Avant la rentrée parlementaire : Les trois députés YELEMA déclarent leurs patrimoines

0

 Comme annoncer lors des campagnes des législatives du 29 mars et 19 avril dernier, les députés élus du parti YELEMA dans la circonscription électorale de la commune IV du District de Bamako et celle de Yélimané ont procédé le samedi 09 mai 2020, à la déclaration de leurs patrimoines avant leur prise de fonction, ce lundi 11 mai 2020. C’était lors d’un point de presse organisé au siège dudit parti à l’ACI 2000.

Après avoir été la première formation politique à procéder en 2013 à la déclaration de patrimoine à travers son président, le parti YELEMA a pour la énième fois réalisé cet acte volontaire et salutaire. Ce samedi 09 mai 2020, les députés élus issus de ce parti ont déclaré à la presse nationale leurs patrimoines, avant d’entrer en fonction. Il ressort des élections législatives tenues le 29 mars et le 19 avril 2020, l’élection de trois députés sous les couleurs dudit parti à l’Assemblée nationale. Il s’agit entre autres de Moussa Mara (ancien Premier ministre) et Assane Sidibé, tous les deux élus en Commune IV du District de Bamako ainsi que de Boukary Sacko élu dans la circonscription électorale de Yélimané.

À l’entame de ses propos, l’ancien Premier ministre fraichement élu député dans la circonscription électorale de la Commune IV du District a déclaré que cet exercice est vraiment primordial pour les élus du parti YELEMA. « Aucune loi n’impose aux députés de déclarer leurs patrimoines au Mali, mais nous l’avons fait aujourd’hui volontairement pour montrer à ceux qui nous ont élus pour les représenter au parlement que nous sommes honnêtes », martèle Mara.

  1. Mara a ensuite félicité et remercié ses deux camarades d’avoir accepté de faire cette déclaration en toute responsabilité pour se rapprocher des populations. Il a aussi rappelé que d’autres engagements ont été signés pour contribuer au développement de leurs différentes communes.

En outre, les nouveaux députés du parti YELEMA « Le Changement » considèrent cette déclaration comme une exigence minimale de transparence, qui consiste à renforcer le lien entre l’élu et ses électeurs. Ils laissent entendre que c’est une confiance indispensable à toute construction collective et toute démarche participative vers le développement et le progrès.

À noter que cette déclaration concerne l’ensemble des biens dont disposent les trois députés du parti, à savoir maisons, parcelles, véhicules, actions et compte bancaire.

En effet, la valeur totale des biens de Moussa Mara, en date du 30 avril 2020 s’élève à 459 962 539, comparant à la valeur de sa première déclaration datant du 31 décembre 2012 estimait à 517 512 470, son patrimoine a connu une diminution de 57 549 931. Les deux autres qui sont à leurs premières déclarations de patrimoine. Pour Assane Sidibé, député élu en commune IV sur la même liste que Moussa Mara, la valeur globale de ses biens est estimée à 1 766 550 754 en date du 30 avril 2020. Quant à Boukary Sacko, député à Yélimané, la valeur totale de ses biens en date du 1er mai 2020, s’élève à 670 935 720.

Les trois élus ont aussi donné un engagement de procéder d’une manière régulière chaque année à cet exercice de déclaration de leurs patrimoines aux populations et à la presse.

 

Boureima Guindo

Ibrahim Djitteye, stagiaire

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here