Mali : le Premier ministre réaffirme le soutien du gouvernement à l’OCLEI dans sa croisade contre la corruption et la délinquance financière

0

Le Premier ministre, Dr Choguel K Maïga, a rendu le lundi 13 septembre une visite de courtoisie à l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI). Occasion pour lui de réaffirmer la volonté des autorités de la transition à lutter contre la corruption et la délinquance financière.

maliweb.netEn se rendant à l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI), le Premier ministre témoigne de son attachement à lutter contre la mauvaise gouvernance et la corruption. Une visite dont se réjouissent les membres de l’OCLEI. Ce, d’autant que c’est la première fois qu’un Chef du gouvernement se rend à l’OCLEI depuis sa mise en place en 2017.

Selon le président de l’OCLEI, Dr Moumouni Guindo, l’enrichissement illicite est un phénomène qui a un impact très grave au Mali. Il a, à titre illustratif, affirmé que les différents rapports de contrôle de 2005 à 2019, ont fait ressortir plus de 1266 milliards FCFA comme étant des conséquences financières des actions de mauvaise gouvernance dans certains services publics du Mali. Ce qui est énorme en 15 ans ! S’exclame-t-il. Cette somme, affirme-t-il, peut construire environ 1500 centres de santé de références au Mali en prenant comme modèle le Centre de Santé de Diéma. Celui-ci, dit-il, est presque comme un hôpital pour ceux qui le connaissent.

D’après le président Guindo, tous les secteurs du pays sont malheureusement affectés par le phénomène. Et L’OCLEI a déjà transmis près de 10 dossiers à la justice pour pas moins de 07 milliards de biens. Il dit compter sur le Chef du gouvernement pour faire accélérer les dossiers dans le strict respect des droits de la défense et la séparation des pouvoirs.

Tout en se disant très heureux de voir la lutte contre la corruption et la délinquance financière figurer en bonne place dans le Programme d’Action du Gouvernement (PAGT), le président Guindo a attiré l’attention du Premier ministre sur les problèmes qui assaillent l’OCLEI. Parmi ceux-ci les relations exécrables avec les citoyens et certaines centrales syndicales notamment l’UNTM, qui demande la relecture de la Loi portant création de l’OCLEI. Dr Guindo dit compter sur l’implication personnelle du Premier ministre pour atténuer, voire lever ses difficultés. A cela s’ajoute l’exigüité du bâtiment dans lequel loge l’OCLEI.

La lutte contre la corruption et l’impunité figure en bonne place dans le PAGT

Malgré toutes ces difficultés, l’OCLEI entend poursuivre d’une part les enquêtes et les investigations et d’autre part poursuivre ses collaborations avec les autres services de contrôle impliqués dans la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite et la justice.

« Cette visite s’inscrit dans une série de visites de terrain que je suis en train d’effectuer pour faire passer des messages », a tout de go déclaré le Premier ministre, Dr Choguel K Maïga.  D’après lui, le gouvernement de transition a une ferme intention et la ferme résolution de mettre en œuvre tout ce qui est inscrit dans le PAGT dans lequel la lutte contre l’impunité et la bonne gouvernance est inscrite en bonne place. « La mauvaise gouvernance et l’impunité sont l’une des causes fondamentales de la déliquescence de l’Etat malien », a-t-il diagnostiqué.

C’est pourquoi, il se dit persuadé qu’aussi longtemps que l’Etat ne prend pas en main la question de lutte contre la corruption et l’impunité, le redressement attendu des maliens restera un vain mot. « La refondation de l’Etat, le mot clé des discours politiques, n’aura pas de sens », a dit le Chef du gouvernement. A l’en croire, les maliens ont soif de sécurité et de justice. C’est pourquoi, affirme-t-il, les autorités de la transition n’ont d’autre choix que de soutenir l’OCLEI, de l’apporter ce dont il a besoin dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière.  « Aucun doute sur la volonté du gouvernement de transition de lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite », a martelé le Premier ministre.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here