Forum autour de l’agriculture climato intelligente et la résilience des communautés : Une tribune pour mettre en commun les points de vue

0
Forum autour de l’agriculture climato intelligente et la résilience des communautés
une vue du presidium lors de la cérémonie

L’ONG World vision, à travers son projet  Eco-agriculture, organise un forum dont l’objectif est d’animer une réflexion collective autour de l’agriculture climato-intelligente afin de démontrer la relation «agriculture climato-intelligente et la résilience des communautés ». La rencontre regroupe, pendant deux jours, 50 participants venus des régions de Mopti, Ségou, Kayes et Bamako. Il ressort des différentes études menées sur les changements climatiques au Mali que les principaux défis climatiques auxquels le pays est exposé sont, entre autres, les sécheresses, les inondations, les vents forts, les fortes variations de température.  Au regard de ces constats, plusieurs initiatives et projets ont été développés dans le domaine des changements climatiques au Mali. Ainsi, ce forum que vient d’organiser World vision est un moyen de diffusion à grande échelle des pratiques agro-écologiques dans le cadre de l’adaptation aux effets des changements climatiques.  Il  offrira l’occasion aux participants de partager et de discuter des facteurs clés sur lesquels il faut agir pour assurer la résilience des communautés dans le cadre des changements climatiques. Ils exploreront aussi les opportunités, les problématiques, les défis et les choix stratégiques liés au développement d’une agriculture climato-intelligente. Par ailleurs les participants  vont développer un plan de plaidoyer pour une sécurisation foncière au paysan pratiquant la régénération naturelle assistée. A l’ouverture des travaux, le Directeur de World Vision , Honoré Sandaogo Kaboré, a soutenu que le présent forum rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Eco-agri de World Vision en partenariat avec Groundswell international au Ghana et au Burkina pour le renforcement de la résilience et des moyens de subsistance des populations rurales durement éprouvées, «de nos jours, l’agriculture est très sensible aux effets du dérèglement climatique. Nous, en tant qu’acteurs au développement, les pratiques agro-écologiques telles que appliquées pas nos populations rurales nous interpellent. Pour ce faire nous devons nous poser des questions de savoir si elles sont toutes   capables de relever les défis des crises climatiques et alimentaires ? Quels sont les facteurs clés sur lesquels il faudrait donc agir pour assurer la résilience des communautés dans le cadre des changements climatiques ? Quels peuvent être les opportunités, les problématiques, les défis et les choix stratégiques liés au développement d’une agriculture climato-intelligente ? En d’autres mots comment rentabiliser la question climatique» a-t-il interrogé. Le représentant du Directeur national de l’Agriculture, Oumar Tamboura, estime que l’agriculture au Mali est caractérisée par une forte dépendance aux facteurs climatiques. D’après lui,  les effets des changements climatiques sont visibles et ont un impact direct sur les écosystèmes et les sociétés. Il signalera que du fait des changements climatiques, les paysans ont besoin de renforcement de capacité afin de pouvoir cultiver de façon intelligente et durable en augmentant leur production et en préservant l’environnement. L’orateur a tenu à remercier World vision et ses partenaires pour avoir organisé ledit forum et pour tous les appuis qu’elle ne cesse d’apporter au Mali dans le souci d’améliorer les conditions de vie des populations. Rappelons qu’à travers le projet Eco-agriculture dans le sahel, World vision fait la promotion de la régénération naturelle assistée et des meilleures pratiques agro-écologiques dans l’optique de freiner la dégradation et de restaurer la fertilité des sols.

Ramata Tembely

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here