Déplacement au Mali de l’Envoyé Spécial pour la région du Sahel, le Dr J. Peter Pham

2

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Le 30 septembre 2020

L’envoyé spécial pour la région du Sahel, le Dr J. Peter Pham, se rendra à Bamako, au Mali, du 30 septembre au 3 octobre. L’envoyé spécial y rencontrera le gouvernement de transition ainsi que des leaders de la société civile, des chefs religieux et des fonctionnaires des Nations unies, de l’Union africaine, du G5 Sahel et de la communauté diplomatique. Il exhortera le gouvernement de transition à honorer ses engagements envers la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), notamment la tenue d’élections libres et équitables dans les 18 mois. Il encouragera également les efforts pour lutter contre la corruption, répondre aux préoccupations relatives aux droits de l’homme, réformer les processus électoraux et mettre en œuvre l’Accord de 2015 pour la paix et la réconciliation au Mali.

Dr J. Peter Pham, Envoyé spécial des Etats-Unis pour la région du Sahel en Afrique

Le Dr J. Peter Pham est l’Envoyé spécial des États-Unis pour la région du Sahel en Afrique. Il est chargé de coordonner l’engagement de l’Amérique avec les partenaires internationaux et régionaux, y compris le G5 Sahel et les États membres de la CEDEAO, pour faire face à la menace des organisations extrémistes violentes (VEO) et l’empêcher d’avoir un impact sur des zones supplémentaires, ainsi que de soutenir la mise en œuvre de l’Accord d’Alger et les efforts régionaux pour stabiliser la région des trois frontières du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Le Dr J. Peter Pham a précédemment servi de 2018 à 2020 en tant qu’envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands Lacs en Afrique. Avant sa nomination au Département d’État, M. Pham était vice-président et directeur du Centre Afrique au Conseil de l’Atlantique (The Atlantic Council). Il était auparavant vice-président principal du Comité national sur la politique étrangère américaine et rédacteur en chef de sa revue bimensuelle, American Foreign Policy Interests. Il a également été professeur agrégé titulaire d’études juridiques, de sciences politiques et d’études africaines à l’Université James Madison de Harrisonburg, en Virginie, où il était également directeur de l’Institut Nelson des affaires internationales et publiques. Le Dr Pham est l’auteur de plus de 300 essais et critiques. Il est aussi auteur, éditeur ou traducteur de plus d’une douzaine de livres, principalement sur l’histoire, la politique et l’économie de l’Afrique.

De 2008 à 2017, le Dr Pham a été vice-président de l’Association pour l’étude du Moyen-Orient et de l’Afrique (ASMEA), une organisation académique qui représente plus de 1300 chercheurs en études moyen-orientales et africaines dans plus de 300 collèges et universités aux États-Unis et à l’étranger. En 2015, les responsables de la Smithsonian Institution ont élu le Dr Pham au conseil d’administration du musée national d’art africain, dont il est actuellement vice-président.

Le Dr Pham est titulaire d’une Licence en économie de l’Université de Chicago et d’un doctorat de l’Université Grégorienne, ainsi que des diplômes de troisième cycle en histoire, droit, relations internationales et théologie.

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. On a pas besoin d argent mais de transfert de technologie
    C est pour cela que les maliens ne comptent pas sur vous
    Vous fournissez les drones à la France et ps à nous mêmes car nous somme des sous hommes pour votre président

    Ou étiez vs pour Ogossagou ?
    Vos drones n ont rien vu ni vos satellites ?

    Bandes de sales hypocrites

    Meme pas des condoléances
    Mais vu comment votre administration traite les noirs chez vous je ne suis pas étonné.

    Donc partez comme vs l aviez prévu initialement. Plus on sera séparés de vs mieux ce sera. Car vs êtes le bras armé de la politique et de la diplomatie Française

    France =USA=ONU
    Vive la Russie et vive la Chine

  2. Je pensais que vous vouliez partir de la zone pour vs concentrer sur l Asie et le pacifique

    C est.ce que veut Esper en tt cas

    Gardez votre argent on a pas besoin de votre charité on a besoin de l argent détourné et cache chez vous. La Nsa et la Cia le savent

    Et la masse détournée c est des centaines
    de millions de dollars mal acquis qui profite à votre économie

    Donc soyez pas complices et prenez des mesures ou laissez ns avec les chinois et les russes
    Tout est une question de volonté politique.
    On l à vu avec la Dea en Côte d’Ivoire que vs savez les prendre les mesures quand ça vous arrange

    Est ce clair ? Car en tant qu auditeur indépendant je sais que des centaines de millions de dollars détournées on transiter par vos banques
    J espère que vous allez coopérer à récupéré cet argent. Ce qui est mieux que votre pseudo chariyr

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here