était au cœur des débats

La Maison de la Presse a servi de cadre, le samedi 09 février 2019, pour la tenue de la réunion d’information élargie aux membres du comité exécutif du Conseil National des Jeunes du Mali (CNJ-Mali). Objectif: «faire...

Développement local: La jeunesse de Guidimakhan à pied d’œuvre pour l’émergence

La salle de conférence de la Bibliothèque nationale du Mali a abrité le 9 février 2019, la rencontre de l’association des jeunes de Guidimakha à Bamako (AJGB). C’était sous l’initiative du président Idrissa Cissé. Le développement d’une nation...

Formation en milieu universitaire : Les étudiants en odontostomatologie en ordre de bataille

Conscients de l’importance de la formation pour le développement des aptitudes personnelles, "l’Association des étudiants en odontostomatologie" sous le contrôle de Noumoussa Kéita n’entend pas rester en marge. Pour se faire, ils ont organisé un atelier de...
Hadi Niangadou

Assainissement des quartiers de la commune II : L’honorable Hadi Niangadou à pied d’œuvre

Dans le cadre de l’Opération SAMBE-SAMBE pour rendre la Commune II propre, les collectifs des jeunes de Médina-Coura en partenariat avec l’honorable Hadi Niangadou de la  CODEM ont procédé au lancement officiel des journées de l’assainissement des...
Mamadou Bakary Sangaré, dit Blaise Sangaré

Pour diffamation de détournement d’argent : Blaise Mogotiguiya attaque Ras Bath en justice

Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise Mogotiguiya, président du parti Convention Sociale Démocratique (CDS) a décortiqué en long et en  large la plainte contre le chroniqueur Youssouf Mohamed Bathily dit  Ras Bath. Convaincu de sortir gagnant dans cette...

ADEMA-PASJ : La Commission Moustaph Dicko maintient la pression

Programme de société, programme de développement du parti à moyen terme (2018-2023) et projet de plateforme d’alliance politique sont les trois axes autour desquels s’articule le rapport qui doit être bientôt dévoilé. L’ADEMA-PASJ, l’un des plus grands partis,...
Mohamed Youssouf Bathily

Elections de 2018 : Ras Bath et son CDR mettront les pieds dans les plats

Avec la somme de popularité conquise au cours de la fronde contre la révision constitutionnelle, le désormais homme fort du Collectif pour la Défense de la République (CDR) a décidé de jouer sa partition dans les prochaines...
«Améliorer la participation effective de jeunes dans les processus électoraux en Afrique», tel est le thème de ces Consultation régionale des jeunes en Afrique de l'Ouest et du Centre qui ont démarré hier mardi, 12 septembre et qui prendront fin demain jeudi, 14 septembre 2017 à Abuja au Nigeria. Comme expliqué dans le document de base de cette consultation, il est important de comprendre que la transformation de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) en Union africaine (UA) en 2002 a abouti à un changement de paradigme, en particulier dans la promotion des principes et des institutions démocratiques, de la participation populaire et de la bonne gouvernance. Cela reconnaît la gouvernance de développement démocratique comme base pour une paix durable et une condition préalable à un développement inclusif et participatif. Le changement de paradigme a inspiré une nouvelle énergie et une impulsion dans les efforts visant à établir les conditions nécessaires en vue de faciliter la capacité du continent afin de jouer son rôle légitime sur la scène sociopolitique et économique mondiale. En tant que tel, l'UA a adopté plusieurs méthodes de travail et de principes au fil des années, y compris la transformation d'une Union des gouvernements par celle des peuples Africains. En tant que guide pour la consolidation des acquis de la décolonisation et l'engagement renouvelé pour le développement de l'Afrique, l'Assemblée des Chefs d'Etat de l'UA, en 2013, a adopté une Déclaration solennelle. La Déclaration solennelle a appelé à l'articulation d'un programme de développement continental vers la réalisation d'une Afrique intégrée, axée sur les personnes, prospère et en paix avec elle-même. Cette proclamation démontre de manière significative l'engagement des dirigeants africains à ancrer l'agenda de développement sur les rêves, les aspirations, les énergies et les capacités du peuple africain. Ainsi, l'UA a adopté l'Agenda 2063 comme une vision de développement à long terme, dans le but d'une « une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène mondiale ». Il faut rappeler que les États membres de l'UA ont fait d’importants progrès pour améliorer la participation des jeunes aux processus décisionnels et à l'engagement dans les processus de gouvernance. Plusieurs États membres de l'UA ont adopté des politiques nationales de jeunesse et ont créé des structures nationales tels que des conseils nationaux de jeunesse et les ministères / agences dédiés aux problèmes de la jeunesse. En outre, plusieurs pays et partis politiques ont établi des quotas spéciaux pour les jeunes afin de garantir délibérément la participation des jeunes aux processus politiques, par exemple au Kenya, au Rwanda, en Tanzanie et en Ouganda. En dépit de ces réussites, plusieurs critiques du discours sur la participation des jeunes continuent de noter que ces initiatives n'ont pas approfondi de manière adéquate ni renforcé la participation des jeunes aux processus politiques et de gouvernance. Par exemple, les jeunes sont sous-représentés dans les bureaux publics formels et les espaces politiques, ce qui entraîne souvent la marginalisation de leurs préoccupations et de leurs réalités. Invariablement, ils sont plus impliqués dans des engagements ou une mobilisation ad hoc, qui sont souvent les voies informelles pour exprimer leur mécontentement à propos de la politique et de la gouvernance. Ceux-ci incluent par le biais de manifestations et grèves, l'ouverture ou la signature d'une pétition, l'adhésion à des groupes de pression, le bénévolat et la donation à une cause ou une charité, boycotter un produit, diffuser et voter dans les sondages sur les médias sociaux, etc.. Dans le but d'éclairer les besoins de la population de jeunes en croissance rapide et de concevoir des moyens de tirer parti du dividende démographique, les chefs d'État et de gouvernement de l'UA, lors du sommet de l'Assemblée de janvier 2016, ont consacré l'année 2017 à « Tirer parti du dividende démographique par des investissements dans la jeunesse ». Pour donner effet à la décision de l'Assemblée de l'UA sur le thème de l'année 2017, une feuille de route a été élaborée et adoptée par les organes de politique de l'UA. La Feuille de route se concentre sur quatre piliers principaux : l’emploi et l’entrepreneuriat ; l’éducation et le développement des compétences ; la santé et le bien-être ; et les droits, la gouvernance et l'autonomisation des jeunes. Afin d'approfondir la mise en œuvre et la nécessité d'une participation significative des jeunes aux processus électoraux, la Plateforme africaine de gouvernance organise donc ces consultations régionales et continentales sur les jeunes sous le thème « Améliorer la participation significative des jeunes aux processus électoraux en Afrique ». Les consultations, qui sont organisées sous les auspices de la Stratégie d'engagement des jeunes en Afrique (AGA-YES) de l’architecture de gouvernance africaine (AGA), évalueront la participation des jeunes aux processus électoraux en Afrique. L'objectif est de guider les perspectives de la jeunesse pour surmonter les défis de l'engagement significatif dans les processus électoraux. Il fournira également une plateforme pour le renforcement des capacités pour les organisations / réseaux orientés vers la jeunesse et axés sur la visibilité afin d'accroître la participation des jeunes aux processus électoraux grâce à des actions réactives. Les consultations offriraient sans équivoque un espace aux jeunes pour contribuer au discours à l’édification d'une culture de démocratie et de paix sur le continent. Pour ces consultations, le Mali, notre pays est représenté par M. Moumouni Soumano, directeur exécutif du Centre Malien pour le Dialogue Interpartis et la Démocratie (CMDID) , M Abdrahamane Diarra, président de la Jeunesse URD, et votre serviteur. Nous reviendrons plus sur les retombées d’une rencontre pour le Mali et en général pour tout le continent. M. KONDO, depuis Abuja, Nigeria

Jeunes et élections en Afrique : Les Consultations Régionales s’ouvrent à Abuja au Nigeria

«Améliorer la participation effective de jeunes dans les processus électoraux en Afrique», tel est le thème de ces Consultation régionale des jeunes en Afrique de l'Ouest et du Centre qui ont démarré hier mardi, 12 septembre et...
Faits divers : La fortune n’a pas souri à l’audacieux

Violence conjugale à Kalabancoro Koulouba : Kadia Diassana tue son mari à coups de pilon et brûle son corps

De sources policières, c'est aux environs de 23 heures du samedi 12 octobre dernier que Oumar Poudiougo est rentré chez lui, en famille, à Kalabancoro Koulouba. Après le repas...
Alaska

Un avion rate son atterrissage et se retrouve suspendu au-dessus de l’eau en Alaska – images

En Alaska, un avion avec 42 personnes à son bord a fait une sortie de piste et s’est arrêté in extremis, son nez s’étant immobilisé à quelques mètres d’un...

Un Irlandais a failli jeter un demi-million d’euros à la poubelle

Un billet gagnant de 500.000 euros a bien failli finir à la poubelle car son détenteur irlandais pensait ne pas avoir réussi à décrocher le gros lot. Après s’être acheté...

Un crocodile attaque un léopard venu voler son festin – vidéo

En Afrique du Sud, un léopard est venu troubler la quiétude d’un crocodile à l’heure du repas, cherchant à lui dérober sa proie. Le reptile ne s’est pas laissé...

FAITS DIVERS : Son mari refusant de lui faire l’amour, une femme tente de se suicider !

Une femme vexée parce que son mari ne voulait pas lui faire l’amour. Ne pouvant plus contenir ce chagrin, elle a tenté de se suicider. Nafissatou, 28 ans environ, était...