Mali : la Mission de la CEDEAO invite le gouvernement à « reconsidérer les résultats de toutes les circonscriptions ayant fait l’objet de révision par l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle »

20

Au terme de deux jours de  visite au Mali (du 18 au 20 mai), la Mission ministérielle de la CEDEAO a invité le gouvernement à « reconsidérer les résultats de toutes les circonscriptions ayant fait l’objet de révision par l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle ».

Maliweb.net – C’est  l’Arrêt rendu par la Cour Constitutionnelle dans le cadre du contentieux des dernières élections législatives qui  est à la base de la crispation socio –politique actuelle au Mali. C’est le constat fait par la Mission ministérielle de la CEDEAO déployée au Mali, qui dans son communiqué a  invité le gouvernement à reconsidérer les résultats de toutes les circonscriptions ayant fait l’objet de révision par l’Arrêt de la Cour Constitutionnelle.

En clair, la Mission de l’organisation ouest africaine recommande de nouvelles élections partielles dans les circonscriptions électorales de Sikasso, Bougouni, Kati, et dans les communes I, V et VI du district de Bamako où les résultats ont été fortement contestés par la population.

Il faut dire que des députés avec en tête  le président de l’Assemblée Nationale, Moussa Timbiné,  sont fortement hostiles à toutes formes de reprises des élections législatives. Ce dernier fait partie des députés « repêchés » par la Cour Constitutionnelle, comme on il se dit dans les rues de Bamako. Il a d’ailleurs piqué une colère noire lorsque la question avait été évoquée le jeudi à 18 juin à l’Assemblée Nationale.

Pour éviter le chaos institutionnel aux conséquences imprévisibles et désastreuses pour la paix et la stabilité du Mali, la Mission de la CEDEAO demande la préservation des Institutions de la République. Ce qui veut dire que la Mission de la CEDEAO écarte l’option de la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, et celle de son régime.

En outre la Mission demande la mise en place d’un Gouvernement consensuel d’union nationale tenant compte des recommandations du Dialogue National Inclusif. Ce qui a déjà été proposée par le Président de la République, le mardi 16 juin lors de sa prise de parole devant les Cadre d’actions, de médiation et de veille des confessions religieuses et des organisations de la société civile. Une proposition écartée par les acteurs du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

Au cours de son séjour à Bamako, la délégation ministérielle a été reçue en audience par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, et le Premier Ministre, Dr Boubou CISSE. Elle a aussi rencontré les représentants du M5-RFP ; l’Imam Mahamoud DICKO et sa délégation ;la Majorité présidentielle au Parlement (EPM) ; le Cadre d’actions, de médiation et de veille des confessions religieuses et des organisations de la société civile ;  le Réseau des Femmes parlementaires ; la Convergence des Forces Républicaines.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

    A native of Cote d’Ivoire, the new ECOWAS Commission President holds a PhD in Economics, an MBA in Finance from the University of Cincinnati, Ohio, United States of America and, a Master’s degree from the National University of Cote d’Ivoire.

    He began his professional career at the International Monetary Fund (IMF) in 1982, first as a Senior Economist and served mainly in Senegal from 1990 to 1991 as IMF Resident Representative.

    Until his appointment as President of the Commission, Jean-Claude Kassi Brou served as Minister of Industry and Mines in Cote d’Ivoire since November 2012.

    Prior to that, he was Economic and Financial Adviser to the Prime Minister of Cote d’Ivoire from 1991 to 1995. In 1996, he was named Chief of Staff to the Prime Minister, a position he held until 1999. He was also Chairman of the Privatisation Committee.

    Jean Claude Kassi Brou also worked for eight years at the Central Bank
    of West African States (BCEAO), where he was successively Director of International Relations and Director of Studies until 2005. He thereafter headed the Department of Economic and Currency Studies before being appointed Special Adviser and Comptroller General from 2007 to 2008.

    He was also the World Bank’s Resident Representative for Chad from 2010 to 2013, and Consultant to the Government of the Democratic Republic of Congo.

    Jean-Claude Kassi Brou is married with two children.

  2. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

    LE MALIEN EST SUPERFICIEL ET IRRESPONSABLE:

    1 – AVEC L’ ENTRÉE EN SCENE DE LA CEDEAO, C’ EST UNE “MAIN INVISIBLE” QUI S’
    APPROPRIE DU PROBLEME.
    LA SOLUTION APPORTÉE SATISFERA AVANT TOUT CETTE “MAIN INVISIBLE” ET JAMAIS LE
    MALI..
    LE PREMIER QUALIFICATIF DE CETTE “MAIN INVISIBLE” : FRANCAFRICAINE.

    2 – PREUVE :
    Structure de gouvernance:

    La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est composée de trois grandes instances : l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire.

    Au sommet de la structure se trouve le Président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement.
    Le Président de la Conférence est le Président en exercice désigné par les autres chefs d’Etat et de gouvernement pour gérer les affaires de l’organisation pour une période d’un an.
    Le ministre chargé des affaires de la CEDEAO dans le pays du Président de la Conférence devient automatiquement le Président du Conseil des ministres.
    Et ce pays préside toutes les autres réunions statutaires (ministérielles, experts, comme les comités techniques) de la CEDEAO pendant l’année en cours.

    L’Exécutif de la Communauté est dirigé par le Président de la Commission de la CEDEAO qui est nommé par la Conférence pour une période non renouvelable de quatre ans. Il est assisté d’un Vice-président et de 13 Commissaires.

    L’organe législatif de la Communauté est le Parlement, qui est dirigé par un Président. Les fonctions administratives du Parlement sont gérées par le Secrétaire Général.
    En attendant les élections au suffrage universel direct, les parlementaires sont détachés des Parlements nationaux au Parlement de la Communauté pour une période de quatre ans.

    L’organe judiciaire de la Communauté est la Cour de Justice, qui est également dirigée par un Président. Les juges sont détachés des Cours suprêmes nationales pour occuper les postes réservés aux pays. La Cour veille à l’interprétation et à l’application des lois, des protocoles et des conventions de la Communauté. Les fonctions administratives de la Cour sont assurées par le Greffier en chef assisté d’autres professionnels.

    —————————–

    NB:
    En attendant les élections au suffrage universel direct, les parlementaires sont détachés des Parlements nationaux au Parlement de la Communauté pour une période de quatre ans.

    VOILÁ DÉMONTRÉ QU’ EN LAISSANT LA CEDEAO S’ IMPLIQUER, DES MAINS INVISIBLES VONT SABOTER LE MALI, POUR LA TOUTE DERNIERE FOIS ET “FALI SARA, BOTCHI BANA”, PLUS DE MALI…..

  3. Bonjour.
    En dépassionnant la lutte, la proposition de la CEDEAO est rationnelle et juste sauf si les manifestants ont un agenda caché et pour rien au monde nous n’accepterons aller à ce jeux dont les aboutissants sont obscurs.
    les députés expropriés de leur droit par suite au fraude de la constitution mérite d’être reconsidérer et les ramener à l’assemblée car ils représentent la voix d’un suffrage non négligeable.
    Faire dissoudre la cour constitutionnelle, L’assemblée Nationale et un Gouvernement d’Union constituent des recettes largement suffisants pour dire que le pouvoir à capituler devant les exigences du peuple. et Bravo aux Mouvements et stopp

    • Mais tu veux dire que Manassa a fait tout ca toute seule sans le support et l’aval de Boua le ventru IBK, non impossible, soyons honnetes et soyons consequents. Si Manassa et sa cour doivent partir alors Boua le ventru IBK et son gouvernement doivent partir aussi ainsi que l’Assemblee Nationale illegitime! C’est ca la justice. Comme ca on va faire comme au Burkina apres Blaise ou au Sudan, etc. et un gouvernement d’union nationale dirige par un Malien integre et neutre afin d’organiser des elections legislatives et presidentielles et une autre cour consitutionnelle mise sur place base sur l’integrite aussi.

  4. NOTRE HYMNE NE DOIT ETRE NI EN ARABE NI EN FRANCAIS! NOS PRIERES DOIVENT ETRE EN LANGUES NATIONALES PAS EN FRANCAIS OU ARABE!

    KINGUIRANKE!

    QUE DIS TU DE L HYMNE DU WASSOULOU CHANTE PAR CHAQUE JEUNE NOIR DES LE SECOND CYCLE, DISONS A LA DE LEUR ” A TO APER MAALIII! POU TAA POSPERLITEEE!!! FIIDEH A TON DETIEN!!! ……UN PEU UN BU UNE FOI!!!!, ….NOU SOMM DEBOUDEH DEBOUDIIIII!……POU L AFIIIK ET POU TUA MAALIIII!!!!……”

    L HYMNE DU WASSOULOU, A LA PLACE OU EN OPTION NATIONALE POUR TOUS LES NEGRES REMPLACEMENT PEUT ETRE A L OPTION BATARDE “A TON NAAPEH MAAALIII”

    KAAFAROHW NE CACHENT PAS L INDIGNATION!…

    • Bravo je suis d’accord avec toi que nos enfants et nos grands-enfants apprenent cette jolie page de l’histoire Africaine!

  5. LA CEDEAO DU PIPO. c est juste lui donner du temps de le maintenir. Peuple malien soyons plus intelligent. Ne nous faisons pas perdre de temps avec un rapport de club de amis.

  6. LA CEDEAO DU PIPO. c est juste lui donner du temps et le maintenir. Peuple malien soyons plus intelligent. Ne nous faisons pas perdre de temps avec un rapport de club de amis.

  7. 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

    …OUI OUI OUI ….
    MAIS AVEC TOUS CES EVENEMENTS …IL NE FAUDRAIT PAS EN OUBLIER UN AUTRE …
    QUI LUI …VA BOUSCULER BIEN DES GENS …
    ! ! ! ! ! !
    IL SERAIT GRAND TEMPS DE VOUS OCCUPER DE RELIRE ATTENTIVEMENT L ARTICLE SUIVANT ..
    https://www.koaci.com/article/2019/12/11/cote-divoire/economie/cote-divoire-la-cour-commune-de-justice-darbitrage-de-lohada-retablit-dans-ses-droits-une-entreprise-ivoirienne-spoliee-au-mali-depuis-15-ans_137549.html

    NOUS …ON RIGOLE MAINTENANT …
    D ACCORD ..ON A TOUT SUBI PENDANT 19 ANS …20 ANS ..
    MAIS MAINTENANT CE SONT DE “”GRANDS TYPES “” AU MALI …QUI NOUS ONT BIEN VOLES ..
    ET QUI SE RETROUVENT TOUS PRIS !
    😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜😜

  8. ” … la Mission de l’organisation ouest africaine recommande de nouvelles élections partielles dans les circonscriptions électorales de Sikasso, Bougouni, Kati, et dans les communes I, V et VI du district de Bamako où les résultats ont été fortement contestés par la population.
    Il faut dire que des députés avec en tête le président de l’Assemblée Nationale, Moussa Timbiné, sont fortement hostiles à toutes formes de reprises des élections législatives. Ce dernier fait partie des députés « repêchés » par la Cour Constitutionnelle, comme on il se dit dans les rues de Bamako. Il a d’ailleurs piqué une colère noire lorsque la question avait été évoquée le jeudi à 18 juin à l’Assemblée Nationale… ” … ///…

    :
    Après avoir favorisé son accession au Pouvoir en 2013…, revoilà la CEDEAO qui vient pour sauver IBK d’une démission forcée.
    Et si IBK peut espérer sauver son fauteuil de Président. Ce ne sera peut-être pas le cas pour son Ami Moussa TIMBINE.
    En effet, il va peut-être pas pouvoir de garder et son fauteuil de Président de l’Assemblée Nationale et son fauteuil de Député.
    C’est pas juste… !
    Le M5-RFP va peut-être enregistrer une nouvelle adhésion…, celle de Moussa TIMBINE… !

    Si son Patron garde son fauteuil et pas lui…, ça risque de grincer des dents.

    Et le taulard Bakary TOGOLA, du fond de sa cellule n’a peut-être pas dit son dernier mot, quant à son espoir d’obtenir un fauteuil à l’Assemblée Nationale.

    Comme quoi il ne faut jamais désespérer, même quand on est en prison… !

    La CEDEAO ne va pas faire que des malheureux ( Sidiki N’fa KONATE, Moussa TIMBINE…, ).

    En plus du Président IBK, il va aussi faire d’autres heureux … les victimes de Manassa DANIOKO ), qui vont peut-être récupérer leurs Sièges de Députés.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. L HYMNE DU WASSOULOU DOIT ETRE CHANTEE, TRADUITE DANS TOUTES LES LANGUES DU MALI ET ENSEIGNEE DANS TOUTES LES UNIVERSITEES ET GRANDES ECOLES COMME AU SECONDAIRE!

    KINGUIRANKE!

    L HYMNE DU WASSOULOU DOIT ETRE CHANTEE PAR TOUS LES NOIRS AU MALI, TOUS DEVRAIENT LA CHANTER FACE A L ESCLAVAGE, FACE A L ISLAM, FACE AUX GUERRIERS DE L ISLAM QUE SONT LES DJIHADISTES, FACE AUX AGENTS DE L ISLAM QUE SONT LES IMAMS, FACE AUX FRANCAIS COLONISATEURS ET ESCLAVAGISTES, FACE AUX IDIOTS AGENTS QUE LES FRANCAIS POSTENT CA ET LA DANS DES “REPUBLIQUES” QU ELLE A FORMEES POUR LA CONTINUITEE DE LA COLONISATION!

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      OUI ZANKÉÉ…!

  10. Par cette “invitation”😁 publique et officielle au gouvernement Malien, la CEDEAO plante une sévère épine dans le pied de ce pouvoir bananier :
    En effet, à elle seule, cette “invitation à reconsidérer les résultats” OFFICIALISE et CONFIRME le fait que lesdites élections ont bel et bien été……TRUQUÉES !

    Certes, tout le monde hélas le savait et beaucoup le dénonçaient, mais là, c’est une INSTITUTION OFFICIELLE ET RECONNUE qui le confirme…..SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE !😎😎😎😎

    Du reste, ce régime tricheur “sent tellement fort le brûlé”😁 que déjà, CERTAINS TRICHEURS JUSQU’ICI AUX ORDRES COMMENCENT………A PRENDRE LEURS DISTANCES !😂😂😂😂

    Voilà qu’on commence à démissionner dans les rangs des tricheurs de Son Altesse Bananière Zonkeba 1er 😂😂😂😂😂😂😂😂

    PS: Le problème maintenant, ce n’est pas que Zonkeba sa famille et son clan soient à quelques jours ou quelques semaines de se faire dégager : C’ETAIT ABSOLUMENT INÉVITABLE ET INÉLUCTABLE (c’est même miraculeux pour lui que ce nullard-tricheur historique n’ait pas été dégagé AVANT!)

    Le problème, le VRAI, c’est que comme le vieux m’as-tu-vu dresseur d’index et imbu de lui-même n’acceptera JAMAIS de quitter son trône, ce sont LES INÉVITABLES DEGATS DES TURBULENCES ET DU CHAOS que vont entraîner son entêtement stupide, qu’il faut vraiment redouter😢😢😢

    Sinon en soi, l’éjection très imminente de Zonkeba et de son clan n’est un problème pour personne; MIEUX, C’EST MÊME…….LA SOLUTION!😎😎😎

    PS: Même si malheureusement pour le pays, cette éjection SURVIENT TROP TARDIVEMENT puisqu’en 7 ans, notre pauvre Mali est helas devenu sur la scène internationale LE SYMBOLE MÊME DE LA NULLITÉ…..DANS TOUS LES DOMAINES À LA FOIS😢😢😢😢😢😢

    Mais bon, mieux vaut tard que jamais 😎

  11. Suite a la denonciation de la CEDEAO des decisions faites par le cour constitutionnelle de Manassa, voici que 4 juges de cette cour viennent de demissionner, et nous esperons que Boua le ventu IBK et Manassa vont suivre leur exemple, juste, patriote et honorable

  12. On ne devrait pas accepter d’organiser des élections partielles. Il faut plutôt faire valider par la nouvelle cour, sans Manassa bien sûr, les premiers candidats qui avaient été validés par l’administration territoriale. Ce serait plus juste, plus rapide et moins coûteux en termes de frais.

  13. L’institution malien n’existe pas dans le Coran, c’est nous qui a fait,si le peuple a demandé le chef d’état de partir ce qu’il n’a pas fait de son travail .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here