Désenclavement de la région de Kayes : Le premier vol inaugural Afrikayes-Air se pose sur Dag-Dag

0

La diaspora malienne a réussi son pari de mettre un vol reliant Bamako-Kayes. Ce  26 Novembre 2019, la  première région qui regorge un  nombre important des maliens résidant à l’étranger a accueilli  sur son sol le premier vol hebdomadaire  d’Afrikayes-Air, fruit d’une collaboration d’Air Burkina.

Maliweb.net – Le manque d’infrastructures routières, ferroviaires et aériennes, dont la région de Kayes souffre, a  tendance à devenir un vieux souvenir  tant les initiatives de désenclavement se multiplient.  La région doit la réalisation de ce rêve à ses ressortissants avec en tête le  Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), qui a usé  de son influence  au sommet de l’État  pour que ce projet aboutisse.

Le 26 novembre dernier, le Président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara et plusieurs cadres de la région de Kayes avec des passagers ont embarqué à bord d’un Embraer 195 d’Air Burkina, en collaboration avec Afrikayes-Air  à l’aéroport international Modibo Keita Bamako destination  l’aéroport de Kayes Dag-Dag. Plusieurs personnalités natives de la région de Kayes  étaient à  bord de ce vol inaugural, notamment  le gouverneur de la région Mamadou Z Sidibé, le président du CSDM, Mohamed Chérif Haidara, le Directeur d’Afrikayes-Air, Souleymane Sidibé, l’honorable Mamadou Hawa Gassama, les anciens ministres N’Diaye Bah et Iba N’diaye.

Une occasion indiquée pour le Président du CSDM pour rendre un hommage  à l’implication et la collaboration des partenaires ainsi qu’aux autorités maliennes qui, selon lui,  ont joué un rôle de premier plan.  Il a rappelé  les instructions du chef de l’Etat données au premier ministre  dans le cadre du désenclavement de la région.  « Le CSDM avait sollicité la réhabilitation de la route et des rails. Il a permis le déblocage et la diligence des procédures administratives », a indiqué Mohamed Chérif Haïdara.  Le CSDM, les populations  ont exprimé leur joie de voir  leur rêve devenir une réalité. Cet aéroport de Kayes est réputé pour ses installations importantes qui ont coûté des milliards aux contribuables maliens et qui respectent les normes requises pour accueillir des vols Internationaux.  Le CSDM souhaite que les autorités  réduisent  toutes les taxes aéroportuaires  dans le but de permettre aux concitoyens de se procurer des billets à 400 €.

Le chef de l’exécutif de la région,  Mamadou Z Sidibé  s’est réjoui de la mise ne ligne de ce vol entre Bamako et la cité des rails qui, il y a trois mois, avait barricadé les routes  pour exiger le désenclavement de la région.  Il a exhorté les populations à réserver un accueil  aux entreprises afin qu’elles  ne regrettent  pas la destination kayesienne.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here