Annulation d’un financement de 31 milliards de la BAD au profit de l’assainissement : Le ministre Boubou Cissé jure de récupérer les 70% de ce montant

6
Gouvernance
Dr Boubou Cissé

Suite à la lettre du Groupe de La Banque Africaine de Développement (BAD), précisément de sa Direction Générale du Bureau Régional de Développement et de prestations de services pour l’Afrique de l’Ouest,  au ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, portant sur « notification d’annulation du Projet d’Assainissement de la Ville de Bamako (PAVB) ». Cette annulation a pris effet depuis le 15 février, date de sa notification.

Nombreux sont les maliens qui se sont révoltés face à cette situation. Ils continuent de manifester leur incompréhension, parce qu’ils ne comprennent toujours pas, comment un pays en crise, avec des difficultés de trésorerie, une capitale salle, peut se permettre de perdre un financement de 31 milliards de nos francs.

En effet, le projet (PAVB) a été approuvé par la Banque depuis le 11 janvier 2017. Vingt-cinq mois après son approbation, aucun décaissement n’a été effectué sur les ressources y allouées. C’est pourquoi, conformément aux procédures de la Banque en matière de prêts et dons, « tout prêt ou don signé, et qui ne décaisse pas dans un délai de plus de quatre-vingt-dix (90) jours  et une période cumulative de plus de cent quatre-vingt (180) jours, et éligible à l’annulation ». Les conditions à l’annulation ont donc été réunies par le gouvernement du Mali, en l’occurrence le ministère en charge de l’Environnement et de l’Assainissement. Les techniciens de ce département ont prouvé leurs incompétences à mobiliser des fonds pour leur pays. Le Ministre Mme Keita Aïda M’Bo a également sa part de responsabilité, pour n’avoir pas su orienter, contrôler, vérifier et diligenter le travail dont elle est la coordinatrice.

Heureusement, un bémol, le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé,  que nous avons approché, a juré la main sur le cœur de tout faire pour disposer des 70% du montant annulé, dans le cadre de l’aide budgétaire.

« L’annulation du prêt-projet est donc consommée, mais pour sauver la partie, je vais demander, comme les textes de la BAD me le permettent, de redéployer 70% du montant concerné sur l’appui budgétaire global. Comme nous gérons au  ministère des Finances, nous-même,  l’appui budgétaire, il n’y aura pas  de soucis pour la mobilisation de ce montant. Mais nous  perdons définitivement 30% », a expliqué le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé.

Maintenant les regards sont tournés vers le département des Finances pour laver l’affront fait aux maliens, à travers cette annulation du Projet d’Assainissement de la Ville de Bamako (PAVB).

Nous attendons les cadres indiscrets de la Direction Générale de la dette publique pour  divulguer  le prochain document de la BAD sur une mobilisation ou non des 70% des 31 milliards de nos francs que Boubou Cissé  compte récupérer.

El Hadj ChahanaTakiou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. La faute incombe au gouvernement tout entier. Que les gouvernants ne s’entêtent pas à maintenir des ministres incompétents.
    On toujours récupérer ces fonds même au Mali en réduisant d’avantage les dépenses inutiles de l’État, en refusant la corruption et le favoritisme.

  2. Pourquoi ne pas récupérer l’ensemble de cet argent dont le Mali a fortement besoin aujourd’hui, de toutes les façons les méchancetés et les incompétences d’un ministre vient de faire perdre le Mali et les maliens d’une grande somme au moment où nous avons fortement besoin. Ce qui fait et très mal, personne n’agit pour sanctionner cette ministre méchante, incompétente et incapable, c’est dommage et très dommage pour ce pays, pourtant doté de cadres très capables pour gérer de tels dossiers avec efficacité et efficience. Nous allons vers un chao total avec des ministres méchants, incompétents, menteurs, tricheurs, voleurs, dans le népotisme, le clanisme, la gabegie, le favoritisme, le vol en bandes organisées, ce qui reste certain Allah le tout puissant maudira sans équivoque ces hommes et femmes méchants qui dirigent ce pays de façon irresponsable et indigne.

  3. Désolé pour vous Monsieur le Ministre! Avouons que vous avez joué à l’amateurisme! La BAD est partenaire sérieux qui mérite notre considération, vous êtes plutôt percutant sur les broutilles que sur l’essentiel! Je ne vois pas comment vous allez pouvoir récupérer ces 70%.

  4. Un journaliste lèche-cul le restera toujours. Au lieu de faire passer Boubou, le bon sens aurait été de faire porter toute la responsabilité à tout le gouvernement. En outre n’est-ce pas le ministre des Finances qui élabore le budget de l’État. N’est-ce pas à lui de s’assurer que les demandes de prêts faits par le gouvernement ont été validés et reçus ?

  5. Il faut donner raison aujourd’hui au Sphinx de M.DRAME,qui avait qualifié ce sinistre de petit portier à la Banque Mondiale!
    Nous avons avons commenté ici que ce sinistre ne serait qu’un petit stagiaire au niveau de cette instution .
    Il le démontre quotidiennement ,de toute façon,ça sent de la magouille !

  6. Article 118: "Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. "

    Publies les documents justificatifs et laisses les autres en juger eux memes !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here