Libération de 3 militaires ivoiriens : La justice se retire sur la pointe des pieds

0

Sensée être le dernier recours et le rempart du droit sur le territoire malien contre le pouvoir politique et les individus, dans l’affaire des 49 militaires, la Justice malienne semble se retirer sur la pointe et laisser les politiques s’en occuper.

Dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens inculpés au Mali pour des faits criminels et d’atteinte à la sûreté nationale, 3 militaires toutes des femmes, ont été libérées le week-end dernier. Cela selon plusieurs sources pour des fins humanitaires.

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance la Commune VI précise que cette mise en liberté est une réponse à la demande en liberté formulée par les 3 inculpées. Cela avec l’avis du juge favorable qui les a inculpés et lui-même, procureur de la République.

Nous savons tous que malgré la judiciarisation de l’affaire, des voies diplomatiques et sociales n’ont cessé de retentir. A citer les Présidents de la République sénégalaise et du Togo. Et aussi l’interpellation du président du Haut conseil islamique par les notabilités coutumières et religieuses de la Côte d’Ivoire. Et elles ont fini par avoir raison sur la justice.

Donc ainsi avec cette libération de 3 d’entre les inculpés, et qui ne sont plus sous aucun contrôle judiciaire, nous pouvons juste conclure que les 46 autres suivront leurs consœurs et pour ne plus jamais comparaitre devant aucune juridiction pour les juger. Et ainsi dire que la justice s’est retirée sur la pointe de ses pieds.

Koureichy Cissé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here