COP 27 en Égypte : Le Mali y prendra part

0

En prélude de la 27e Conférence des Parties à la Conversation cadres des Nations unies sur le changement climatique prévu le mois prochain à Sharm el-Sheikh en Égypte, l’Agence de l’Environnement et du Développement durable (AEDD), en partenariat avec les partenaires techniques et financiers a organisé une rencontre d’information sur la participation du Mali à ladite Cop 27. 

Après la Cop 26 de Glasgow l’année dernière, les yeux sont rivés sur la Cop 27 qui se tiendra du 6 au 18 novembre, à Sharm el-Sheikh, une ville balnéaire d’Égypte. En prélude de ce rendez-vous mondial incontournable, le Mali se prépare pour y prendre part avec une forte délégation. L’Agence de l’Environnement et du Développement durable (AEDD) et ses partenaires techniques et financiers ont organisé une rencontre d’information le jeudi dernier sur la participation du Mali à cette rencontre.

Au cours de la conférence,  l’AEDD a présenté les priorités et les attentes du Mali en marge de cette Cop 27. Il y a surtout la protection du fleuve Niger, la mise en œuvre de la grande muraille verte pour lutter contre les effets du changement climatique, la transition énergétique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, etc. En plus, il y a aussi des thèmes majeurs sur lesquels la délégation malienne doit faire des lobbyings avec d’autres partenaires dans la lutte contre le changement climatique. Il s’agit des stratégies mises en œuvre pour atteindre les 100 milliards de dollars pour les pays du Sud d’ici 2023.

Selon la représentante des partenaires techniques et financiers, l’organisation de cette Cop sur le continent est une opportunité pour bousculer les partenaires financiers à honorer leurs engagements. « Nous souhaitons que cette Cop 27 soit jalonnée par des actes concrets notamment le respect des engagements financiers des pays développés visant à renforcer la résilience des pays en développement », rappelle-t-elle.

Pour Dr. Amadou Tiénan Sangaré, représentant du ministre de l’Environnement et du Développement durable, cette Cop 27 est une opportunité pour progresser dans la protection du climat. « Il s’agit d’œuvrer pour aboutir à des conclusions probantes, de l’accroissement des financements climatiques permettant ainsi de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et aller vers des économies résilientes », a-t-il insisté.

La Conférence des Parties (Cop) est une réunion annuelle où les pays signataires de la Conversation Cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC) se retrouvent pour échanger sur la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Ousmane Mahamane 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here