Coup d’état déjoué : L’Adema condamne et plaide pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel

3

L’Adéma-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASJ) suit avec une grande préoccupation la situation politique et sécuritaire du pays, caractérisée par une tentative avortée d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de déstabilisation des Institutions de la République menée par un groupuscule d’officiers et de sous-officiers de notre Armée.

L’Adéma-PASJ salue la vigilance et le professionnalisme des Forces Armées et de Sécurité, surtout les services de renseignements généraux pour avoir déjoué cette funeste entreprise contre l’Etat du Mali.

L’Adéma-PASJ, fidèle à ses principes démocratiques et républicains, condamne fermement toute tentative de prise de pouvoir par les armes, surtout ce nouvel acte d’une extrême gravité, inadmissible, attentatoire aux Institutions de la République, qui compromet tous les efforts substantiels déployés pour la réussite de la Transition en cours et le retour à l’ordre constitutionnel. Si la situation est désormais sous contrôle, selon le gouvernement, cette tentative de putsch reste une tache sur le déroulement de la transition et accroit les risques pour la stabilité des Institutions de la Transition.

En dépit de l’extrême gravité des faits incriminés, l’Adéma-PASJ appelle les Autorités de la Transition au strict respect de l’Etat de droit, au respect de l’intégrité physique de tous les suspects et à la judiciarisation des infractions commises en la matière, et exprime son soutien sincère aux Institutions de la transition dans la gestion de cette crise particulière.

L’Adéma-PASJ réitère sa position clairement exprimée aux Autorités de la Transition et lors des Assises Nationales de la Refondation de voir la Transition la plus courte possible, afin que notre pays puisse renouer avec les valeurs démocratiques et républicaines, condition sine qua non de son développement et de la stabilité de ses Institutions.

Le Parti Africain pour la Solidarité et la Justice appelle l’ensemble des acteurs socio-politiques du pays à un sursaut national, à la mobilisation et à la concertation dans un esprit patriotique afin de défendre les acquis de la transition et du peuple malien et permettre un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Que Dieu bénisse le Mali !

Bamako, le 17 mai 2022

Le Comité Exécutif

 Le Président

 Pr Mamantia Diarra

 xxx

 

La tentative de coup d’état: Aliou Diallo condamne avec la dernière énergie

Alou Boubacar Diallo

Je condamne avec la dernière énergie la tentative de Coup d’Etat annoncée par le communiqué №031 du 16 mai 2022 du Gouvernement de Transition.

Pour nous les maliens ce qui compte le plus aujourd’hui, c’est la sécurisation, la paix et la stabilité du pays. Nous devons tous nous engager sur cette voie.

Toute tentative de coup d’état est incongrue et présente des risques certains de plonger le pays dans une aventure aux conséquences incalculables et imprévisibles.

Etant un démocrate convaincu, j’ai toujours privilégié la conquête démocratique du pouvoir. Le parti ADP – MALIBA dont je suis le Président d’Honneur y est fermement attaché.

Qu’Allah bénisse le Mali.

 Aliou Diallo

Président d’Honneur de l’ADP – MALIBA

 

La tentative de coup d’état: La CODEM condamne et apporte son soutien aux autorités de transition

C’est avec une vive préoccupation que le Parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a appris à travers un communiqué du gouvernement une tentative de coup d’état dans la nuit du 11 au 12 mai 2022.

Entretien exclusif avec Housseini Amion Guindo
Housseini Amion Guindo dit Poulo

Le Parti fidèle à sa posture d’opposition à toute prise de pouvoir par la force, condamne cette tentative aux conséquences désastreuses sur le déroulement de la transition.

La CODEM exhorte les autorités à tout mettre en œuvre pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

La CODEM apporte son soutien aux autorités de la transition et au peuple malien dans cette douloureuse épreuve.

Bamako le 17 mai 2022

Le Bureau National

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il est temps que ces puschistes degagent rapidement pourque l’order constitutionel soit retabli . Ce coup d’etat est un avertissement. Le prochain sera mortel.

    • L’ordre constitutionl des voleurs et delinquents financiers, des politiciens ignobles et sans vertu comme Boua le ventru IBK et son RPM ou son petit Monsieur et son PARENA ou le fou Barou Omar Mariko et son SADI, Marimantia et son ADEMA, etc….. ali honte a toi!

  2. L’ADEMA n’a pas honte, un parti polititque qui a eu la charge de conduire la democratie Malienne dans la bonne direction comme premier parti politique pour diriger le Mali sous AOK mais a completement echoue et a cree les premiers fonctionnaires millardaires au Mali: grande Corruption et grande malversation. Honte a Marimantia, MALANKOLONDEN!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here