Burkina Faso/Mali : AprĂšs Blaise, le Mnla courtise Roch

0
(photo Burkina24)

Le  mouvement  de libĂ©ration de l’Azawad, ou du moins ce qui en reste, tente de profiter de la nouvelle situation au Burkina Faso. En effet, une dĂ©lĂ©gation de ce mouvement a Ă©tĂ© reçue, en fin de la semaine derniĂšre, Ă  la prĂ©sidence du Faso par le nouveau chef de l’Etat BurkinabĂš, Roch C. KaborĂ©.

A coup sĂ»r, les responsables du Mnla, aprĂšs les attentats au Burkina Faso et la situation d’insĂ©curitĂ© dans ce pays, veulent tenter d’offrir (monnayer !) leurs services aux nouvelles autoritĂ©s du Faso. Aussi, ces mĂȘmes responsables du Mnla, aprĂšs avoir servi Blaise CompaorĂ©, tentent actuellement de se faire des amis dans les allĂ©es du pouvoir Ă  Ouaga. L’art de la tromperie et de la duplicitĂ©, reste l’exercice favori de ce mouvement(Mnla) qui est Ă  la base de tout le climat d’insĂ©curitĂ© qui sĂ©vit au Mali  et au Burkina Faso.

Forum de Kidal :

L’Etat va-t-il à offrir 200 millions à la CMA ?

La CMA (coordination des mouvements de L’Azawad) a mis en Ɠuvre une nouvelle  supercherie afin de soumettre (une nouvelle fois) l’Etat malien Ă  un chantage. En effet, l’on apprend que Kidal doit abriter un forum, en fin mars, organisĂ© sous l’égide de la CMA. Pour l’instant, l’on annonce la participation Ă  cette rencontre des mouvements armĂ©s (CMA, plate-forme), le gouvernement malien, la Minusma, l’AlgĂ©rie


Le problĂšme ? Au lieu que l’Etat organise ce forum, c’est les responsables de la CMA qui se chargent de le faire. Et l’on indique que les rebelles auraient dĂ©jĂ  fait une estimation se chiffrant Ă  plus de 200 millions de francs CFA. Et c’est le gouvernement malien qui doit payer la facture.

Ce folklore est organisĂ© par la CEMA dans le but de dĂ©tournĂ© simplement l’argent public. Cela au moment oĂč le pays peine Ă  appliquer l’accord signĂ© entre le gouvernement et les mouvements armĂ©s de Kidal.

La RĂ©daction

PARTAGER