Mahamane Baby DG de la CANAM : «Tous les ordres de virement ont été faits. Nous sommes surpris de la décision des pharmaciens»

13

Les pharmacies privées rejettent toujours les ordonnances AMO. Depuis une semaine, les malades, assurés de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), n’ont pas accès aux médicaments. Face à cette situation, les Directeurs généraux de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), de l’Institut national de Prévoyance Sociale (INPS) et de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) ont rencontré la presse, ce vendredi matin.

Maliweb.net- «La suspension du service AMO dans les officines privées est maintenue jusqu’à nouvel ordre». Telle est la déclaration faite, ce jeudi 05 décembre, par les deux syndicats de pharmaciens du Mali. Le syndicat autonome des pharmaciens d’officine privée et le Syndicat National des Pharmaciens du Mali (SYNAPHARM) estiment n’avoir reçu que 30% des montants que leur doit la  Caisse Nationale d’Assurance Maladie.

«J’ai failli tomber en syncope quand j’ai vu le communiqué des syndicats sur les réseaux sociaux», s’indigne Me Sidibé Zamilatou Cissé, DG de l’INPS, structure qui prélève les cotisations sur le salaire des travaillés affiliés. A en croire la directrice, rien que pour le mois de novembre, l’INPS a payé 1,9 milliards FCFA aux pharmaciens. Les fonds ont été reçus par les banques qui procèdent au paiement au fur et à mesure.

«Tous les ordres de virement ont été faits», renchérit le DG de la CANAM. Aux dires de Mahamane Baby, c’est la procédure qui est lente. «Nous avons 5 000 feuilles à traiter par jour». «C’est une question de procédure sinon l’argent est disponible», insiste le Directeur de la CANAM. Si la procédure est lente avec l’AMO quand sera-t-il avec le Régime d’Assurance Maladie Universelle qui prendra en compte tous les Maliens? Selon Mahamane Baby, des leçons ont été tirées de l’AMO. La structure de la CANAM va changer avec l’avènement du RAMU et la dématérialisation est en cours pour diligenter les procédures.

«Ce n’est pas à nous d’aller voir la banque»

Pourquoi malgré le versement de l’argent, affirmé par le DG de la CANAM, les officines privées refusent toujours les ordonnances AMO? Maliweb.net a posé la  question à Dr Cheick Oumar DIA, président du Syndicat autonome des pharmaciens d’officine privée et Porte-parole des deux syndicats. «Quelqu’unqui doit vous régler quatre factures et qui part dire qu’il vous a tout payé, après avoir réglé une seule, est-ce qu’il dit la vérité?», interroge DIA. Les pharmaciens cherchent l’argent, selon Dia. La vérité, c’est qu’ils n’ont encore été payés.

«Le ministre de la Santé fait de son mieux, mais on ne lui dit pas la vérité», affirme le syndicaliste.«Ce qui s’est passé, sur une liste de 100 pharmaciens, par exemple, seuls 10 ont eu leur paiement complet. Les autres ce sont des arriérés de trois semaines à 90 jours, alors que la CANAM a l’obligation de nous payer en 15 jours ou de nous écrire pour un rallongement du délai». «Ils nous demandent d’aller voir la banque. Ce n’est pas à nous d’aller voir la banque. C’est eux qui ont signé leur convention avec la banque, si la banque bloque les virements qu’il change de banque».

Les assurés pris en tenaille

Un assuré, explique le pharmacien, cotise six mois avant de bénéficier de la prestation AMO. On demande aux pharmaciens de faire la prestation avant d’être remboursés. «Cela n’est déjà pas normal mais nous l’avons accepté parce que les médicaments sont à la fois une question sensible et sociale», conclut Cheick Oumar DIA.

Présent à la conférence de presse à la CANAM, Cheick Abdoul Coulibaly, président de l’Association des assurés estime ne rien comprendre entre les services responsables de l’AMO est les pharmaciens. « Je ne sais pas d’où vient le problème exactement, ce que je sais c’est que les assurés continuent de payer et les malades continuent de souffrir», s’offusquent-il, en appelant les deux parties au dialogue.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. J’invite le juge anti corruption de s’autosaisir de cette question, car elle est d’intérêt national.

  2. L’AMO n’a jamais connu des problèmes du genre. Mais pourquoi c’est précisément maintenant qu’elle connait des problèmes de trésorerie ? C’est curieux. Monsieur BABY doit se battre pour redorer son blason.

  3. Je n’ai pas tous les détails de cette affaire. Mais je ne vous crois plus M. Baby.
    Lors de votre passage au Ministère de l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, vous avez menti au peuple concernant le recrutement de la main-d’œuvre malienne dans un pays du golfe. En tant que Ministre et sans aucune vérification préalable, vous êtes sorti à la télé pour encenser et louer l’initiative ‘’elle fait partie du programme présidentiel de la lutte contre le chômage et la création de 200,000 emplois !’’. Alors que ce recrutement a été monté par un réseau de Mafia basé à Bamako et en complicité avec d’autres pour envoyer nos sœurs et frères sans aucune couverture légale. Dieu seul sait les conséquences qui allaient engendrer.
    Heureusement, il a été avorté grâce à la vigilance et la compétence des patriotes soucieux de la protection de leurs concitoyens. Ils se sont renseignés physiquement et en ligne sur l’agence, les conditions de travail, le contrat de travail, lieu, devoirs et droits, litige, le rôle du Ministère à Bamako, l’implication de l’ambassade…..
    Au finish, il a été avéré que c’est une Mafia qui était derrière dont le seul motif est d’empocher et empocher de l’argent !

  4. Ailleurs la démocratie a favorise l émergence de compétences aux niveaux techniques et politiques. Au Mali elle a été un tremplin pour le copinage la corruption qui ont engendré la médiocrité du personnel politique et la politisation des administrations. Voilà le résultat.
    Un ordre de virement est il un paiement!!!!!

  5. Justement ces devenu de la mafia au sein de la Canam, cette boîte n’est pas fait pour un politicien, malgré qu’ il est un baron RPM.

  6. Le probleme du MALI c’est l’incompetence des cadres. il n y a jamais eu de probleme d’argent. Si on dit que les retards s’expliquent par les procedures, Les procedures sont elabores par qui?
    Entre temps les assures payent pour des produits qu’ils n’auront pas.

  7. Je ne crois guère à la déclaration faite par M. Mahamane BABY. Les pharmaciens sont des commerçants de produits pharmaceutiques , installés dans des officines privées . Organisés en syndicats et liés à l’Etat par un accord de partenariat . Avant de décider la suspension de AMO, ils ont tenu une conférence au cours de laquelle la décision de surprendre AMO a été décidé . Ce jour là , l’Etat leur était redevable , malgré que le prélèvement se fait régulièrement sur les salaires et non versé comme cela se doit à l’INPS. Ces fonds qui sont utilisés à d’autres activités outre que celle pour laquelle ils sont destinés : est la mauvaise gestion , donc la mal gouvernance . L’Etat a travers ses demembrements crie à la violation du contrat alors qu’il n’a payé que seulement 4% du montant. Les pharmaciens en maintenant leur suspension ont parfaitement raison . Une pratique dans laquelle le régime IBK s’est spécialisé depuis son accession au pouvoir . Faire le pompier , mentir pour convaincre le peuple . En tout état de cause ils (les gouvernants ) doivent avoir pitié aux couches les plus vulnérables . Il s’agit de la Santé qui concerne les enfants , les vieilles personnes qui se sont sacrifiées pour que le Mali soit ce qu’il est aujourd’hui . La suspension d’AMO apportera également son lot de victimes . Tout le monde se souvient de la grève des médecins et autres qui a occasionné des dizaines de morts. Au même moment ce qui sont aux affaires partaient se soigner a l’etranger avec l’argent du contribuable . C’est pourquoi la crise de confiance entre le régime IBK et le peuple ne fait que s’agrandir de jour en jour. La justice qui est engagée dans cette lutte implacable contre la corruption a toujours les mains liées au dos l’empechant d’instruire les dossiers sulfureux. S’agissant de l’INPS, Mme la DG, a sa prise de fonction a exigé un audit du dit service . Alors ! Elle veut nous cacher quoi ? Reversez ces fonds aux pharmaciens avant qu’il ne soit tard . Comment vous pouvez recouvrer 100% avec les contribuables et reverser seulement 4% aux prestataires de service ?

  8. Inquiétant ! Mais il fallait s’attendre avec l’arrivée de ces mafieux dans cette boîte qu’ils pensaient être à Pandore .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here