Alport Conakry : une nouvelle représentation inaugurée à Bamako

0

Albayrak,  le nouveau concessionnaire Turc  du port de Conakry a procédé depuis le vendredi dernier à l’inauguration d’un siège qui fera office de sa représentation à Bamako.

Alport Conakry, nouvelle appellation du port de Conakry, se rapproche aux opérateurs économiques maliens. Le concessionnaire Turc qui a entrepris la modernisation de cette infrastructure a inauguré son siège  dans le quartier d’affaire de Bamako, l’ACI-2000. Ce port le plus proche de Bamako est entrain de se moderniser avec un investissement de 500 millions de dollars que le groupe Albayrak prévoit d’y injecter. Cet investissement, rapporte le directeur d’Alport Conakry,Ousmane Savané, a permis la construction et l’installation des équipements modernes capables désormais de faire tourner le port vingt quatre heures sur vingt quatre et sept  jour sur sept.

« Les ports maritimes demeurent les structures les plus importantes pour la dynamique des économies », a introduit le Directeur d’Alport Conakry, Moustapha Levent, ajoutant qu’en plus de son ouverture  jour et nuit,  les navires de transports ne pourront plus coter pendant 43 jours pour décharger les conteneurs, mais seulement pendant 13  jours. Evoquant la proximité du port à la capitale malienne, il a sollicité  le soutien des opérateurs  économiques du Mali  pour son bon fonctionnement.  Pour ce faire, le patron d’Alport Conakry a  annoncé qu’un parking moderne  a été exclusivement construit à Conakry et à l’aménagement de 20 ha de port sec à  Kankan à l’intention des transporteurs Maliens.

Le président du conseil malien des chargeurs et le vice-président de la Chambre de commerce et de l’industrie du Mali se sont réjouits de l’ouverture de cette représentation d’Alport Conakry à Bamako qui, selon eux, va permettre de diligenter le traitement des documents administratifs entre les deux parties. « Nous avons longtemps déploré la faible fréquentation de ce corridor à cause surtout des obstacles naturels qui commencent à être  résorbés grâce au partenariat entre le port et Albayrak », a ajouté le vice –président de la CCIM, Boubacar Tandia.

Dans le même registre, le directeur national des transports maritimes, terrestres et fluviaux, Mamadou Sow, a loué les liens historiques et diplomatiques entre les deux pays en déclarant que la réalisation des infrastructures de manutention, de modernisation au port de Conakry ne fera que renforcer le partenariat gagnant-gagnant.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net      

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here