Koutiala : 60 écoles fermées par des présumés djihadistes.

1

C’est dans la matinée de mardi 20 avril 2021 que des groupes armés ont débarqué à motos dans le village de Dionina où ils ordonnèrent la fermeture des écoles. Koutiala, nouvelle proie des djihadistes est désormais privée de l’éducation scolaire d’où la fermeture de 60 écoles selon le directeur de l’académie de l’enseignement de Koutiala.

 

 

Selon notre source à Koutiala, l’attaque relève du poste de police de Sonna, la frontière entre le Mali et le Burkina en allant vers Kouri. Selon Ibrahim Dembélé, journaliste responsable de la Radio Jamana de Koutiala, dans un premier temps, les sinistrés ont été secourus au Centre de Santé de Référence (CSRF) de Kouri pour ensuite être évacués à Bamako après des complications.

« A ce jour il n’y a ni école ni dispositifs sécuritaire. A Gora, depuis la rentrée il n’y a pas d’école. Le directeur d’académie de Koutiala m’affirme qu’ils sont à ce jour, plus 60 écoles fermés dans l’académie de Koutiala », indique M. Dembélé.

Le lundi dernier, le village de Dionina situé dans la Commune de Ourikela dans le cercle de Yorosso a reçu tôt la visite des individus  armés non identifiés. Ils ont demandé et obtenu la fermeture de  l’école de cette localité. Tous les enseignants ont pris la fuite. Comme si cela ne suffisait pas, les présumés djihadistes ont pris la direction du village de Sanguéla,  chef-lieu de la Commune rurale de Gouadji  Sougouna, cercle de Koutiala à moto le même jour. Là-bas aussi, ils ont obligé les responsables des écoles à les fermer par des tirs de sommation, selon des sources locales.

Ces présumés djihadistes seraient venus du village de Tièrè, chef-lieu de la Commune de Diouradougou Kafo, toujours dans le cercle de Koutiala, où ils pavanent depuis plusieurs mois.

A rappeler aussi que des agents du commissariat de police de Koutiala en partance pour Sona pour une relève sont tombés dans une embuscade tendue par des individus armés qui ont ouvert le feu sur eux. Le bilan fait état de 3 blessés dont 2 graves et le véhicule qui les transportait a été endommagé. Les 2 blessés graves ont été évacués à Bamako pour des traitements.

Aujourd’hui, plusieurs écoles sont fermées dans le Centre d’animation pédagogique de Yorosso, académie d’enseignement de Koutiala. Le Cap de Zangasso toujours dans la même académie serait aussi averti de fermeture d’écoles par les mêmes présumés djihadistes.

En entendant  des solutions à cette crise, les populations de ces zones se sentent en insécurité totale aujourd’hui. La coopération de cette même population est demandée pour mettre fin à ces actes ignobles des hommes sans foi ni loi.

Cette insécurité qui nouvellement menace la région de Koutiala, inquiète de plus en plus les paysans qui se sentent exposés aux dangers à venir.

Fatoumata Kané

Abdoulaye Samaké

(Correspondant à Koutiala)

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le roi MAUDIT de segou ou sont tes FAMA pour combattre les Jihadistes qui sement la terreur jusqu’a Koutiala. Veritablement le Mali a failli et des mains des ses propres fils politiciens voleurs et corrompus.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here