Point de situation des opérations du 30 juillet au 5 août

0

Les opérations conjointes et les actions de partenariat ont marqué la semaine, illustrant l’excellente interopérabilité des militaires français et des forces partenaires.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

  •  Partenariat militaire opérationnel avec les élèves sous-officiers tchadiens

Les chasseurs alpins en charge de la protection de la base aérienne de Kosseï à Ndjamena ont conduit plusieurs actions de partenariat militaire opérationnel avec les élèves de l’École nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) du Tchad.

À proximité de la localité de Koundoul, les groupes de combat du 13e Bataillon de chasseurs alpins (13e BCA) se sont ainsi relayés pour dispenser des cours pratiques, permettant aux aspirants sous-officiers de perfectionner les actes réflexes et les actes élémentaires du combattant. Après quelques jours d’exercices seulement, les élèves sous-officiers ont débuté l’apprentissage des savoir-faire de chef de groupe, cœur de métier de ces futurs sergents. Ces jeunes soldats ont montré une grande détermination et une grande motivation pour progresser. Les chasseurs alpins ont également pu échanger avec l’encadrement tchadien, composé d’hommes rompus au combat en zone désertique.

Entre présentation de matériels et découverte de nouveaux procédés tactiques, les liens se sont rapidement tissés entre les deux troupes.

  •  Opération conjointe dans le Gourma entre les soldats de BARKHANE et les Forces armées maliennes (FAMa)

Du 18 au 30 juillet 2021, le Groupement tactique désert (GTD) Tigre a conduit une mission conjointe de contrôle de zone entre Gossi, Hombori et Agoufou, aux abords de la route nationale 16, axe stratégique au cœur du Mali. Cette mission a été coordonnée et conduite avec deux sections FAMa de l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention n°5 (ULRI 5), avec laquelle le GTD Tigre opère en partenariat de combat depuis Gossi. La Force Barkhane et les FAMa ont ainsi mené des opérations de reconnaissance, de harcèlement et de sécurisation pendant près de deux semaines.

Afin de développer l’interopérabilité entre les deux armées, chaque section française ou malienne avait accueilli en son sein un groupe de combat de l’autre armée. Ce processus a ainsi facilité le partage des compétences et le renforcement du partenariat de combat.

A Hombori, les FAMa ont œuvré activement au sein de la population, manifestant clairement leur volonté d’investir le terrain dans leur zone d’influence. Cette opération a démontré la pertinence des actions conjointes menées avec les FAMa. Ainsi, les forces engagées ont empêché l’ennemi de se coordonner et de mener des actions, notamment en désorganisant son réseau de sonnettes.

Au cours de cette opération conjointe, le 20 juillet, le GTD Tigre a dû se réarticuler avec une grande réactivité afin de boucler et sécuriser la zone de crash du MIRAGE 2000D, dans la région d’Hombori, en partenariat avec une section FAMa et en coordination avec le Groupement commando de la Force. Grâce au dispositif de surveillance et de harcèlement mis en place par le GTD, l’ennemi n’a pas pu accéder à la zone et les experts ont pu récupérer dans de bonnes conditions les pièces sensibles nécessaires pour déterminer l’origine de cet accident. Les munitions emportées par le MIRAGE 2000D ont été retrouvées puis neutralisées par des experts du génie.

Durant cette opération, le GTD Tigre a bénéficié de l’appui fondamental dans la troisième dimension. En effet, outre l’appui fourni tout au long de la mission par le GTD aérocombat (hélicoptères français et britanniques), par les avions de chasse et par les drones de l’Armée de l’air et de l’espace, les troupes engagées au sol ont bénéficié de deux livraisons par air de vivres (eau et rations de combat) et de carburant. Ainsi, le 23 juillet, un avion A400M a parachuté cinq fardeaux pour un poids de huit tonnes, tandis que le 27 juillet un avion C130 a largué dix fardeaux totalisant quasiment dix-huit tonnes de vivres et de recomplètement.

  •  TAKUBA : instruction au profit des FAMa

Suite à la reprise de la coopération le 3 juillet, les actions de formation entre la Task force (TF) TAKUBA et les Forces armées maliennes (FAMa) ont repris en s’appuyant en particulier sur son Task group (TG) franco-tchèque. Le jeudi 29 juillet 2021, ce dernier a mené une séance d’instruction de tir au profit des FAMa. Cette instruction, alliant théorie et pratique, visait la maîtrise en toute sécurité d’une arme de calibre 12,7 mm pour les Unités de reconnaissance légère d’intervention (ULRI).

Ainsi, encadrés conjointement par des instructeurs français et tchèques, une trentaine de militaires maliens ont suivi une formation sur le démontage et remontage de l’arme collective, les opérations de vérification, les dispositions de combat et les réactions à adopter face à un incident de tir. Très conscients de l’importance et du respect des règles de sécurité, ils ont eu l’occasion, tour à tour, de mettre en pratique les opérations qui leur ont été enseignées.

Les cadres de Takuba ont souligné d’ailleurs leur implication et leur motivation. Ils ont mis en exergue l’intérêt des FAMa pour cette instruction. L’entraide qu’ils se portaient mutuellement en cas de difficulté, se servant des compétences de chacun, était la preuve de la cohésion du groupe.

Suivez l’actualité de la Force Barkhane sur Twitter : www.twitter.com/BARKHANE_OP Contact relations publiques : [email protected]

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here