Urne des reliques de Don Jean Bosco au Mali : Un homme qui vit en union avec Dieu

0
1





En marge des festivités du bicentenaire de la naissance de Saint Jean Bosco, du 1er au 2 février 2012, la communauté chrétienne catholique du Mali a la grâce d’accueillir le pèlerinage des reliques de Saint Jean Bosco sur l’esplanade de la nouvelle cathédrale de Bamako sise ACI 2000, sous les auspices de Mgr Jean Zerbo,  Archevêque de Bamako.

Ce pèlerinage du genre est une première au Mali. Il est marqué par  l’arrivée d’une forte délégation de pays voisins comme la Guinée, le Togo, le Burkina Faso, le Benin, la RCI, le Sénégal et le Ghana. Cette visite  comble l’espoir et renforce la foi du croyant et non croyant malien par des orations, intentions de prières spéciales, des actions de grâce. La congrégation des Salésiens et Filles de Marie Auxiliatrice est active sur le sol malien depuis 1981, avec pour vocation d’aider, d’assister et de former les jeunes du tiers-monde pour un avenir sûr et meilleur. Aussi, elle participe pleinement au développement socio-économique du Mali en apportant une contribution essentielle, notamment dans le volet éducation d’où la qualité de l’enseignement est une référence nationale et internationale  avec ses 2 centres de formation technique et professionnelle (le Centre Père Michel de Niarela et le Centre Jean Bosco de Sikasso) qui  continuent de former des milliers de jeunes Maliens avant de les mettre sur le marché du travail. Elle évolue  dans le domaine de l’assistance sociale, avec un Centre d’écoute et de placement familial pour les jeunes. 

 Selon les mots du supérieur géneéal des Salésiens au Mali : «C’est Saint Jean BOSCO lui-même qui vient nous rendre visite ce 1er février à l’occasion du pèlerinage de sa relique commencé depuis 2009 et qui se terminera en 2015 lors du bicentenaire de sa naissance». Il a rappelé que, par cet événement, le Pape Benoît XVI a accordé gracieusement l’indulgence plénière à tous les pèlerins qui iront prier sur l’urne.

Qui est Saint Jean Bosco ?

Jean Melchior BOSCO Don Bosco était un prêtre italien. Il est né à Turin le 16 août 1815. Ordonné prêtre en 1841, au début de la Révolution industrielle, il constata avec amertume les dures conditions de vie et de travail des enfants et des jeunes exploités sans pitié par les patrons, abandonnés à eux-mêmes, sans personne pour les conseiller. La plupart de ces enfants et jeunes finissaient leur vie en prison. Devant cette situation, Don Bosco décida de consacrer toute sa vie de prêtre au service de ces enfants et jeunes abandonnés : « Ma vie jusqu’à son dernier souffle sera pour mes pauvres jeunes ». Epuisé par le travail Don Bosco mourut le 31 janvier 1888, à 73 ans. Il avait réalisé ce qu’il avait déclaré un jour : «J’ai promis à Dieu que tant qu’il me resterait un souffle de vie, ce serait pour mes chers enfants». Béatifié le 2 juin 1929 et proclamé saint par le pape XI, le dimanche de Pâques 1er avril 1934, Don Bosco est considéré a juste titre comme un des plus grands éducateurs. En janvier 1988, le pape Jean Paul II le proclame «Père, Ami et Maitre de la jeunesse», après avoir fondé deux congrégations religieuses (les Pères et Frères Salésiens, les Sœurs Salésiennes) et plusieurs autres associations qui continuent jusqu’aujourd’hui son œuvre. Beaucoup de témoignages de miracles ont été enregistrés dans sa vie.

Qu’est-ce qu’une relique ? 

 C’est un objet de vénération religieuse qui n’a pas de pouvoir magique, mais qui symbolise le pouvoir de Dieu et l’action continue de Dieu à travers le Saint. Une relique peut être le corps d’un saint, ou une partie de son corps ou encore un objet que le saint a touché pendant sa vie. Pour notre cas, nous allons recevoir une partie du corps de saint Jean Bosco.

 Union avec Dieu

 Don  Bosco  entretient toujours une union avec Dieu, conscient qu’il faut prier sans cesse, en un dialogue simple et cordial avec le Christ vivant et avec le Père  qu’il sentait tout proche. Attentif à la présence de l’Esprit et faisant amour de Dieu, il devint «contemplatif dans l’action». Il travaillait au salut de la jeunesse, il faisait de l’expérience de la paternité de Dieu et ravivait continuellement en lui-même la dimension divine de son activité : «Sans moi, vous ne rien faire » (Jn 15 ; 5)

Pour cet évènement spécial, il y a trois actes majeurs à retenir :  à 14h : arrivée et accueil de Saint Jean Bosco à l’aéroport à bord d’un vol spécial. A 17h : célébration Eucharistique dans la cour de la nouvelle cathédrale, à l’ACI 2000, présidée par Monseigneur l’Archevêque. Enfin de 20h jusqu’à l’aube: grande veillée de prières et de louanges au Centre Père Michel, autour des relique

 Gérard Dakouo

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.