Focus : Où étiez-vous ?

7

Dans un communiqué conjoint, publié en fin de semaine dernière, les représentations diplomatiques de 3 pays (Usa, Grande Bretagne et Canada) accréditées dans pays donnent de la voix au sujet d’un rapport publié par l’ONU sur les événements de Moura, une localité qui, on se rappelle, avait été assiégée par une horde de terroristes. Il a fallu l’intervention salvatrice des FAMA pour déloger ces criminels et libérer Moura.

Dans son rapport, visiblement commandité, l’ONU au lieu de saluer les efforts du Mali dans sa lutte pour se débarrasser des bandes terroristes, pointe un doigt accusateur sur l’armée malienne. Ce n’est pas une première de la part de cette organisation.

C’est donc ce rapport à la fois partial et truffé de témoignages mensongers qui a fait l’objet de ce ridicule communiqué de la bande des trois (USA, Grande Bretagne, Canada). Nul n’est dupe ! Ces trois (comme ce fut le cas en Irak, en Lybie et ailleurs) sont à la manœuvre en vue de déstabiliser le Mali. Ce n’est guère un mystère les USA, la Grande Bretagne et le Canada agissent depuis des mois au compte et sur autres orchestrations de la France qui tire les ficelles de cette insidieuse campagne contre l’armée et les Autorités maliennes.

Avant les événements de Moura combien de villages maliens ont-ils été pillés, incendiés, meurtris, assiégés et/ ou souvent carrément détruits par des groupes terroristes ?

Où étaient ces missions diplomatiques des Usa, de la Grande Bretagne et du Canada ?

Le monde entier a assisté au massacre perpétré par les militaires français de l’opération Barkhane contre des populations civiles à Bounty (Mopti), le 3 janvier 2021. Où étaient les ambassadeurs de ces trois pays occidentaux ? Ont-ils demandé des comptes à l’armée française et/ou aux Autorités françaises ? La bande des trois a-t-elle levé le petit doigt lorsque la France a carrément rejeté le rapport publié par la division des droits de l’homme de la MINUSMA sur les massacres de Bounty ? Cette barbarie, faut-il le préciser, a fait des dizaines de victimes civiles. Deux ans après, Bounty pleure toujours ses morts et les auteurs de ces massacres ne courent aucun risque ! En revanche, l’instrumentalisation de la question de Moura à travers l’ONU ne fait l’objet d’aucun doute. En réalité, les occidentaux veulent tout simplement se servir de cette question après avoir lamentablement échouer sur d’autres terrains de déstabilisation de notre pays. Peine perdue : cette énième machination est vouée à l’échec !

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Mon cher “lA RÉDACTION”

    Vous pouvez continuez à nier l’évidence au sujet de Moura. Les militaires et leurs mercenaires payés à prix d’or sont des assassins. Il n’y a pas que ce rapport de l’ONU sur cette affaire, il ya aussi ce que disent les autres organisations internationales comme Hulman Watch Rights ou l’acled. Vous revenez sur l’affaire de Bounti avec un i. On vous rappelle quand même que le gouvernement malien s’était exprimé à cette époque. Quelle crédibilité peut on accorder à votre propagande dès lors que l’on se souvient aussi de la prise les mains dans le sac des FAMa en train de construire un faux charnier avec les victimes de leus méfaits à Hombouri. Dommage pour eux, ils étaient filmés. On a tous oubliés cette affaire de commerçants mauritaniens égorgés par les FAMa et dont l’affaire est bien enterrée. LEs parents de jeunes bergers peuls pleurent encore leurs enfants après qu’ils aient été assassinés. On attend toujours les preuves annoncées à moultes reprises par la junte à l’ONU. Mais rien ne vient car la junte n’a rien. Alors il faut bien passer à autre chose.

    Je suis très interrogatif quand vous écrivez “les occidentaux veulent tout simplement se servir de cette question après avoir lamentablement échouer sur d’autres terrains de déstabilisation de notre pays”. Pour cela les maliens se débrouillent bien tout seuls. Ils sont même géniaux sur ce point.

    Mais très certainement on peut également vous renvoyer votre question: “Où étiez vous ?”

  2. ”… ces puissances qui se présentent aujourd’hui en champions des droits de l’Homme doivent leur prospérité aux déportations et aux massacres de populations autochtones, à l’esclavage, au colonialisme, à l’exploitation des ressources des autres peuples qu’ils soumettent à leur domination sans vergogne…..”

  3. Trahir l’esprit du M5 RFP pour suivre des putschistes,c’est agir contre le peuple malien.
    MALGRÉ DES MASSACRES, CE JOURNAL CONNU DÉFENSEUR DE L’ANCIEN PRÉSIDENT ATT, CONTINUE À DÉFENDRE CE POUVOIR CRIMINEL.
    On ose parler de “l’intervention salvatrice des FAMA” contre une population civile infiltrée par les jihadistes.
    Une lâcheté impardonnable vérifiée par une tentative d’empêcher toute enquête par l’ONU.
    CE QUI EST ARRIVÉ À MOURA EST PIRE QUE LES ÉVÉNEMENTS DE MARS 1991.
    C’est d’autant plus grâve que les tenants du pouvoir se sont félicités d’avoir abattu plus de 200 de nos compatriotes confondus aux jihadistes.
    CHOGUEL MAIGA ET LES COLONELS ONT TRAHI LE PEUPLE MALIEN EN PIÉTINANT LES RECOMMANDATIONS DU COMITÉ STRATÉGIQUE DU M5 RFP.
    Il n’est pas étonnant qu’ils participent à massacrer ce peuple!!!
    On serait resté dans le cadre des recommandations du M5 RFP, c’est l’élection des représentants du peuple qui serait constatée à la place des massacres des villageois dont des cas ont pu être cachés des radars de la communauté internationale.
    UNE COMPOSANTE DU M5 RFP ASSOIFFÉE DE POUVOIR S’EST ASSOCIÉE AUX COLONELS POUR FAIRE SOUFFRIR NOS COMPATRIOTES.
    Refuser d’organiser les élections à temps, c’est décider de privilégier des intérêts personnels.
    IL SUFFIT DE CONSTATER LA GESTION DE L’ÉTAT DOMINÉE PAR DES AFFAIRES MAFIEUSES.
    Il y a un,le religieux, dont l’ambition était de prendre des femmes en mariage pour respecter, paraît il, les recommandations de l’islam.
    Trop ont puisé dans les caisses de l’Etat.
    ILS SONT MAJORITAIREMENT DES ÉLÉMENTS DU M5 RFP.
    Quel paradoxe quand c’est eux qui indexent la gestion des trente dernières années!!!
    Des proches de CHOGUEL MAIGA n’hésitent pas à mentir pour supporter les tenants du pouvoir.
    Cet article honteux d’un journal proche d’ATT est révélateur des deviances constatées par rapport au respect des principes démocratiques.
    Ils sont obnubilés par la confiscation du pouvoir comme un certain LAURENT GBAGBO.
    Ils sont sur ses traces vers la CPI.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!