Communiqué de Presse : Sous l’égide du mouvement citoyen Maliens Tout Court, la CMA et MSA signent la cessation des hostilités

1

À l’initiative du Mouvement citoyen Maliens Tout Court (MTC), le président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidatti et le secrétaire général du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA), Moussa Ag Acharatoumane se sont mis d’accord pour l’arrêt immédiat des hostilités à Talataye en attendant la signature d’un document de cessez-le-feu.

Le 15 mai 2019 à Bamako, Sidi Brahim Ould Sidatti, président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad (CMA) et Moussa Ag Acharatoumane, secrétaire général du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) se sont engagé à arrêter les hostilités sur le terrain en attendant un compromis sur document de cessez-le-feu entre les deux entités.

Un acte qui vient d’arrêter les combats que les deux mouvements se livrent depuis quelques jours et qui avaient plusieurs dizaines de mort à Talataye dans la région de Gao. « L’ensemble des acteurs signataires ont accepté de confier la médiation du conflit au Mouvement Citoyen Maliens Tout Court et l’ont instamment convié à prendre de toute urgence les initiatives qui s’imposent en vue d’approfondir les discussions avec les parties prenantes au conflit, de préparer une mission de médiation à Talataye  avec l’objectif de la signature dans les tout prochains jours d’un cessez –le-feu consacrant la fin de toute les hostilités permettant ainsi aux populations de vaquer à leurs occupations quotidiennes », détaillent les acteurs  la médiation et les responsables des mouvement concernés dans le procès-verbal de la rencontre.

Cette cérémonie de signature du cessez-le-feu a été placée sous la présidence d’honneur de Mohamed Ag Intalla, l’Amenokal de Kidal qui y a ainsi donné sa caution morale à l’engagement d’arrêts des hostilités par le MSA et la CMA.

Mr Ibrahima Diawara qui a présidé cette rencontre n’a pas manqué de remercier tous les participants la cérémonie pour la confiance et l’honneur qu’ils placent ainsi envers le Mouvement Maliens Tout Court et a indiqué qu’il s’agit là de la mission fondamentale du mouvement dont il préside. Ibrahima Diawara a assuré ses interlocuteurs que les actions du Mouvement Maliens Tout Court sont sincères et exclusivement orientées vers la recherche de la paix et de l’harmonie entre les communautés du Mali.

Cette cérémonie de cessation d’hostilité est le quatrième évènement organisé par le mouvement Maliens Tout Court qui avait lancé ses activités le 12 avril dernier à Bandiagara dans le centre du Mali à travers des journées de sensibilisations pour la paix et la cohésion sociale. Le 20 avril dernier, le mouvement Maliens Tout Court était à Goundam dans la région de Tombouctou dans le nord du Mali pour prêcher la paix et le vivre ensemble entre les fils de cette région malienne. Le 4 mai dernier, le mouvement Maliens Tout court a organisé une conférence débat sur la paix et la cohésion sociale à Bamako en présence de plusieurs notables des différentes communautés du Mali et des cadres de l’administration malien.

Il est à rappeler que le Mouvement Maliens tout court est un mouvement apolitique, non lucratif, neutre et impartial, dont l’objectif s’inscrit dans une démarche naturelle de mobilisation et de sensibilisation des maliens vers la paix et la cohésion social. Le mouvement est composé d’hommes et des femmes venant de toutes les horizons du pays.

Maliens Tout Court

Vivre ensemble

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. “Mr Ibrahima Diawara”, je ne connais pas ce Monsieur mais qu’il sache que je prie pour lui comme beaucoup d’autres de nos compatriotes. Il est en train de sauver des vies humaines sans tamtam ou tambour… Qu’il persiste, seule la VÉRITÉ saurait résister au temps.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here