Editorial : Un nouveau départ

2

Il y a des prises de positions, qui, à défaut de justifications, méritent des explications. Oui, nous avons décidé de partir de la Coopérative culturelle multimédia Jamana, et, partant, du journal Les Echos.

Nous avons intégré cette rédaction, il y a 27 ans, après un bref passage à l’Essor, armés de nos certitudes et de nos théories.

Les Echos a été une école pour nous. Un lieu à la fois d’apprentissage du métier, mais également de la vie. Nous sommes fiers de ce passage, des grands noms comme Alpha Oumar Konaré. Nous sommes également fiers de nous revendiquer à la fois produit de Salif Berthé, de Tiégoum Boubèye Maiga, d’Aboubacar Saliph Diarra, de Boubacar Sankaré, de Kader Maiga, d’Abdoul Majid, et d’autres, qui, à la dure, nous ont appris à ne jamais faire de compromis avec l’éthique et la déontologie.

Nous revendiquons également l’héritage de nos maîtres, les Drabo, Madou Diarra, Pélé, Amara, et j’en oublie.

Aujourd’hui, nous avons voulu relever d’autres défis. Nous partons de Les Echos, riches de notre expérience, toujours armés de notre naïveté qui fait espérer un cadre de travail, une profession à l’aune des autres pays, « à hauteur d’estime », comme dirait le latiniste.

Les Echos, au-delà de tout, est une idéologie, une vision, un idéal.

MALI TRIBUNE, le bihebdomadaire que nous lançons, va poursuivre AUTREMENT cet idéal. Nous nous efforcerons à la fois, de « réveiller les nantis installés dans leur confort, et de réconforter les affligés », comme disait De Will Self.

Nous sommes partis pour relever d’autres défis. Nous comptons sur vous tous, chers lecteurs, chers Maliens, pour ensemble, construire un Mali démocratique.

MALI TRIBUNE ambitionne de créer une proximité avec toutes les opinions, tous les courants. Nous voudrions innover en permettant la parole à ceux qui se réfugient sur les réseaux sociaux, en permettant la pluralité des options, selon l’esprit de Mars 91, et le combat du Mouvement démocratique. Hommage aux Martyrs. Poreux à tous les vents, nous ne serons indifférents à aucun combat pour le Mali, pour la construction du Mali et pour la sauvegarde de nos institutions.

Alexis Kalambry

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bon vent à Mali tribune, que le journal soit notre bouche et notre ventre. Nous avons faim, faim de n’avoir pas d’information crédibles. J’espère que le journal pourra nous rassasier.

  2. Bon vent à MALI TRIBUNE. Bonne réussite à Monsieur KALAMBIRY que nous connaissons depuis la coopérative JAMANA à Hamdallaye. Bye.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here