Mali : le CNT vote la loi portant militarisation de la police nationale et la protection civile

5

Le conseil national de transition malien a voté le jeudi 20 octobre la loi portant militarisation de la police nationale et la protection civile, malgré la demande de renvoi formulée par la synergie des syndicats de la police nationale.

Les fonctionnaires de police nationale et de la protection civile sont régis par le statut général des militaires. C’est l’une des dispositions de la loi portant militarisation de la police nationale et la protection civile adoptée à l’unanimité (111 voix pour, 0 contre et 0 abstention) par les membres du conseil national de la transition (CNT). Dans son rapport, consulté par maliweb.net, la commission défense nationale de la sécurité et de la protection civile du CNT a motivé l’adoption de la loi par « la situation sécuritaire et des défis multiples auxquels les forces de défense font face ».

C’est dans ce contexte qu’il a été souverainement recommandé lors des assises nationales de refondation (ANR) tenues en décembre 2021 de militariser la police nationale, insiste-t-on au parlement de la transition.  « Cette militarisation de la police nationale et la protection civile concourent à la réalisation des objectifs de la refondation de l’Etat telle qu’indiquée dans les recommandations pertinentes des ANR et confirmée dans le plan d’action stratégique de la refondation à travers les actions prioritaires du gouvernement », souligne le rapport.

Selon la commission défense nationale de la sécurité et de la protection civile, l’adoption de cette loi constitue une opportunité de soutien à l’effort de guerre qui prédispose la population à appuyer les forces de défense et de sécurité en acceptant de mettre plus de ressources humaines et matérielles à leur disposition. Au-delà des recommandations des ANR, la loi portant militarisation de la police nationale et la protection civile va permettre de mettre en œuvre l’équité de traitement entre les forces de sécurité et forces armées par l’harmonisation des grilles indiciaires, assure la commission.

De moyens adéquats pour faire face à leur nouvelle mission

La commission défense nationale de la sécurité et de la protection civile recommande fortement au gouvernement de mettre en place une commission ad-hoc inclusive qui sera chargée de gérer les aspects techniques du changement de statut ; d’organiser des formations adaptées au profit des unités de la police nationale et de la protection civile ; de doter la police nationale et la protection civile de moyens adéquats pour faire face à leur nouvelle mission et enfin préserver les acquis liés aux spécificités distinctives de la police nationale et de la protection civile.

La loi portant militarisation de la police nationale et la protection civile attend sa promulgation par le président de la transition pour son entrée en vigueur. Elle met la police nationale et la protection civile sous l’autorité du ministre de la Sécurité.

A rappeler que la synergie des syndicats de police dans un communiqué daté du mardi 18 octobre avait plaidé auprès de la commission d’écoute du parlement de transition « le renvoi du projet de loi pour mener à bien des discussions préalables dont les contours seront déjà connus avant son adoption ». Une plaidoirie qui n’a visiblement pas convaincu les membres de la commission.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. C’est très bien fait ,finalement ces deux corps étaient devenus les dérivés de l’AEEM, pour le recrutement les fameux syndicats imposaient leur homme aux directeurs , fini cette gabegie .

    • Tres vrai, ils étaient devenus des derives de l’AEEM qui sont des derives du vagabond Barou Omar Mariko du SADI, du paresseux Tieblen Drame PARENA et autres anarchistes et vauriens, tous des derniers de la classe qui ont pratiquement détruit la belle Ecole Malienne héritée de Modibo Keita!

  2. Police force should not be under direct authority of military except in times of security emergency as in area under attack or large scale violent actions by terrorists or criminals. We would like for police force to be trained to adapt military disposition but we would not like for police force base disposition in dealing with civilians to be of military mindset.
    After all where feasible let us promote mild mannered civilized disposition. Military is not intended to be mild mannered plus best if it do not be. Instead it is intended to be practical plus well disciplined group that maintain in best interest of security position.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here