Label radio voix des femmes : La Radio Foko de Ségou labélisée

0

A 30 ans, la Radio Jamana Fôko de Ségou, la première station régionale créée en 1992 porte désormais le label « Voix des Femmes ». La cérémonie de lancement a eu lieu le 29 novembre dernier au siège de ladite radio.

 La Radio Jamana Fôko de Ségou est la première radio libre de la région de Ségou. Avec une couverture de 90 Km à vol d’oiseau, elle couvre l’ensemble des Communes du cercle de Ségou sous la fréquence 100.8 MH. Implantée dans ses propres locaux depuis août 2004 dans la Commune rurale de Péléngana, au bord de la route nationale 6, la Radio Foko est une veritable radio de proximité avec comme objectifs : l’information, l’éducation et la sensibilisation des populations locales sur les intérêts locaux et nationaux à travers des émissions thématiques comme : l’agriculture, l’élevage, la pêche, la santé, la décentralisation, l’économie, la culture et le sport ; de permettre aux populations d’exprimer et d’échanger leurs points de vue sur les sujets qui les préoccupent ; de promouvoir les droits de la femme et de l’enfant en milieu rural.

Après sa labellisation de niveau 1 en 2019 par la Fondation Tuwindi dans le cadre du « crédit GIP » visant à distinguer les organes qui répondent aux normes et critères d’indépendance, de professionnalisme et du degré de pratique du genre dans les médias, la Radio Fôko de Ségou vient une fois de plus, d’être primée par le Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA) en portant le label « Voix des Femmes ».

Avec ce nouveau titre, la radio va contribuer à la diffusion de bonnes informations sur les droits humains en général notamment sur l’égalité des sexes, les droits sexuels et reproductifs, la lutte contre les violences basées sur le genre y compris les pratiques culturelles néfastes (mariage des enfants et mutilations génitales).

Le choix porté sur la Radio Fôko est consécutive à une mission de prospection effectuée en mars 2022 par une équipe de l’UNFPA dans 5 radios à Ségou.

La Radio « Voix des Femmes » est une initiative du Fonds des Nations-unies pour la Population (UNFPA), à travers le projet Spotlight Plus « promotion de l’égalité de genre, de l’autonomisation des femmes, des adolescents et des jeunes au centre et nord du Mali ». Fruit du partenariat entre la coopération canadienne et l’UNFPA, dans le cadre du programme de coopération Mali/UNFPA 2020-2024, le projet Spotlight Plus vise à apporter une réponse multiforme et intégrée afin de consolider les acquis en matière de droits humains, d’égalité et d’équité genre.

La cérémonie officielle de lancement a eu lieu le 29 novembre dernier, dans une atmosphère de joie et de manifestation culturelle, sous l’œil vigilant du président de la Maison de la Presse et sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur de la région de Ségou.

Le directeur de la Radio Fôko, Daouda Coulibaly a, au nom de l’ensemble du personnel des Radios Fôko et Kaoural, exprimé toute leur satisfaction pour la rénovation de leurs Radios tant sur le plan architectural que matériel.

« On peut dire sans coup férir que cet appui de taille en termes de matériel a changé l’architecture de nos radios, Nous remercions le Fonds des Nations-unies pour la Population et son partenaire du Canada ».

Dans la mouvance des 16 jours d’activisme, M. Coulibaly a invité tout le monde à faire de la lutte contre les VBG, une cause personnelle. Il s’est aussi engagé, en son nom et au nom du directeur de la Radio Kaoural, à œuvrer dans la production des émissions axées sur les droits humains, l’égalité des sexes, les droits sexuels et reproductifs, la lutte contre les violences basées sur le genre, mais aussi et surtout les pratiques néfastes traditionnelles…

« Le personnel des Radios Fôko et Kaoural s’engagent à ne ménager aucun effort pour le bon usage des matériels et à réaliser une panoplie d’émissions pour le bonheur des couches vulnérables ».

Pour sa part, Mme Sylla Abibatou Diallo, représentante du Représentant résident de l’UNFPA avant de remercier les autorités régionales et les partenaires, a invité la population, à saisir cette opportunité pour faire entendre la voix des femmes. « Je voudrais inviter les organisations de la société civile, les associations de femmes, de jeunes et de filles à saisir cette opportunité des Radios Voix de Femmes pour faire entendre leurs voix pour la promotion de leur santé et de leurs droits ».

Avant de lancer officiellement les Radios Voix de Femme, le directeur de cabinet du gouverneur de la région de Ségou, Afel Yattara, a donné l’assurance de la totale disponibilité des autorités régionales à accompagner l’initiative.

 

Dieni Albert Kalambry

(correspondant à Ségou)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here