J-P Lacroix (ONU): on a pour mandat d’aider les Maliens à sécuriser le centre

1
Jean-Pierre Lacroix

Notre invité ce lundi matin est le secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix. Jean-Pierre Lacroix vient de passer quelques jours au Mali, où il a notamment assisté à l’investiture du président réélu, Ibrahim Boubacar Keïta. L’occasion de parler avec lui des priorités pour rétablir la paix dans le pays, en particulier dans le centre où la situation sécuritaire s’est beaucoup détériorée ces derniers mois.

RFI : La situation sécuritaire s’est considérablement dégradée au cours de l’année écoulée au Mali. Comment expliquez-vous que la présence de la Minusma n’ait pas permis d’empêcher cette dégradation ?

Jean-Pierre Lacroix Oui, la situation sécuritaire, et notamment dans le centre, s’est dégradée, c’est certain. La Minusma était peu déployée dans cette région, puisque son mandat portait et d’ailleurs porte encore essentiellement sur le Nord. Maintenant, il faut que nous puissions contribuer aussi à aider les Maliens à traiter les défis de la région centre. Le Conseil de sécurité, dans la dernière résolution qui a prorogé le mandat de la Minusma, nous a aussi donné mandat d’aider les Maliens dans cette partie de leur pays à régler les problèmes de sécurité.

Dans les zones dans lesquelles elle est déjà présente, la Minusma souffre d’un manque de confiance de la part de la population. Est-ce que vous avez conscience de ce manque de confiance et comment vous pourriez y remédier ?

Je crois qu’il faut le nuancer. Dans le contexte de ma visite de ces derniers jours au Mali, je suis allé à Aguelhok, notamment, et nous avons rencontré les représentants de la population. Ils nous ont dit que sans la présence de la Minusma leur situation et leurs conditions de vie seraient extrêmement difficiles. Donc il peut y avoir des endroits où les attentes à notre égard sont très élevées, c’est en général ce qui se produit lorsqu’une opération de maintien de la paix se déploie et cela tend parfois au-delà de ce que nous puissions réellement faire. Mais je crois que la population, dans beaucoup d’endroits, voit l’apport de la Minusma, sachant encore une fois que nous n’avons pas le mandat de combattre les groupes terroristes. Ça, c’est Barkhane, c’est le G5 Sahel.

Mais est-ce que c’est quelque chose qui vous préoccupe, ce manque de confiance ?

Je crois qu’il faut toujours faire mieux et toujours être mieux en mesure d’atteindre la population et de la soutenir. Nous le comprenons et nous continuerons de faire le maximum pour y répondre, même s’il y a aussi et d’abord, de manière prioritaire, une responsabilité malienne.

Vous parliez des responsabilités maliennes. Le président Ibrahim Boubacar Keïta vient d’être réélu. Pensez-vous que la situation puisse changer maintenant, alors qu’elle s’est dégradée ces cinq dernières années ?

Le président Ibrahim Boubacar Keïta a dit dans son allocution de prestation de serment que sa priorité était la mise en œuvre de l’accord de paix, il me l’a dit d’une manière très claire, et c’est aussi ce que nous avons entendu de la part des groupes signataires de l’accord de paix. Il y a un sentiment d’urgence qui est exprimé par ces interlocuteurs, il y a un sentiment d’urgence qui est exprimé par la population malienne. Nous devons maintenant aider à ce que cela se traduire dans la réalisation de progrès.

Vous disiez que le président vous avait fait part du sentiment d’urgence qu’il éprouvait. Est-ce qu’il vous a fait part de l’étape d’après ; les actions, les programmes, les mesures à prendre pour faire avancer ce fameux accord de paix et sa mise en place ?

Ce qui est important maintenant, c’est d’avancer vite pour permettre qu’il y ait sur le terrain, effectivement, une matérialisation de ces progrès. En d’autres termes, favoriser le retour d’une présence institutionnelle, présence de la puissance publique malienne, attribution de plus grandes responsabilités et de plus grands moyens aux responsables locaux, présence de sécurité efficace et acceptée, présence en matière de fourniture de services de base, même si dans ce domaine – comme dans les autres, mais peut-être plus encore –, le soutien des partenaires internationaux du Mali sera, évidemment, crucial. Mais c’est ça l’objectif aujourd’hui. C’est, je crois, que les populations puissent voir ce type de changements.

On se souvient que le quartier général de la force du G5 Sahel a été visé par une attaque en juin dernier à Sévaré. Symboliquement, c’est très fort. Cette attaque a été revendiquée par les jihadistes. Est-ce que vous avez des informations sur la présence de jihadistes au-delà même de cette zone, plus au sud, c’est-à-dire plus vers la capitale ?

Nous constatons effectivement, sans doute, une perméabilité. Mais pour répondre précisément à votre question, je n’ai pas d’informations absolument spécifiques. Je crois que c’est une situation qu’il faut effectivement suivre avec beaucoup d’attention. Ce qui est clair, c’est que le type d’attentat que nous avons eu à Sévaré cela veut dire effectivement qu’il faut être très, très vigilant.

Est-ce que la Minusma, les autorités maliennes ou la force du G5 Sahel ont prévu de mener des actions pour limiter les recrutements par les groupes jihadistes ?

C’est aussi une question qui a été beaucoup discutée au cours de cette visite. Le président de la République comme le Premier ministre ont beaucoup insisté sur l’importance de s’adresser à la jeunesse, de lui fournir des alternatives. Le sécuritaire est une dimension importante, mais évidemment cela ne peut pas être l’unique réponse. D’abord, la réponse est politique. Elle procède de la mise en œuvre de la volonté politique que toutes les parties expriment et elle doit ensuite se traduire par toute une série d’actions. Le sécuritaire, mais aussi l’action en matière de déradicalisation, de fourniture de services à la population, d’Etat de droit, de projets de développement. Toutes ces actions sont absolument complémentaires et indispensables.

Par rfi.fr / Diffusion : lundi 10 septembre 2018

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    *EST CE QUE LES PEULHS ET LES DOGONS SE BOUSILLENT SE TRUCIDENT SE ZIGOUILLENT SE SAIGNENT SE LYNCHENT SE FUSILLENT SE REFROIDISSENT SE POIGNARDENT SE MANCHETTENT SE LIQUIDENT SE TUENT S’ASSASSINENT SE RENDENT CULS-DE JATES

    DANS LES RÉGIONS DE BAMAKO DE SIKASSO DE BOUGOUNI

    NENNI NIET NON ET PAS DU TOUT

    DIANTRE POURQUOI DONC

    LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS D’OCCIDENT ET ORGANISATIONS ET LEURS SOLDATS N’Y SONT PAS N’Y SONT PAS PRÉSENTS

    *TANT QUE LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS D’OCCIDENT ET ORGANISATIONS ET LEURS SOLDATS SERONT DANS LES RÉGIONS DE MOPTI GAO MÉNAKA TAOUDÉNI etc

    LES DIFFÉRENTS ETHNIES QUI Y SONT VONT SE BOUSILLER SE TRUCIDER SE ZIGOUILLER SE SAIGNER SE LYNCHER SE FUSILLER SE REFROIDIR SE POIGNARDER SE MANCHETTER SE LIQUIDER SE TUER S’ASSASSINER SE RENDRE CULS-DE JATES

    QUELQUE SOIENT LES ACCORDS LES RÉUNIONS DE PAIX QU’ILS VONT FAIRE

    1)Nous disons et rappelons aux touaregs aux arabo-bèrbères aux peulhs aux sonraïs et aux dogons de toute la zone des bassins sedimentaires SURTOUT CEUX ET CELLES D’ENTRE EUX QUI ONT TRAFICOTÉ MAGOUILLÉ TRAFIQUÉ MANIGANCÉ TRICHÉ DANS LEURS ZONES POUR LA RÉÉLECTION DU LETTRÉ MUTANT POLITIMÔGO SYBARITE LE MARCOPOLO MALIEN CHOIX DE LA FRANCE-AFRIQUE LE FOU DU MALI SORTANT

    *LES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS LES AUTRES D’EUROPE LES AUTRES DES AMÉRIQUES LES AUTRES ORGANISATIONS etc DE LEUR MALI

    LES BLAGUENT LES GRUGENT LES FLOUENT LES TROMPENT LES LEURRENT LES DUPENT LES ROULENT LES ARNAQUENT LES RUSENT LES GOURENT LES ÉGARENT

    EN LEUR PROMMETTANT L’AWAZADISATION LA KIDALISATION LA SEDIMENTALISATION DE LEUR MALI

    SOUS LE NOUVEAU MANDAT DU LETTRÉ MUTANT PRÉSIDENT POLITIMÔGO SYBARITE LE MARCOPOLO MALIEN CHOIX DE LA FRANCE-AFRIQUE LEUR ESCLAVE LE FOU DU MALI LEUR SOUMIS LEUR SANS-DENT

    *ILS SORTIRONT PERDANTS EN NOMBRE REDUIT RATATINÉS PARQUÉS CLOITRÉS ALCOOLIQUES DROGUÉS MALADES PÉRIODIQUEMENT INFESTÉS PAR DES VIRUS DES BACTÉRIES MUTÉES

    2)Nous leur disons et rappelons

    *COMME Á LEUR HABITUDE SELON LEUR COUTUME LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS D’OCCIDENT ET ORGANISATIONS

    APRÈS AVOIR BIEN DÉLIMITÉ BORNÉ DÉMARQUÉ LIMITÉ CERNÉ LA ZONE QUI LES INTERRESSENT

    *ILS CRÉENT DES CONFLITS ENTRE LES DIFFÉRENTES COMMUNAUTÉS OU TRIBUTS DE LA ZONE QUI AUPARAVANT VIVAIENT EN PARFAITE HARMONIE

    EN USANT DE « LA TECHNIQUE DU LION ET DES QUATRE BOEUFS DE COULEURS DIFFÉRENTES »

    QUI VONT SE BUTER SE CADAVÉRER S’ENTRETUER SE MASSACRER S’ÉTRIPER SE BOUSILLER SE LYNCHER SE REFROIDIR SE TUER SE ZYGOUILLER SE RENDRE CUL-DE-JATTES ET REDUIRE AINSI LEURS NOMBRES ET DÉGRADER LEUR ÉTAT DE SANTÉ

    *TELS FURENT LES CAS EN AMÉRIQUES DU NORD QUAND ILS CRÉÈRENT LES CONFLITS ENTRE APACHES ET COMMANCHES ENTRE HURONS ET IROQUOIS ET LES AUTRES TRIBUTS INDIENS QUI AVEC LEURS 200 TRIBUTS VIVAIENT EN PARFAITE HARMONIE AVANT L’ARRIVÉE SUR LEURS TERRITOIRES DE LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’OCCIDENT

    *TELS FURENT LES CAS EN AUSRALIE ENTRE ARBORIGÈNES QUI VIVAIENT EN PARFAITE HARMONIE AVEC LEURS 250 TRIBUTS AVANT L’ARRIVÉE DE LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’OCCIDENT

    *TELS FURENT LES CAS ENTRE LES SAMIS EN EUROPE DU NORD QUI AVEC LEURS 9 TRIBUTS VIVAIENT EN PARFAITE HARMONIE AVANT L’ARRIVÉE DE LEURS SOIT-DISANTS AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’OCCIDENTS

    3)Nous leur disons et rappelons ET INSISTONS

    *TEL EST LEUR CAS ACTUELLEMENT DANS LES BASSINS SEDIMENTIERS DE LEUR MALI OÙ LES DIFFÉRENTS TRIBUTS ETHNIES PEULHS DOGONS SONRAÏS TOUAREGS MAURES ARABO-BÈBÈRES

    QUI VIVAIENT EN PARFAITE HARMONIE AVANT L’ARRIVÉE DE LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES D’OCCIDENT ET LES AUTRES ORGANISATIONS

    SONT EN TRAIN DE S’EXPLOSER DE SE BUTER DE SE CADAVÉRER DE S’ENTRETUER DE SE MASSACRER DE S’ÉTRIPER DE SE BOUSILLER DE SE LYNCHER DE SE REFROIDIR DE SE TUER DE S’ASSASSINER DE SE ZYGOUILLER DE SE RENDRE CUL-DE-JATTES

    ET REDUIRE AINSI LEURS NOMBRES ET DÉGRADER LEUR ÉTAT DE SANTÉ

    ET CELA DEPUIS L’ARRIVÉE DE LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES D’OCCIDENT ET LES AUTRES ORGANISATIONS DANS LEURS ZONES

    *TELS SONT ÉGALEMENT LES CAS AU CAMEROUN OU NIGÉRIA EN RDC

    4)Nous leur disons et rappelons ET INSISTONS

    *ENSUITE ILS VONT LES INFESTER AVEC LES VIRUS LES BACTÉRIES MUTÉS TELS ÉBOLA LASSA SIDA VARIOLE CHOLÉRA MUTÉS etc

    AINSI ILS VONT MOURRIR EN NOMBRE ET LES SURVIVANTS SERONT DES IMPOTENTS DES ÉCLOPÉS DES INVALIDES DES PARALYSÉS DES PARALYTIQUES DES INFIRMES DES GRABATAIRES DES PERCLUS DES PODAGRES DES DÉBILES

    *COMME ILS LE FONT ACTUELLEMENT EN RDC AU CAMEROUN AU NIGÉRIA

    *COMME ILS L’ONT FAIT AVEC LES INDIENS LES SAMIS LES ARBORIGÉNES QU’ILS AVAIENT INFESTÉ AVEC LA ROUGEOLE LA SYPHILIS LA VARIOLE LA VARICELLE

    *ENSUITE ILS LES RENDRONT ALCOOLIQUES DROGUÉS

    COMME CE SONT LES CAS ACTUELLEMENT EN LEUR SEIN OÙ BEAUCOUP DE LEURS JEUNES SONT ACTUELLEMENT DES DROGUÉS DES ALCOOLIQUES

    ET IL EN SERA AINSI AU SEIN DE TOUTES LEURS POPULATIONS COMME LES ADULTES ET LES VIEILLARDS DANS TOUTES LES ZONES SEDIMENTAIRES QUI DEVIENDRONT DES DROGUÉS DES ALCOOLIQUES

    *AVANT DE LES CLOITRER ET LES PARQUER DANS DES RÉSERVOIRS DANS DES RÉSERVES SUR LEURS TERRES

    COMME ILS L’ONT FAIT AVEC LES INDIENS EN AMÉRIQUES DU NORD LES SAMI EN EUROPE DU NORD LES ABORIGÈNES EN AUSTRALIE

    5)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes SURTOUT CEUX ET CELLES D’ENTRE EUX QUI ONT TRAFICOTÉ MAGOUILLÉ TRAFIQUÉ MANIGANCÉ TRICHÉ POUR LA RÉÉLECTION DU LETTRÉ MUTANT POLITIMÔGO SYBARITE LE MARCOPOLO MALIEN CHOIX DE LA FRANCE-AFRIQUE LE FOU DU MALI SORTANT

    *LEUR DIABOLISME LEUR LUCIFÉRISME LEUR MACHIAVÉLISME ET LEUR MÉPHISTOPHÉLISME LES CONDUIRA SANS AUCUN DOUTE SÛREMENT INFAILLIBLEMENT INÉLUCTABLEMENT INDUBITABLEMENT Á COUP SÛR

    Á ÊTRE LES ASSERVIS LES ASSUJETTIS LES CAPTIFS LES DOMESTIQUES ESCLAVES LES PRISONNIERS LES SERFS LES VASSEAUX DES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS LES MAITRES ET COMMANDITAIRES DES VOYOUS DE FAMEUX TERRORISTES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES MAINTENANT EXTRÉMISTES VIOLENTS DE SATAN POUR L’AVÈVENEMENT DE LEUR NOUVEL ORDRE MONDIAL SATANIQUE

    *ILS ASSISTERONT Á DES ATTAQUES DES ASSAUTS DES BOMBARDEMENTS DES INVASIONS MULTIPLES ET DE GRANDES ENVERGURES

    DANS L’OBJECTIF DE LES BUTER LES BOUSILLER LES ASSASSINER LES EXPLOSER LES ZIGOUILLER LES MASSACRER LES TUER LES VIOLER LES LYNCHER LES TRUCIDER LES FLINGUER LES LIQUIDER LES SAIGNER LES CADAVÉRER LES RENDRE CULS-DE-JATTE Á JAMAIS ET POUR TOUJOURS

    SURTOUT QUE LES VOYOUS DE FAMEUX TERRORISTES FAUX DJIHADISTES FAUX ISLAMISTES ONT REÇU DES RENFORTS VENANT DE LA SYRIE DE L’AFGHANISTAN DE L’IRAK DE LA SYRIE SELON LEURS MAITRES ET COMMANDITAIRES

    ET PERSONNE NE VIENDRA LES SORTIR DE CE MERDIER DONT ILS ONT ÉTÉ EUX MÊMES LES RESPONSABLES

    Á SAVOIR L’IRAKINISATION L’AFGHANISATION LA SYRISATION DE LEUR MALI

    6)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *NOUS SOMMES DANS UNE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO POLITICO MILITARO RELIGIEUSE RACIALE OÚ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME POUR FAIRE MAL DÉTRUIRE ASSERVIR SOUMETTRE DÉPOSSÉDER L’AUTRE ET OÚ IL N’Y A PAS DE PLACE POUR LES ESCLAVES LES SANS-DENTS LES SOUMIS LES BÊTES LES COMPLEXÉS LES COUARDS LES CUPIDES LES FAIBLES LES FAINÉANTS LES FARFELUS LES IDIOTS LES INSOUCIANTS LES LAXISTES LES MÉDIOCRES LES MENDIANTS LES NAÏFS LES PARESSEUX LES PEUREUX LES PLEURNICHARDS LES RÊVEURS LES SENTIMENTAUX LES SYBARITES LES TARÉS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here