BenbereVerif : Attention à cette prétendue lettre attribuée à une militaire française tuée au Mali

0

Sur plusieurs pages Facebook maliennes, une prétendue lettre ouverte est attribuée au sergent Yvonne Huynh, militaire française tuée en janvier dernier dans la guerre au Mali. C’est de l’intox.

Le titre prétend : « Une française fait de graves révélations sur la présence militaire française au Sahel et plus particulièrement au Mali ». Partagée plus de 4 900 fois et suscitant plus de 400 commentaires sur la page « La vérité cachée », la prétendue lettre est écrite dans un français approximatif et comporte beaucoup de fautes d’orthographe. La lettre fait à peu près une page. Dans les commentaires, certains remercient la source de l’information, d’autres s’indignent devant les révélations supposées.

BenbereVerif a contacté la page auteure de la publication, pour savoir si elle était en mesure de confirmer l’authenticité de la lettre. « Nous ne pouvons pas vous garantir l’authenticité de la lettre. Selon diverses personnes, une lettre de ce genre a été écrite par la concernée. Il n’est pas à exclure qu’elle ait été légèrement modifiée ou pas », indiquent les administrateurs de la page.

Avant de nous rediriger vers Sékou Tounkara alias « le politologue de New York », un Malien vivant aux États-Unis, qui en serait la source. Sékou Tounkara diffuse régulièrement des contre-vérités sur les réseaux sociaux, très souvent sur la France ou le coronavirus.

Démenti de l’ambassade de France au Mali

Sur sa page Facebook, l’Ambassade de France a fait un démenti pour condamner « cette manipulation particulièrement abjecte, et la publication de cette fausse lettre […]. Nous exhortons chacun à respecter la mémoire de la défunte. »

Pour rappel, Yvonne Huynh est arrivée au Mali le 24 septembre 2020 dans le cadre de l’opération Barkhane. Le 2 janvier 2021, elle décède dans la région de Ménaka lorsque le véhicule blindé léger, dont elle était chef de bord, est touché par un engin explosif improvisé.

Par Niamoye SANGARE le 26 novembre 2021

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here