Communiqué de presse : Clôture des formations initiales des facilitateurs communautaires de la cohorte 4 sur les stratégies de mise en œuvre du volet Participation Communautaire et mise en route de la dernière cohorte de volontaires SIRA

0

USAID/Mali SIRA, lancé en 2016 pour 5 ans, est un projet d’appui à l’amélioration de l’enseignement-apprentissage de la lecture-écriture des élèves de 1re et 2e années dans les écoles publiques et communautaires de 10 Académies d’Enseignement des régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou et du district de Bamako pour plus de 300.000 élèves. A travers son volet Participation Communautaire, il vise, entre autres, à renforcer l’implication des parents, des communautés et des partenaires privés dans l’amélioration de l’apprentissage de la lecture-écriture, à travers des campagnes de sensibilisation, de formation des parents, de renforcement des capacités des organisations communautaires et d’établissement de partenariats public / privé en faveur de l’éducation.

C’est ainsi que le projet est à sa 4e et dernière cohorte de Participation Communautaire, qui interviendra auprès des communautés autour de 1.200 écoles avec des activités animées par 268 volontaires SIRA appelés facilitateurs communautaires. Ces facilitateurs communautaires sont recrutés et formés en étroite collaboration avec le Centre National pour la Promotion du Volontariat (CNPV).  Dans leurs activités sur le terrain, ils sont appuyés par 2.400 volontaires communautaires. Ces derniers, désignés par les communautés, sont formés par le projet afin de pérenniser les acquis en faveur d’un meilleur apprentissage de la lecture par les élèves.

C’est pour préparer la mise en route de cette 4e cohorte que le projet vient de former 304 facilitateurs communautaires à travers les zones d’intervention de ses partenaires d’exécution : 123 à Ouélessébougou pour Education Development Center, 61 à Koutiala pour Save the Children et 120 à Ségou pour Œuvre Malienne d’Aide à l’Enfance au Sahel. En collaboration avec le CNPV, SIRA renforce leurs compétences afin qu’ils assurent une mise en œuvre efficace des activités en faveur de la lecture au niveau des communautés-écoles de leurs zones respectives. Le lancement de toutes les formations a eu lieu le 2 octobre dernier à Ouélessébougou, en présence des responsables de l’éducation et des collectivités.

Rappelons que pour assurer son objectif d’amélioration de la qualité de l’apprentissage de la lecture-écriture, USAID/Mali SIRA, à travers son volet Pédagogie et en étroite collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, forme les enseignants et directeurs d’écoles en techniques de l’approche équilibrée et des mots décodables et dote toutes les écoles de ses zones d’intervention en kit pédagogique. Les activités de son volet Participation Communautaire incluent, entre autres, des visites à domicile et l’organisation des assemblées générales pour la sensibilisation autour des trois thèmes :

L’importance pour les enfants de démarrer leur apprentissage de la lecture dans une langue qu’ils comprennent,

L’équité entre garçons et filles en matière de l’accès, le maintien et la réussite à l’école et

L’importance pour les parents et membres de la communauté de s’impliquer davantage dans la vie de l’école et dans l’éducation des enfants.

D’autres activités sont la formation des parents des élèves de 1re et 2e années sur l’utilisation à domicile d’un livret famille-école « Mansa Cèsirijala » pour renforcer l’apprentissage de la lecture, l’organisation des clubs de lecture où les enfants apprennent en jouant. Également, les facilitateurs et volontaires appuient les Comités de Gestion Scolaire dans le développement et la mise en œuvre d’un plan d’amélioration de l’école et dans la production d’un bulletin de performance de l’école focalisé sur la qualité.

Aïssata Cheick Sylla Doucouré, Chargée de communication

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here