Collège sahélien pour la sécurité : Le respect des droits humains en situation de crise dans l’espace du G5Sahel au cœur d’un séminaire

2

Le Collège Sahélien pour la Sécurité sis à Bamako a abrité durant cinq jours  le séminaire de formation d’une quinzaine de membres issus du monde de la justice, de la société civile et  de la sécurité et sur le « respect  des droits humains en situation de crise ».

Ce séminaire  organisé par le collège Sahélien pour la Sécurité est une réponse aux récents rapports des Nations-Unies qui mettent en cause certains éléments des forces  de défense et de sécurité du Sahel  dans la violation des droits humains dans la cadre de la lutte contre le terrorisme. Ces rapports recensent des cas d’exécutions extrajudiciaires, des assassinats, des disparitions forcées, des enlèvements, des tortures, arrestations et détentions arbitraires. Et ces rapports pointent  d’un doigt accusateur les forces de sécurité et de défense des pays membres du G5 Sahel.  Ce séminaire qui a pris fin le vendredi dernier à Bamako est une réponse à cela. Faut-il  rappeler qu’il a regroupé trois représentants de chaque pays du G5Sahel.

Au cœur des débats, « les conflits armés, les crises humanitaires imputées à l’action de l’homme où aux catastrophes naturelles, les violences sociales, économiques, politiques, criminelles, terroristes et les violences sexuelles et sexistes »  A travers ces thèmes,  il a été expliqué  aux participants l’impérieuse nécessité du respect des droits humains dans toutes les actions entreprises dans le cadre de la lutte contre terrorisme et l’extrémisme violent.

En représentant l’Union européenne, Mustapha Ziaf, a rappelé  les efforts que les 27 ont déployé pour soutenir le collège sahélien pour la Sécurité. Avant de poursuivre que la sécurisation des personnes et des biens et d’autres thèmes débattus lors du séminaire cadrent avec la vision de leur organisation.

« Le respect des droits de l’homme protège l’individu contre l’arbitraire et des atteintes excessives à ses libertés, en garrantissant la dignité humaine », déclaré  Dr Toubaye Koné, Directeur national de l’institut judiciaire du Mali, qui pense que les magistrats, les officiers des forces armées et de sécurité et de la société civile  sont les mieux habilités pour discuter de ces question. Il a réaffirmé son attachement au respect des droits humains en temps de crise en indiquant qu’ils ne sauraient être négociable ni en temps de paix  encore moins en temps de crise.

Coopération judicaire

Pour sa part, le représentant du ministère de la défense du Mali et du G5Sahel, lieutenant colonel Olivier Diassana  estime que les Etats du Sahel doivent s’entraider en promouvant  les droits de l’homme. «  Le Collège Sahélien de Sécurité  reste l’alternative la plus efficace dans la quête d’un Etat de droit », a-t-il lancé.

Toutes ces actions qui entrent dans le cadre du renforcement de la démocratie et d’un Etat de droit ont été saluées par la porte-parole des 15 participants, Madame Assétou Traoré, du Niger. Laquelle a poursuivi que cette formation a permis de mettre en lumière  les failles et les insuffisances juridiques de l’espace G5Sahel en matière de respect des droits  humains. Ainsi, au nom des participants, elle  a recommandé aux Etats de renforcer leur arsenal juridique pour prévenir les violations des droits humains et le renforcement de la coopération judiciaire entre les Etats membres.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net   

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. 🗿
    LES PEUPLADES NES DE VIOLES DE VOLS DE VIOLENCES NE PEUVENT PAS LES ARRETER, LA SEULE SOLUTION EST DE PERPETRER LA VIOLENCE LE VOL ET LE VIOL A LEUR ENCONTRE S ILS CONITINUENT ! DENT POUR DENT OEIL POUR OEIL
    🗿

  2. LES ARABES ET LES JUIFS ONT COMMI UN GENOCIDE DES AFRICAINS NOIR AU NORD DU CONTINENT SUR LES COTES DE LA MEDITERRANEE ET DE LA MER ROUGE EN TUANT ET DEPORTANT LES HOMMES ET GARCONS NOIRS, EN CASTRANT LES MALES DES L ENFANCE, MAIS, MAIS MAIS AU MEME RYTHME ILS “MARIAIENT ” FECONDAIENT LES FEMMES NOIRES ET LES JEUNES FILLES PAR MILLIONS QUI LEUR NAISSAIENT DES PEUPLADES PAR MILLIONS POUR REMPLACER LES NOIRS TUES, DEPOERTES CASTRES QUI N ORONT PLUS JAMAIS DE DESCENDENCES!

    😎
    IMAGINEZ SEULEMENT UN ARABE AVEC 10 FEMMES NOIRES DANS SON HAREM QUI QUI DONNENT EN MOYENNE 5 ENFANTS ! ET CELA CONTINUE DEUX SIECLES!,VOILA LE VRAI GENOCIDE! LE COMMERCE TRIANGULAIRE VISAIT SEULEMENT A VIDER L AFRIQUE! AUJOURDHUI ENCORE LE MEME PLAN EXISTE!😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here