Can U17, Côte d’ivoire-Mali, 0-1 : Les Aiglonnets s’offrent les demi-finales et le mondial au Chili

1

CAN U17 - Poule B : le Mali bat le Cameroun 3-1Pour leur dernière sortie dans le groupe B, les Aiglonnets du Mali ont battu les Eléphanteaux de la Côte d’Ivoire par 1-0. Une réalisation de Boubacar Traoré à la 35e minute du jeu. Les Aiglonnets sont passés à côté de plusieurs occasions d’aggraver le score, surtout en seconde mi-temps. Après le nul (2-2) concédé aux Sud Africains dans les ultimes minutes, on craignait que les jeunes ne craquent dans cette rencontre décisive.

Ils ont tenu, mais la qualification a été acquise au prix d’une grande débauche d’énergie. «Nous avons vécu ces 90 mn avec beaucoup de souffrance. Mais, la fin justifie les moyens. Nous avons certes raté de belles occasions de but, mais nous étions aussi face à une équipe de taille», a déclaré Baye Bah, le sélectionneur des Aiglonnets, après la rencontre.

La sélection nationale cadette a dû utiliser tous ses atouts pour tirer son épingle du jeu. «J’ai une équipe complète qui peut marquer à tout moment, c’est ce qui fait sa force», a précisé le coach.

Pour le capitaine Abdoul Karim Danté, «les erreurs survenues dans le match étaient dues à un manque de compréhension entre nous et c’est ce que nous allons essayer de réparer avant la rencontre contre la Guinée». Il n’a pas manqué de remercier «ceux qui nous ont fait confiance» et de promettre : «nous ferons tout pour ne pas les décevoir».

Le Mali termine cette phase à la tête du groupe B avec 7 points. Notre pays devance l’Afrique du Sud qui a six points, la Côte d’Ivoire (4 points) et le Cameroun (0 point). Champions d’Afrique en titre, les Eléphanteaux de la Côte d’Ivoire finissent 3e du groupe B et sont éliminés dès le premier tour.

Dans le groupe A, ce sont le Nigeria (7 points) et la Guinée-Conakry (4 points) qui ont franchi le premier tour aux dépens de la Zambie et du Niger, pays organisateur, qui ont tous les deux 3 points.

La première demi-finale opposera donc le Nigeria à l’Afrique du Sud le mercredi 25 février 2015. Le Mali disputera sa demi-finale contre la Guinée Conakry le jeudi 26 février 2015.

Un adversaire qui n’est pas inconnu de nos cadets puisque les Guinéens sont passés par Bamako pour préparer la compétition. Et le match amical qui a opposé les deux formations s’était soldé par une large victoire (3-0) des Aiglonnets.

Un succès à oublier maintenant parce que les donnes changent en fonction des enjeux. Les Guinéens vont jouer crânement leur chance. Aux nôtres de ne pas leur laisser l’initiative. Et l’encadrement technique en est visiblement conscient.

«Le match contre la Guinée, en demi-finale, ne sera pas chose facile car les Guinéens auront leur mot à dire», souligne Baye Bah. Mais, rappelle le technicien un moment décrié par les chroniqueurs sportifs, «nous sommes là pour une mission et on l’accomplira, Inch Allah».

Tout est maintenant possible, y compris un sacre continental. Aux Aiglonnets de jouer sans complexe et de croire en leur bonne Etoile dans le ciel de Niamey !

Moussa BOLLY

(Avec Youma Coulibaly, depuis Niamey)

 

 

Encadrés

 

Une séance de lecture du Saint Coran pour les Aiglonnets

Avant ce match gagné contre la Côte d’Ivoire, la délégation malienne et le Haut conseil des Maliens du Niger ont organisé une séance de lecture du Saint-Coran à Niamey dans la matinée du samedi 21 février 2015.

Ce recueillement spirituel était une manière de remercier le Tout-Puissant et lui demander son assistance pour le dernier match du groupe contre la Côte d’Ivoire.

«Nous demandons à Dieu de veiller sur nos jeunes afin qu’ils obtiennent facilement le ticket des demi-finales. Nous prions aussi pour le retour de la paix définitive au Mali», a déclaré le chef de la délégation, Colonel Abdrahamane Diarra, au début de la lecture.

Avant, la délégation malienne avait reçu la visite du chef de la diplomatie malienne au Niger, Alhamdou AG IL YENE.  En partance pour Alger où il prend part aux pourparlers inter-maliens sur la crise du Nord, l’ambassadeur du Mali au Niger tenait à s’enquérir des conditions de séjour de ses compatriotes.

En bon «Diatigui» (hôte), M. Alhamdou avait depuis Alger donné des instructions fermes pour que toutes les commodités nécessaires soient offertes à la délégation.

«Revenu à Niamey pour la visite officielle du Premier ministre Modibo Kéita, il était un devoir pour moi de venir vous voir et m’assurer que tout se passe bien pour vous ici… Nous vous suivons de là où nous sommes et nous vous encourageons à continuer de donner le meilleur de vous-mêmes pour mériter de la patrie», a déclaré le visiteur du jour, Alhamdou AG IL YENE.

On peut dire que les prières faites ont été exaucées ! Mais, gageons que les protégés de Baye Bah vont continuer sur cette lancée en mouillant le maillot pour franchir le cap des demi-finales et pourquoi pas se hisser sur la plus haute marche du Podium !

 

Les Aiglonnets réconfortés par des membres du gouvernement

Le 20 février dernier, les Aiglonnets du Mali avaient la visite surprise du ministre des Mines et de celui de l’Emploi de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, respectivement Boubou Cissé et Mahamane Baby.

Tenu en échec (2-2, après avoir mené 2-0) par l’Afrique du Sud la veille, les Aiglonnets ont été surpris de la visite matinale des deux membres du gouvernement à leur hôtel.

À la demande du Premier ministre Modibo Kéita, ils étaient venus remonter le moral et encourager les protégés de Baye Bah très abattus par le nul concédé aux cadets Sud-africains.

Cette visite a confirmé aux joueurs et à l’encadrement technique que tout le Mali est derrière eux. Ce n’est donc pas le moment de baiser les bras face au premier obstacle. Ils sont encore maîtres de leur destin et doivent mouiller le maillot pour atteindre leur objectif du départ.
Message bien capté par le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers qui promettent de corriger les erreurs commises pendant ce second match.

Pour ce qui est du séjour, le coach Baye dira qu’ils sont dans des conditions adéquates. «Le ministère des Sports et la fédération n’ont vraiment pas failli à leurs missions. À nous maintenant de mouiller le maillot pour faire honneur au drapeau national», a assuré le technicien.

Auparavant, la délégation et les visiteurs du jour avaient chanté l’Hymne national du Mali qui, selon le Colonel Abdrahamane Diarra (chef de la délégation), se fait à l’hôtel tous les matins. Une culture de la citoyenneté qui a été vivement saluée par le ministre en charge de la Construction citoyenne.
Avant de se retirer, les visiteurs ont salué les efforts du chef de la délégation malienne et souhaité bonne chance aux Aiglonnets pour la suite de la compétition.

Rassemblés par Youma Coulibaly

Cellule Com /M-SPORTS

Depuis Niamey, au Niger

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.