59e Anniversaire de l’UA : Le Mali reste disponible à l’unité de l’Afrique

1

Sous le vocable de la «résilience en matière de sécurité nutritionnelle sur le continent africain » et du renforcement  des systèmes agroalimentaires, de santé et de protection sociale pour l’accélération du développement socio-économique et du capital humain», l’Afrique a célébré le 59e anniversaire de son unité, le mercredi 25 mai dernier. Le Mali, à l’instar des autres pays du vieux continent, a célébré ladite journée par une montée des couleurs à la Tour d’Afrique de Bamako, un monument dédié à l’unité de l’Afrique.

Et comme dans nombre d’autres pays, cette journée est fêtée dans un contexte marqué par la persistance de la pandémie de la COVID-19 avec ses lourdes conséquences sur ses économies, aggravée par l’insécurité alimentaire, les conflits et le terrorisme qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité. Et surtout des conséquences économiques des sanctions économiques infligées par la communauté sous-régionale depuis bientôt. L’occasion était bonne pour le Premier ministre, Chogeuel Maiga, de renouveler la disponibilité du Mali à renoncer à tout ou partie de sa souveraineté pour la réalisation de l’Unité Africaine, un vœu qui peine à se concrétiser après 59 ans d’existences.

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Tant que les intérêts des pays d’Afrique se trouvent balkanisés entre les mains des grands pays d’Europe, il n’y aura pas d’unité africaine. Nous serons toujours des instruments des grands pays d’Europe, cela est sans aucune équivoque. Ils savent comment se jouer de nous et nous amener à la pâture en nous donnant des miettes depuis la nuit des temps et personne n’ouvre les yeux pour comprendre à temps, c’est dommage et cela pendant plus de soixante dix ans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here