La Ministre de la Culture visite une Bibliothèque de manuscrits anciens en cours de réhabilitation par la MINUSMA

0

tombouctou-museeA travers son unité Environnement et Culture, la MINUSMA a apporté son soutien logistique à la visite de la délégation forte d’une douzaine de personnes. Parmi elles, la Directrice résidente de la Coopération Suisse au Mali, Béatrice Meyer et le représentant de l’UNESCO au Mali, Lazare Eloundou, ont été reçus  par, le Gouverneur, le Président du Conseil régional, les représentants du Maire de la commune urbaine, la Cheffe du Bureau Régional de la MINUSMA, ainsi que par certaines notabilités de Tombouctou. musee-Tombouctou

 

Cette visite s’inscrit dans le cadre du suivi des travaux de reconstruction des mausolées du programme de réhabilitation du patrimoine culturel endommagé des régions du Nord et de sauvegarde des manuscrits anciens. Suite à la réhabilitation pilote des deux mausolées de la mosquée Djingareyber sous la supervision de l’UNESCO, la deuxième phase de réhabilitation des 14 mausolées a ainsi débuté ce jour grâce au financement de l’Union Européenne et de la Suisse.

 

La délégation s’est d’abord rendue au cimetière des Trois Saints, où l’un des architectes du programme de réhabilitation a fourni des explications sur le processus de reconstruction des mausolées. Le Chef de Bureau de l’UNESCO au Mali, Lazare Eloundou, a exprimé sa satisfaction quant au déroulement des projets, notamment celui de la reconstruction des mausolées : « Nous sommes maintenant à la deuxième phase de reconstruction des mausolées. Les matériaux qui seront utilisés sont déjà décidés et les maçons organisés ; nous pensons que dans les six mois à venir, l’ensemble des mausolées sera reconstruit. Nous sommes satisfaits que les travaux aient repris aujourd’hui », a-t-il dit, en saluant la contribution des communautés tombouctiennes qui ont donné les informations nécessaires permettant le montage du dossier technique.

 

Au cours de cette tournée dans la cité des 333 Saints, le Ministre de la Culture a aussi visité la « bibliothèque « Imam Essayouti » située dans le quartier de Djingarey Ber, face à la Grande Mosquée. Dans un premier temps, l’architecte responsable de la supervision des travaux de restauration a présenté, photos à l’appui, l’état d’avancement du chantier, partant de la situation d’avant à la réhabilitation. Puis, l’Imam Abdramane Ben Essayouti, dont la dite bibliothèque porte le nom de son grand-père, a guidé la délégation vers une pièce où ont été exposés quelques manuscrits anciens tout en faisant leur description. « Ils sont incrustés de filaments d’or pur scintillant sous la lumière », a-t-il expliqué à la délégation émerveillée devant leurs reflets dorés.

 

La Ministre malien de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, a remercié la MINUSMA pour le financement alloué à la Mission Culturelle de Tombouctou à travers son programme de « Projets à impacts rapides » (QIP) permettant ainsi de réhabiliter quatre bibliothèques familiales de manuscrits sous la supervision technique de l’UNESCO et de l’unité Environnement et Culture de la MINUSMA. Les travaux de la bibliothèque « Imam Essayouti », démarrés le 25 octobre 2014 sont quasiment finalisés, tandis que ceux de la Bibliothèque « Al-Wangari » débutés le 25 novembre dernier sont toujours en cours.

 

Après une brève visite à la Mosquée de DjingareyBer, la délégation a rencontré les responsables des mausolées au domicile du Grand Imam Ben Essayouti, avant de se rendre au marché des artisans de Tombouctou.

 

« Je suis heureuse de constater que la vie a repris à Tombouctou. Je pense que la population a su défier les obscurantistes en leur prouvant qu’il y a une vie après eux et qu’elle doit aller de l’avant », a déclaré Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, invitant les Maliens à faire du tourisme local avant de pouvoir s’ouvrir à nouveau au tourisme international.

Olivier SALGADO, Minusma

PARTAGER