Le ministre Koné des Affaires Religieuses, du Culte et des Coutumes : « Si un ministre part au pèlerinage, il est obligé de se soumettre aux mêmes exigences que les autres pèlerins»

1

 Le ministre des Affaires Religieuses du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou Koné, a fait cette déclaration lors de la cérémonie de donation des médicaments au profit des pèlerins maliens par le groupe Pharma Plus AIPP d’une valeur de 10 millions de FCFA, jeudi au Centre Culturel Islamique d’Hamdallaye. Elle a enregistré la présence du DG de Maison du Hadj Dr Abdoul Fatah Cissé, du président du groupe Pharma plus AIPP Dr Mamadou Tall.

Le groupe Pharma plus/ AIPP est un groupe pharmaceutique de droit malien représenté dans 16 pays d’Afrique au sud du Sahara. Selon son président, Dr Mamadou Tall, cette donation est une tradition bien respectée. En effet, le groupe Pharma Plus/AIPP a décidé cette année encore d’apporter assistance aux pèlerins maliens en leur offrant des dons en médicaments pour une valeur de 10 millions de FCFA. Ce lot de médicaments, dit-il, a été constitué sur la base des besoins exprimés par la commission santé.

Ce qui fera dire au ministre Koné, ce groupe respecte la tradition et demeure fidèle à ses principes et engagements en matière d’assistance médicamenteuse au profit des pèlerins maliens. « Ce n’est pas une opération de publicité ou d’autopromotion, mais l’expression de la dignité patriotique de servir son pays en complément aux immenses efforts consentis singulièrement par l’Etat » a-t-il affirmé.

L’occasion pour le ministre des Affaires Religieuses du Culte et des Coutumes  d’affirmer que grâce aux efforts consentis par le DG de la maison du Hadj, Dr Abdoul Fatah Cissé, plusieurs difficultés ont été réglées cette année.

« Au pèlerinage de cette année, le Mali était exclu d’office. Il y avait beaucoup de problèmes au compte de la participation du Mali, qu’on évite d’étaler ici » a-t-il fait savoir. Par la suite, il révèlera que le quota qui a été offert au préalable par les saoudiens était de l’ordre de 4000 places seulement pour le Mali. Mais grâce à leurs engagements ils ont ajouté 2000 autres places. Avant d’ajouter que même ces 6000 places ne sont pas satisfaisantes pour un pays comme le Mali. « Après, le DG de la maison de Hadj et moi-même, avons envoyé une autre lettre adressée au ministre chargé du Hadj saoudien pour qu’on augmente encore le quota attribué au Mali. En réponse, ils nous ont dit qu’ils ne vont pas nous promettre, mais ils attendent d’abord à ce que nous finissions d’envoyer les 6000 pèlerins en Arabie Saoudite, au dernier moment ils verront s’il y a lieu de faire quelque pour le Mali » a dévoilé le ministre des Affaires religieuses.

D’autre part, en vue de prouver qu’il n’ y aura pas de discrimination entre les pèlerins maliens, il a lancé un message aux autorités en ces termes, notamment  ceux qui pensent qu’ils sont au-dessus des autres Maliens : « si un ministre part au pèlerinage, il est obligé de se soumettre aux mêmes exigences que les autres pèlerins. Il ne faut pas certaines autorités partent au pèlerinage pour ensuite mettre la pression sur les gens pour dire qu’ils ne vont pas habiter avec les autres ou exiger un traitement spécial quelconque. Je ne rentre pas dans ça ». Dans un langage clair, le ministre Koné a indiqué que ce sont les autorités qui doivent se mettre au service de la population, dès qu’on est dans un pays étranger, pas le contraire ou demander d’autres privilèges. « Quand j’étais guide des pèlerins, j’ai vécu des scénarios où on nous mettait trop de pression à la Mecque. Cette année, si quelqu’un m’appelle, pour dire qu’il est ministre ou d’autres personnalités, je ne décroche aucun appel pour ne pas mettre la pression sur les guides » a-t-il donné comme avertissement.

A rappeler qu’en 2019, le contrat d’assistance et de partenariat entre le ministère des Affaires Religieuses du Culte et des Coutumes et le Pharma plus /AIPP a été signé par l’actuel ministre, mais en qualité de conseiller technique dudit ministère.

Par Fatoumata Coulibaly

xxxxx

Hadj 2022 :

Des médicaments gratuits pour les pèlerins

Le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou KONÉ, a présidé la cérémonie de donation de médicaments au profit des pèlerins du Hadj 2022. C’était ce jeudi 09 juin 2022, à la Maison du Hadj, sise au Centre culturel islamique de Hamdallaye, en présence du Directeur général de la Maison du Hadj, Dr Abdoul Fatah CISSÉ, et donateur lui-même, Dr Mamadou TALL, Président du Groupe Pharma Plus/AIPP.

« La cérémonie qui nous réunit ce matin a deux sens : d’une part, manifester la volonté du Groupe Pharma Plus/AIPP pour le Mali-Kura ; d’autre part, prouver la manifestation affichée de notre Groupe d’accompagner les plus hautes autorités pour réussir l’organisation du Hadj 2022 dans notre domaine de prédilection qu’est le volet Santé », a indiqué ce dernier à l’entame de son propos.

« En effet, comme au Hajj 2019, le Groupe Pharma Plus/AIPP a décidé, cette année encore, d’apporter assistance aux pèlerins du Mali en leur accordant don en médicaments pour une valeur de plus de 10 millions de FCFA », a révélé le Président dudit groupe.

« Ce lot de médicaments a été constitué sur la base des besoins exprimés par la commission Santé mise en place à cet effet », a précisé Dr TALL.

« En espérant que tous les pèlerins, sans exclusif, du Mali bénéficieront de ce don en cas de besoin, je leur souhaite, au nom du Groupe un très bon pèlerinage aux lieux saints et leur demande de prier en retour pour le retour de la paix dans notre beau pays, le Maliba », a-t-il formulé en guise de vœux.

«Je peux témoigner que le Groupe Pharma Plus/AIPP respecte la tradition et demeure fidèle à ses principes et engagements en matière d’assistance médicamenteuse au profit des pèlerins maliens », a conforté le ministre KONÉ, rappelant que c’est lui-même, à l’époque Conseiller technique au Cabinet ministériel, qui avait signé, en 2019, le contrat d’assistance et de partenariat avec le Groupe Pharma Plus/AIPP.

«Ce n’est pas une opération de publicité ou d’autopromotion, mais l’expression de la dignité patriotique de servir son pays en complément aux immenses efforts consentis singulièrement par l’Etat », a remercié le Dr KONÉ.

Le ministre KONÉ en a profité pour souligner et saluer l’implication personnelle des plus hautes autorités du pays, colonel Assimi GOITA et Dr Choguel Kokalla MAIGA, respectivement Président de la Transition et chef du Gouvernement, pour lever tous les obstacles pouvant entraver le bon déroulement du Hadj 2022.

Il a associé à ces hommages le DG de la Maison du Hadj, dont il a reconnu et salué le management ayant permis de soigner l’image de sa boite et de débloquer pas mal de situations délicates tant au Mali qu’en Arabie Saoudite.

A signaler que Pharma Plus/AIPP est un groupe pharmaceutique de droit malien, représenté dans 16 pays d’Afrique au sud du Sahara.

Source : CCOM/MARCC

Photos : MARCC

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ….Des médicaments gratuits pour les pèlerins….

    COMME/SI UN PELERIN DÉPENSE DES MILLIONS, ENVIRON 5 MILLIONS, POUR CE TOURISME SPIRITUALO-MERCANTIL, ALORS IL DOIT ETRE CONTEXTUELLEMENT RICHE POUR SE PROCURER UN TROUSSEAU MÉDICAL.

    CE QUE VOUS DONNEZ CADEAU AUX RICHES PELERINS AURAIT MIEUX SERVI DANS NOS VILLAGES LABORIEUX MEUTRIS PAR LA PAUVRETÉ.
    ET VOTRE DIEU ALLAH AUSSI VOUS LE DIRAIT AINSI.

    PENSEZ-Y….!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here