AN 2015 : Des avancées dans la gestion publique

84

Le bilan 2015 du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a enregistré une légère amélioration. L’année dernière, en plus de la signature et du début d’application de l’accord pour la paix et la réconciliation, le climat des affaires dans notre pays a été assaini et la destination Mali est privilégiée sur le plan international. Mais, que l’arbre ne cache pas la forêt. Il reste beaucoup à faire, surtout en matière de lutte contre la corruption, la délinquance financière….

Contrairement à l’année 2014 où la gestion du président Ibrahim Boubacar Keïta a été décriée par tous les observateurs, 2015 aura été marquée par le début d’une avancée notoire dans la bonne gestion des affaires publiques, le rétablissement de la paix dans notre pays, mais également dans l’assainissement du climat des affaires.

Selon Zoumana N’Tji Doumbia, membre du groupe parlementaire Alliance pour le Mali (APM), qui est intervenu chez nos confrères de Tamani, 2015 était une année de charnière qui a vu la signature de l’accord pour la paix, issu du processus d’Alger. “Je pense aussi que beaucoup de signaux sont ouverts en 2015. Cela augure quand même de bonnes choses. Donc, je pense que le président de la République a eu un bilan assez satisfaisant courant 2015. Sur le plan économique, beaucoup de choses ont été faites. La confiance retrouvée des bailleurs de fonds, des partenaires techniques et financiers est aussi un signal qui ne trompe pas. Le peuple a beaucoup d’espoir, et je sais que c’est logique. Vous savez, rien ne peut aller sans la sécurité. Je me réjouis d’ailleurs que le gouvernement ait proposé et que l’Assemblée ait adopté la Loi de programmation et d’orientation militaire. L’économie et tout ce qui s’en suit sont liés à la sécurité. Et aussi, l’octroi des 15 % du budget à l’agriculture. Ce sont des signes encourageants qui feront que 2016 augure bien”, a clarifié M. Doumbia.

À cela, s’ajoutent les nombreux voyages effectués cette année par le chef de l’Etat pour redorer le blason du Mali sur le plan international ; mobiliser le monde des bailleurs de fonds, les partenaires et amis du Mali autour de la reconstruction et du développement de notre pays. Et pour cela, il a réussi un grand «coup» à l’issue de sa visite d’Etat en France et sa présence au sommet Inde-Afrique qui s’est tenue du 26 au 29 octobre 2015 à New Delhi.

Pour rappel, lors d’un point de presse tenu au Secrétariat général de la Présidence de la République, le Directeur de la communication et des relations extérieurs de la présidence, Racine Thiam, avait d’ailleurs expliqué l’objet de la visite d’Etat du président, IBK à Paris, ses retombées en termes économique et d’opportunité pour le Mali, et celle d’Inde où le Mali a été honoré par plusieurs entreprises indiennes.

Le point le plus marquant de la visite d’Etat à Parisa sans doute été la conférence au Medef sur le thème : «Relance économique du Mali au cœur du partenariat» et celui tenu à l’OCDE. «À l’issue de cette visite, nous avons eu 3 milliards d’euros pour le développement et la relance économique de notre pays. Mais, le plus important, c’est le rétablissement de la confiance entre nos deux pays et nos entreprises», avait expliqué M. Thiam.

En Inde, ajoutait Racine Thiam, le président IBK a été honoré par sa réception par le Premier ministre indien qui a manifesté, en plus des entreprises indiennes, sa volonté d’aider le Mali à réoccuper sa place sur l’échiquier international.

Mais, force est de constater qu’aujourd’hui d’autres chantiers saillants attendent le président. Sur plusieurs points, les Maliens attendent des actes concrets de la part du président de la République. Il s’agit, entre autres, de la lutte contre la corruption, la délinquance financière, l’injustice….

Sory I.  KO NATE

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. 82 commentaires qui se suivent tous où tout le monde est unanime que tout va bien, qu’il n’ y a pas de problème de sécurité , que le problème d’emploi des jeunes est réglé , qu’il n’ y a pas de corruption, Kidal est déjà dans le giron malien l’administration y est déjà présente , la paix est revenue que tout marche dans le pays bien comme sur des roulettes. Franchement la propagande à la soviétique bat son plein sur maliweb. Ouvrez les yeux et les langues vont se délier un jour. La manière de communiquer des pintades dessert vraiment les autorités .

  2. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et ce la va se poursuivre.

  3. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos autorités en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Cependant, je dirai que des avancées ont été notées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  4. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Et on dit toujours qu’il ne fait rien. A te sabali té sah!

  5. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  6. Moi je pense que ça tout le monde peut se rendre compte des avancées. On ne peut pas se réjouir prétendant que notre pays est le plus développé d’Afrique mais la paix qui est la base de tout développement est en train de devenir une réalité dans notre pays malgré les difficultés que connait l’accord d’Alger II.
    Sans la paix on ne peut rien construire et si le président IBK nous donne la paix; il nous aura tout donné.

  7. Pour ceux quine veulent pas le bien de ce pays aucun président n’a jamais été bon dans ce pays; Vous avez traité Konaré de tous les noms et ATT qu’on cite maintenant en exemple est aussi passé à la casserole ; aujourd’hui c’est au tour d’IBK que demain vous n’aurez pas honte de citer en exemple car vous ne savez pas ce que c’est que la honte.
    Le président IBK se bat pour le pays et on l’accule de partout comme s’il avait dit qu’il changerait le Mali en un coup de bâton magique.

  8. Les objectifs d’IBK sont de redynamiser la société malienne ; il est en train de le faire. Les partenaires techniques et financiers lui ont réaffirmé leur engagement à l’aider dans cette optique.
    Mais nous ne devons pas nous leurrer car ce n’est pas en deux ans qu’on va résoudre des problèmes datant de 40 ans. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

  9. IBK mène des actions dans les secteurs importants de la société notamment l’agriculture, l’eau, l’électricité et les routes. Ces actes sont de natures à favoriser le bien-être de la population.
    Il faut donc nous éviter des problèmes de la colonisation et faire face aux défis du moment.

  10. Ce sont les détracteurs d’IBK qui veulent le voir mort, politiquement parlant, car il est en phase de faire ce qu’ils n’ont pas pu faire. IBK est en train de faire régresser la corruption qui était le mal majeur de la société Malienne et bien d’autres choses encore.
    Le Kankélétiki relève toujours les défis et j’ai foi en lui…

  11. Je ne suis pas un spécialiste des chiffres mais on a pu remarquer qu’ en deux ans de pouvoir de IBK certains indices concernant le traitement salarial des agents de ont connus une hausse et le SMIG a aussi évolué. Des milliers d’emplois ont été créé et d’autres sont garanti dans les domaines de l’agriculture, du secteur tertiaire et autres. Alors ceux qui pensent que rien n’ai fait; qu’il nous montre ce qu’eux mêmes ont fait pour ce pays? 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  12. Nous pouvons effectivement dire que le bilan 2015 du président IBK est vraiment positif.
    Il a réussi à donner à notre pays une bonne bonne image et une notoriété qu’elle avait perdu sous les pouvoirs précédents.
    Merci président et bonne continuation.

  13. Le président IBK a vraiment fait du bon boulot en cette année 2015.
    Lorsque nous prenons rien que le domaine de la sécurité,nous pouvons affirmer sans risque de se tromper que notre armée a connu de véritables changements positifs cette année.
    Et ces changements nous ont donné droit à une armée structurée prête à défendre la nation avec de moyens conséquents mis à sa disposition.
    Merci à vous président.

  14. Grâce à la bonne gestion du président IBK,notre pays à désormais la confiance des bailleurs de fonds et des institutions financières internationales.
    Les retombées de cette confiance retrouvée se sont matérialisées par des prêts et des dons des pays comme la France,la Chine,les USA,le FMI…
    Nous devons vraiment saluer le président pour ce travail remarquable et lui souhaiter bon vent pour la suite.

  15. Malgré la mauvaise foi de certains de nos compatriotes,les résultats de la gestion de IBK en 2015 sont visibles de tous.
    Ainsi,nous pouvons parler de l’accord de paix obtenu qui est en train de conduire notre pays vers une sortie de crise certaine.
    Nous pouvons aussi parler des moyens mis à la disposition de notre armée pour lui permettre de travailler dans la sérénité et dans la confiance;ainsi que beaucoup d’autres réalisations.
    Merci président pour tous vos efforts.

  16. Nous sommes vraiment fiers de la gestion du président IBK en cette année 2015 qui vient de s’achever.
    Elle a favorisé de nombreuses réalisations et mesures pour améliorer le quotidien des maliens.
    Nous sommes certains que cette années 2016 sera le couronnement de tous les efforts du président et aussi l’essor de notre pays dans tous les domaines.
    Meilleure année 2016 à tous les maliens.

  17. Je pense que le bilan 2015 est satisfaisant contrairement à d’autres opinions. L’un des faits marquant de l’année écoulée est la signature de l’accord d’Alger qui a permis de retrouver la quiétude. C’est un grand défi relevé par le président.

  18. Pour ma part, je pense que l’année dernière a été l’année de grands défis notamment l’adoption d’un accord de paix, la relance économique et la sécurité des biens et des personnes. Concernant ces défis, le président a su tirer son épingle du jeu. Pour cela, nous en sommes fiers et nous lui souhaitons bon vent pour la nouvelle année.

  19. Pour ma part, je pense que le président jusque là, en deux années de gestion, a fait un gros boulot même si seul semble être peu au vue des attentes. Cependant, plusieurs défis l’attendent notamment la paix et la réconciliation nationale. Mais, je pense que cela ne saurait arriver sans l’implication de tous car ces défis sont les nôtres et non le président seul.

  20. A deux ans de gestion, le président IBK a redonné vie à la Nation. Loin de me réjouir, je pense qu’il y a de nombreux challenges qui l’attendent. Et j’appelle la population à soutenir le président dans ces actions. Car c’est ensemble que nous relèverons le défi.

  21. Contrairement à d’autres opinions avancées concernant le bilan de l’année 2015 du président, je pense qu’il est satisfaisant. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application.
    QUE 2016 SOIT POUR NOTRE PAYS, L’ANNEE DU RETOUR DE LA PAIX DEFINITIVE 😀 😀

  22. A mon avis, j’estime que le bilan en deux ans de gestions d’IBK est satisfaisant au vue de tous les acquis notamment la signature d’un accord déterminant dans la résolution de la crise. Loin de nous réjouir, je pense que beaucoup reste à faire.

  23. C’est sans appel, je peux dire qu’en deux ans de gestions, le président a su remettre le pays sur les rails sachant bien qu’il a hérité d’un pays à l’agonie. Mais, beaucoup reste à faire et je pense qu’il arrivera avec le soutien de tous.

  24. Pour ma part, le président IBK a hérité d’un pays presqu’à l’agonie. Mais grâce à sa détermination et son amour pour la mère patrie, il a su redonné vie à ce pays. Partant de là, je souhaiterais que nous peuple du Malien, encourageons le président a redoublé d’effort afin de sortir le pays dans sa situation actuelle.

  25. Je pense que la gestion du président IBK pour le compte de l’année 2015 est bonne contrairement à certains avis qui veulent nous faire croire autres choses. Il faut noter que nous revenons d’une crise qui a plongé le pays dans le gouffre. Donc, je pense que le bilan est bon en deux ans de gouvernance. Bonne continuation au président.

  26. En effet en parlant de cette relance économique IBK a permis la rehausse de l’économie malienne
    en participant par son leadership à 7% de l’économie malienne en 2015.Une première dans l’économie malienne

  27. Pardonnez ohhh , actuellement vu les commentaires je croix que ce sont les perdrix qui ont du pain sur la planche 😆 😆
    J’avais oublié que le réveillon ce fut effectué d’un excellent plat de perdrix à la sauce IBK,
    Malheureusement actuellement on ne vous sent pas.C’est votre défaite qui vous excite tellement :mrgreen: 😆 🙄
    Paraît il que tu es encore sous l’effet du vaccin IBK alors repose toi ,IBK est le meilleurs 😀 😀 😀

  28. Grâce à IBK le portefeuille actuel de la Banque mondiale comprend 16 opérations, pour une enveloppe totale de 935 millions de dollars correspondant à des engagements de l’Association internationale de développement (IDA) et de divers fonds fiduciaires.

  29. L’économie malienne a confirmé la reprise amorcée en 2013 avec un taux passé de 1.7 % à 5.8 % en 2014 et prévu à 5.4 % en 2015, dans l’hypothèse d’un accord de paix conclu à Alger.

  30. Le but d’IBK est d’inclure spatialement est devenue l’une des priorités du Mali, aussi bien pour réhabiliter l’État que rétablir la sécurité et reconstruire l’économie.

  31. Elles s’élèvent à 1 171,2 milliards de FCFA en 2015 alors qu’elles étaient de 1 081,7 milliards en 2014. Elles ont donc augmenté de 89,4 milliards en 2015, soit un taux de croissance de 8,3%. La part des ressources internes dans le budget total est de 68%.Tous cela grâce à IBK

  32. Dépuis l’arrivée d’IBK le budget 2015 s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté 2012-2017 (CSCRPIII), du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2013-2018 et de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement.

  33. Les accords de paix sont dans leur phase d’application qui d’ailleurs est d’une avancée louable. Nous notons la libération de prisonniers et la mise en place de la commission vérité et réconciliation et DDR.
    Les partis signataires de ces accords sont prêts pour aller définitivement à la paix tant recherchée.

  34. IBK est pour la bonne gouvernance c’est pourquoi il veut tout mettre en oeuvre pour éradiquer la corruption de notre société. Cela représente un réel frein de développement et il a jugé bon de mandater les nouveaux magistrats de mettre un accent particulier sur la corruption

  35. Aucun malien ne peut se plaindre de la gestion des affaires d’IBK durant cette année. Le pays est sombré dans une crise sans précédent. Conscient de cette situation, je suis convaincu que le bilan d’Ibrahim Boubacar Keïta est salutaire.

  36. Les institutions financières FMI et autres approuvent le mode de gestion de notre finance et prévoit une croissance de 5,7%. Cette croissance rejaillira sur la population mettant fin aux souffrance de nos parents.

  37. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.

  38. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  39. IBK a promis l’équipement des forces de sécurité et doté le camp de Ségou d’un hélico. A cela il faut ajouter les différents accords de partenariat signés avec les USA et l’UE pour la lutte contre le terrorisme

  40. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  41. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali.
    Certes, il y a eu des morts cela ne peut montrer inefficacement du président.

  42. Un adage propre de chez nous, nous rappelle qu’il est difficile d’apprécier la sueur de la personne qui travaille sous la pluie.
    IBK est confronté à ce même adage, les maliens ont leurs intentions envers la solution du nord, certes le nord est primordiale, mais lorsqu’on voie à côté, nous constatons que le Mali est en train de connaitre son avancée importante avec IBK.

  43. Nous avons assisté 2015 avec beaucoup des bonnes réalisations. Sur le plan économique, beaucoup de choses ont été faites. Les voyages du président à l’extérieur du pays ont permis de redonner La confiance des bailleurs de fonds, des partenaires techniques et financiers est aussi un signal qui ne trompe pas. Le peuple a beaucoup d’espoir, et je sais que c’est logique.

  44. IBK a fait plus que son mieux en 2015, je suis sûr que c’est en 2016 que nous allons bénéficier des réalisations de ses projets.
    Après la pluie, c’est le beau temps, IBK est ce président qu’il faut soutenir un pour un Mali radieux…

  45. En 2015 IBK a montré son d’attachement fort pour le pays. Car 2015 n’a pas été une année facile pour lui. Certes il y avait des difficultés, mais 2015 a été cette année dans laquelle les maliens ont été d’accord de la capacité de gestion du président de la république.
    ESPERONT QUE 2016 SERA L’ANNEE D’UN MALI NOUVEAU…

  46. Nous avons assisté les mouvements du président IBK en 2015 sans une phase de beaucoup de réchauffement, il n’a pas été ce président qui a profité de sa statut, il partait à l’extérieur du pays à chaque instant pour apporter de la solution aux problèmes qu’ont rencontrée le pays pendant cet an.

  47. IKB a vraiment travaillé en 2015 et nous n’avons rien à dire contre lui…
    Félicitation IBK vive le Mali.

  48. Quand même, 2015 a été l’année de lancement des projets, des grand accroit de l’économie de ce pays, et la plus grande des réalisations fut l’année de la signature de l’accord de paix et de réconciliation. Nous pouvons dire que 2015 a été favorable même si que nous avons été confronté à des attentats terroriste, et puis le monde entier ont été confronté à ses attentats.

  49. IBK fait de son mieux, nous pouvons dire plus même, car même s’il est difficile de faire le constat, le pays avance envers un bon sens.

  50. Nous avons confiance au président de la république Dieu merci, il a pu réaliser beaucoup de ses promesses pendant 2015 même si cela a été difficile.
    Je lui souhaite plein de chance en ce 2016 pour une meilleure gestion.

  51. Pour être loyal, je dirais que la gestion du président de 2015 a été bonne, nous n’avons pas à dire mal de la gestion du pays cette fois ci. C’est quand même mieux que 2014 espérons que 2016 aussi soit mieux que 2015…
    Vive le Mali…

  52. Les voyages effectuer par le président de la république IBK à l’extérieure du pays ne sont pas des voyages qui dérive d’une simple plaisir. Il faut savoir que les voyages du président IBK à l’extérieure sont d’une importance capitale. Vue la détérioration des relations diplomatique de notre pays il était urgent que le président s’y mette pour résoudre le problème.

  53. Sur le plan diplomatique, le MALI avait plusieurs défis à relever notamment son honneur, sa dignité et même défendre son intégrité territoriale, rétablir aussi la bonne collaboration et l’intégration qui existaient entre le Mali et le reste du monde. Après l’avènement des émeutes du 22 MARS 2012, le Mali avait perdu toute la considération et la crédibilité qui existaient entre elle et le reste du monde.

  54. Depuis plus de 20 ans le Mali est sous l’ensorcèlement de la corruption, une corruption encouragé par les régimes en place de l’époque. IBK a décrété l’année 2014 pour le début de la lutte contre la corruption. Un fléau qui existe depuis 20 ans ne peut pas prendre fin en une année, soyez sérieux.

  55. Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tout mettre en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir.

  56. Toute la population malienne est ravie de voir que le gouvernement est capable et toujours décider dans la lutte contre la délinquance financière. La lutte contre la corruption est une lutte contre la délinquance financière est une lutte ardente mais pas impossible avec le courage et la bonne foi et servir comme d’exemple le gouvernement peut mettre fin à la corruption et à la délinquance financière.

  57. Dans les milieux politiques, les avis sont divergents sur le bilan 2015 du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. Pour la majorité, ce bilan est “positif”. Elle cite, entre autres comme acquis, “l’adoption d’une loi de programmation militaire, le retour des bailleurs de fonds et l’octroi de 15 % du budget à l’agriculture”. La majorité se dit optimiste quant à la mise œuvre de l’accord de paix d’Alger, malgré les difficultés.

  58. IL n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir. Les œuvres réalisés par IBK sont connus de tout le peuple maliens, l’un des plus majestueuses reste la signature de l’accord de paix et de réconciliation du 20 juin. Nous sommes ravi du travail de notre Président de de la République, que l’aide toujours à avoir le succès.

  59. Durant cette décennie, le PIB a cru au taux annuel moyen de 5,7 %. Le PIB malien a enregistré en 2012 un recul de 0,4%, après une année 2011 dont la croissance avait déjà été assez faible (2,7%). Mais la croissance a rebondi en 2013 avec 1,8 % puis a été de 7,2% en 2014. En 2015, le taux de croissance est estimé à 5,5%.

  60. La corruption en générale est l’un des luttes que le président IBK et son PM ont engagés une lutte acharné pour éradiquer ceux fléaux, qui touchent toute les différentes étapes de la société malienne, mais la population doit être aussi active car c’est la population qui est le plus concerner. En 2013 dès son n’investiture IBK a décrété cet année « l’année de la lutte contre la corruption ».

  61. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié à notre pays.

  62. La signature de l’accord de paix était une étape à franchir et la mise en application de l’accord est aussi une autre étape très différente de la signature de l’accord de paix et de réconciliation. Je soutiens le gouvernement dans sa politique de mise en œuvre de l’accord de paix.

  63. Oui, l’espoir est permis, parce que notre armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement. Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible.

  64. Sur le marché de l’emploi, les horizons sont prometteurs. Déjà, 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat sont pourvus. A ce rythme, il n’y aura pas de doute que l’homme de parole respectera ses engagements.

  65. L’école se stabilise d’année en année. L’enseignement supérieur se modernise, les examens se crédibilisent davantage, les bourses sont distribuées dans la plus grande transparence, performance jamais égalée au Mali.

  66. Finis les périodes où le Trésor Public s’était mué en mafia pour finalement payer les différents mandats. Le pays est liquide. Les salaires, récemment majorés, sont versés régulièrement, très tôt d’ailleurs.

  67. L'année 2015 a été marquée par des avancées considérables dans la gestion des affaires publiques au Mali. Nous espérons que la nouvelle année, 2016 qui vient de commencer sera plus bonne que la précédente, 2015.

  68. Ce sont, seulement, les détracteurs qui pensent que le bilan de la gestion du président de la république de l’année 2015 a été mitigé. Sinon aucun malien soucié de sa patrie et conscient des réalisations faites dans l’année 2015 trouvent que le président n’a absolument rien à se reprocher.

  69. Mes félicitations à Ibrahim Boubacar Keïta pour les réalisations qu’il a fait dans l’année 2015 dont la plus importante et la plus remarquable est la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger. Sans oublier de mentionner la relance économique, nous saluons la loi de programmation militaire.

  70. Le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.

  71. L’aide supplémentaire de 300 millions d’Euros de la France au Mali contribuera à la construction du pays et l’application de certaines dispositions de cet accord. Car l’accord prévoit que les régions doivent être mises sur un même pied d’égalité. Cette visite a donné un coup de pouce en ce qui est du développement du pays et du bilan du chef de L’État.

  72. La visite d’Ibrahim Boubacar Keïta en France a été l’occasion pour notre pays d’aller de l’avant en ce qui concerne l’application de l’accord d’Alger et du développement des régions du nord. Nous avons sommes contents des réalisations faites en 2015 par Ibrahim Boubacar Keïta. 💡 💡 💡

  73. Avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.

  74. Nous voulons la paix, la sécurité, la tranquillité et la réconciliation nationale. Nous avons clôture l’année 2015, l’année qui a donné naissance à l’accord de paix issu des pourparlers d’Alger.

  75. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».

  76. Certes, l’accord de paix a été signé. Mais la paix n’est pas jusqu’à présent de retour dans notre pays. Nos concitoyens sont toujours dans les pays voisins comme des réfugiés.

  77. La paix que doit apporter l’accord de paix issu du processus d’Alger est la seule chose qu’attendent actuellement tous les citoyens maliens. Nous sommes sans doute rassurés d’une paix. Cela grâce à la signature de l’accord d’Alger en 2015.

  78. Les réfugiés maliens sont pressés de rentrer dans le pays. Nous invitons toutes les parties signataires de l’accord à faire tout leur mieux pour que l’année 2015, qui a donné naissance à l’accord de paix, soit gravée dans notre mémoire pour la vie. Heureuse année 2016.

  79. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

  80. L’année 2015 a été marquée par la signature d’un accord de paix au Mali. Le pays, sombré dans la crise depuis 2012, a connu un texte d paix en 2015. C’est une année qui restera gravée dans les mémoires des maliens pour toujours.

  81. La paix est la seule chose qui importe, pour le moment, chez les habitants maliens. L’année 2015 a été pleine de succès et de réussite pour nous. L’accord d’Alger à lui seul nous soulage de la réussite de cette année.

  82. Le Ministre Choguel MAIGA Viole de façon flagrante la loi .
    Mr Maiga après la prise de fonction officielle des membres de la Haute Autorité de la Communication, seule intense chargée de donner les fréquences radios et télévisions, s’est permis d’octroyer des fréquences radios avant hier Lundi 04 Janvier 2016 a d’autres personnes.
    C’est la n fois que choguel se permet de se livrer à de tels actes, la toute dernière avant l’installation officielle de la HAC (avant l’installation officielle un décret interdisait au ministre de donner des fréquences) Mr Choguel avait donné des fréquences à un groupe seul motif avancé : ils étaient venus remplir mon bureau avec des chapelets je ne savais plus quoi faire….
    Ces actes posés à mainte reprise
    – Après votre décret interdisant au ministre de la communication d’attribuer des fréquences
    – Avant la nomination des membres de la HAC
    – Après la nomination des membres de la HAC
    – Avant la prise de fonction des membres de la HAC
    – Après la prise de fonction des membres de la HAC
    Mr le président de la république, après avoir constaté de façon flagrante cette violation de loi par le ministre de la communication qui devrait garantir la loi je suis persuadé que vous prendriez des dispositions nécessaires.

  83. Elu à 77% par le peuple malien en 2013, le Président IBK a fêté les premiers deux ans de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, dans un climat de confiance et d’espoir de toute une Nation.
    Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.

  84. “Des avancées dans la gestion publique” Ca dépend de la position de l’observation. Dans ma position je dirais Des reculs dans la gestion publique

Comments are closed.