Développement communautaire à Koulikoro : L’ONG Tostan renforce les capacités de plus de 40 villages

0

koulikoroCes rencontres ont permis de réunir une quarantaine de communautés dans deux villages différents (Zana- Dlana) afin d’échanger sur le programme notamment son apport, ses acquis et ses perspectives depuis son arrivée dans la commune. C’était en présence des autorités régionales, traditionnelles et coutumières et les responsables du projet.

L’Ong Tostan intervient au Mali depuis 2009 à travers son projet GESE (Gouvernance-Education-Santé-Economie), dont l’objectif est d’accompagner les communautés pour qu’elles puissent prendre en main leur développement. Ce projet est construit au tour d’un programme de renforcement de capacités communautaires dénommé PRCC. Divisé en deux phases : Kobi et l’Aawade. La première était basée sur les sessions de formation en démocratie, les droits, la santé, la résolution des problèmes… la seconde phase est consacrée à des sessions sur l’alphabétisation, les compétences de gestions etc. Ainsi, pour mieux renforcer ce développement communautaire, Tostan a intégré depuis octobre 2013 dans le PRCC un projet dénommé campagne de changement générationnel en trois ans, dont l’objectif est de pérenniser le développement durable entamé par la communauté et qui à la longue contribuera à l’abandon des pratiques néfastes, à l’autonomisation des filles et des femmes dans les milieux rurales, de même la promotion des droits humains.

Le coordinateur assistant, Moussa Diallo a expliqué que le projet existe dans quatre pays africains qui sont : la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Mali. Il a souligné que le projet existe dans quarante villages de la région de Koulikoro. Par ailleurs, durant ces deux jours de rencontre intercommunautaire, il est ressorti des différents discours que le projet initié par Tostan a été un atout considérable tant pour les communautés que pour les autorités. D’abord, pour les autorités locales, ça leur a facilité beaucoup de choses, à en croire le Maire de la Commune de Sirakorola, Souleymane Coulibaly qui a déclaré avoir constaté beaucoup de changement dans sa commune, deux ans après l’arrivée de l’ONG tostan. La directrice régionale du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Haidara Bernadette Keita abondera dans le même sens. Elle a expliqué ne pas être surprise de cette rencontre et que tous les efforts déployés par l’ONG aide à suffisance son département dans son travail. Pour sa part, la représentante de la Directrice régionale de la santé, Mme Sanogo Bintou Koné est revenue sur l’un des volets de cette campagne de changement générationnel à savoir : le mariage précoce qui, selon elle, est d’une grande importance. Elle invitera les chefs de famille à prendre en compte cet aspect. Ensuite, au niveau des communautés, le projet a été une opportunité pour renforcer les capacités de plus de 2394 participants dans plusieurs domaines et la mise en place de 40 comités de gestions communautaires et cela a été une réussite visible à travers les restitutions des groupes de travaux constitués pendant ces deux jours. Concernant la gestion administrative, les comités ont pu établir des extraits de naissance pour les nouveaux nés, des carnets de famille, les certificats de mariage, de faire leur recensement, des cartes d’identités civiles. Pour ce qui est de l’éducation, ils ont déclaré avoir compris les avantages de l’éducation et se mobiliseront d’avantage pour qu’il ait plus d’apprenants au sein des communautés. Parlant de la santé et de l’économie, les comités ont sensibilisé sur la vaccination des enfants et les femmes enceintes, l’utilisation des moustiquaires imprégnés… Le sous-préfet de la région de Koulikoro, Mamadou Moussa Diallo a souligné que Tostan a amené un changement visible au niveau de la commune.

Ousmane Baba Dramé

 

PARTAGER