Bougouni : Les tic Ă  la disposition des jeunes filles

0

BougouniLe préfet du cercle de Bougouni, Cheick Fantamady Boiré, a présidé lundi, dans la salle de réunion du Centre d’animation pédagogique, l’ouverture d’une session d’initiation à l’informatique et à l’internet de 300 jeunes filles scolarisées de Bougouni.

 

La formation est organisée par l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des postes (AMRTP) dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Cette journée sera célébrée jeudi 24 avril prochain. Désireuse de délocaliser ses activités, l’AMRTP va organiser cette session de formation pour les jeunes filles dans la cité du Banimonotié.

Deux cents des élues proviennent des établissements d’enseignement secondaire et les 100 autres des écoles fondamentales de la ville de Bougouni. La formation qui dure toute la semaine, sera suivie d’une conférence-débat à Bamako, à laquelle devraient participer les dix premières lauréates de la session de Bougouni.

La Journée internationale des jeunes filles dans le domaine des TIC est célébrée chaque année le quatrième jeudi du mois d’avril. La première édition a été célébrée le 28 avril 2011. Cette journée consacrée aux jeunes filles vise à valoriser l’intérêt de cette portion de la population pour les TIC et à l’encourager à y faire carrière. Il s’agit d’offrir l’opportunité aux décideurs administratifs et politiques d’inciter les jeunes filles à s’intéresser davantage aux technologies, à l’informatique, aux nouveaux moyens de communication et à l’ingénierie et à les encourager à choisir la profession de leur intérêt et de leur talent et non en fonction de stéréotypes.

La célébration de cette journée donne aussi l’occasion à la communauté des jeunes filles, de nouer des contrats professionnels et de s’inspirer certainement du parcours de femmes décideurs.

Le thème de la journée de cette année est : « TIC : les jeunes filles aussi ! ». Ce thème va permettre d’échanger des expériences et d’expliquer aux jeunes files que les TIC sont des outils d’autonomisation. A ce propos, une carrière dans ce secteur très gratifiant, permet de relever des défis passionnants et inédits.

A l’ouverture des travaux de la session de formation de Bougouni, Cheick Abdel Kader Koité, membre de la direction de l’AMRTP, a félicité l’académie d’enseignement et, à travers elle, toutes les autorités administratives et politiques du cercle, pour avoir accepté d’abriter cette première session de formation délocalisée.

M. S. MAIGA

AMAP-Bougouni

PARTAGER