Lutte contre le SIDA et les IST : Le CADH et HCNLS conjuguent leurs efforts

1

Lutte contre le SIDA et les IST : Le CADH et HCNLS conjuguent leurs efforts Le consortium Actions Droits Humains en collaboration avec le Haut Conseil National de Lutte contre le Sida ont élaboré il y’a quelques semaines une campagne de formation. L’objectif de cette campagne est de sensibiliser le maximum de jeunes dans les grins de causeries afin sur la santé de la reproduction. La toute première causerie a commencé le jeudi 19 février 15 dans les grins de Yirimadjo et Attbougou.

Comme à d’habitude le grin regroupé autour d’un verre de thé, les débats sont houleux. Comme tous les grins, plusieurs thèmes sont débattus et chacun essaye comme un diable de convaincre, d’autres pour imposer leurs idées.

C’est dans cette atmosphère de vive haleine que les animateurs de CADH, au nombre de 4 par grin, ont fait leur présence dans le grin de Attbougou et Yirimadjo. Après les traditionnels salamaleks, les animateurs ont mis en exergue les leçons apprises lors de leur formation du 31 janvier. Plusieurs questions relatives à la santé de la reproduction ont été abordées, comme les Infections Sexuellement transmissibles, le VIH, les méthodes de transmissions, de préventions. Le responsable de groupe Bama Bandiougou a aussi attiré l’attention des auditeurs sur l’utilisation des toilettes communes. Il a  expliqué les dangers liés aux sous vêtements communs et de l’utilisation du préservatif.

Cette action a été appréciée à sa juste valeur par les membres du grin. Selon le chef de grin c’est une action à encourager. C’est vraiment un acte  humanitaire que la jeunesse doit suivre.

Le CADH, faut il le rappeler a été créée en 2009 et s’est donné comme objectif de sensibiliser et d’éduquer la jeunesse malienne. Il entend à travers cette campagne, avec le soutien du HCNLS, organiser des causeries débats dans au minimum 30 grins, deux centres de réhabilitation  et dans des écoles. Après l’étape de Yirimadjo et Attbougou, l’aventure continuera dans d’autres grins et dans les jours à venir.

Saouda A Maiga, stagiaire

Source: La sirene

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.