Fasso kaba

0




Mme Coulibaly est une battante dont l’engagement, la détermination et l’opiniâtreté ne font l’ombre d’aucun doute dans la diffusion des variétés semencières.

Pendant longtemps, les paysans africains ont souffert du manque d’accès à des semences de bonne qualité et aux variétés améliorées, adaptées des cultures alimentaires. Toute chose qui prouve la pertinence de l’initiative de Mme Coulibaly Maïmouna Sidibé, promotrice et non moins Directrice de Faso Kaba, une société privée de production et de distribution de semences certifiées de cultures vivrières. Connue pour son goût effréné pour la recherche de semences améliorées et certifiées dans le but d’atteindre les paysans aux ressources limités.

 Nous avons fait sa connaissance à la faveur d’une conférence de presse animée par le Président du Conseil d’Administration de l’Alliance pour une Révolution Verte en Afrique ou en anglais ‘’Alliance for a Green Révolution in Africa’’   (AGRA), M. Kofi Annan, à l’issue de sa récente mission. Au cours de cette conférence, Mme Coulibaly Maïmouna Sidibé a eu droit aux hommages mérités du PCA, qui n’a pas tari de mots de félicitation, d’encouragement et de reconnaissance pour tout ce qu’elle fait dans le domaine de l’accès aux semences de bonne qualité et aux variétés améliorées. En plus de ces mots aimables, un Prix lui a été décerné par le PCA de l’AGRA, M. Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU.

Il est à signaler que le récipiendaire évolue dans ce domaine depuis des années. Mais, comme elle-même le reconnaît, elle doit la floraison de ses activités à la subvention accordée par l’AGRA en novembre 2007. Depuis, sa société ne fait qu’acheminer les semences améliorées à l’intérieur du pays pour le plus grand bonheur de nos paysans. Notamment à Kayes, Kita, Sadiola, Kati, Kangaba, Sikasso et Bougouni, pour ne citer que ces chefs-lieux de cercles.

 Après l’obtention de son premier soutien financier de la part de l’AGRA, l’Entreprise Faso Kaba a produit et vendu plus de 300 tonnes métriques de semences certifiées.

Dans la dissémination des semences améliorées, la promotrice de Faso Kaba ne néglige aucunement la formation des distributeurs. Elle a pu en effet former 150 distributeurs avec la collaboration des partenaires.

Perspectives 2010-2011

Pour les perspectives au titre de l’année 2010-2011, elle prévoit la récolte de 200 tonnes de maïs en semences améliorées, 80 tonnes de riz, 20 tonnes de sorgho, 15 tonnes de mil, 30 tonnes d’arachide et 50 tonnes de haricot, ensemble sur une superficie de 170 hectares. Il est à noter que la Directrice a ses propres champs où ses employés cultivent et expérimentent les semences.

Par ailleurs, Mme Coulibaly Maïmouna Sidibé ambitionne la création d’une Unité de nettoyage (mécanique) des semences pour aller au-delà la méthode classique qui utilise les mains. 

La récompense au bout de l’effort

Celle dont les mérites sont reconnus hors de nos frontières, sait aussi reconnaître les efforts des uns et des autres. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la reconnaissance n’est pas un vain mot chez Mme Coulibaly. Elle a travaillé dans ce domaine pendant des années sans qu’elle n’ait le salut jusqu’à la subvention de l’AGRA. Et selon la Directrice de Faso Kaba, elle le doit notamment à sa rencontre avec Dr Joe DeVries, directeur du Programme des systèmes semenciers pour l’Afrique qu’elle a connu à travers son époux Dr Coulibaly, lors de son passage au Mali. Dr Joe DeVries est engagé pour l’amélioration génétique des plantes africaines et des systèmes de semence propice aux paysans. Ce dernier a reconnu la pertinence des efforts consentis par notre compatriote, toute chose qui justifie l’octroi d’une subvention par son Alliance, AGRA.

En outre, elle n’oublie pas son époux M. Coulibaly, (docteur en amélioration génétique des plantes). Comme en témoignent ses propres mots: « Mon mari  n’a ménagé aucun effort pour me soutenir depuis le début ».

Avant cette distinction de l’AGRA, notre compatriote avait bénéficié d’un Prix avec l’IER décerné par IITA pour la recherche (IER) et la dissémination (FASO KABA) devant les nigérians et ghanéens en 2008.Ces différentes récompenses sont le fruit d’un effort immense qu’elle a su s’imposer des années durant.

[email protected] – Tél. 20 20 06 79 – Yirimadio route de Ségou

 

Kamandjan Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER