Pour une éducation de qualité : « Les petits stylos» s’engage à apporter sa pierre

0

Les activités de l’association « Les petits stylos » ont été lancées ce lundi 19 août au musée Muso Kunda. C’était sous l’égide du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Mahamadou Famata. On notait la présence du recteur de l’Université des lettres et sciences humaines de Bamako, Dr Idrissa Soiba Traoré.

Cette initiative est la suite des cris de cœur des élèves et étudiants lors des grèves illimitées dans le secteur de l’éducation, donnant naissance à l’association « Les petits stylos », avec comme slogan « brandir son stylo pour le progrès ». Elle vise à mobiliser les acteurs du système éducatif. Ses objectifs, sont entre autres, : juguler la crise du système qui se cristallise d’année en année ; aider à la promotion de nos valeurs sociétales ; sensibiliser et contribuer à vaincre les préjugés et les clichés sur la femme dans notre société ; lutter contre le mariage précoce, source de nombreux préjudices causés à la jeune fille, obligée souvent d’abandonner les études.

L’association réserve une place importante à la scolarisation des filles. C’est ce qui illustre d’ailleurs le lieu du lancement de ses activités. A cette occasion, cinq femmes battantes avaient été invitées à une table ronde sur la scolarisation des enfants, en particulier les filles.

Selon le président de l’association, Tiefing Sissoko, l’objectif visé par son association est d’outiller le secteur de l’éducation, tout en renforçant la place de la femme au sein du système de l’éducation. Pour ce faire, des actions concrètes de sensibilisation, de formation, d’accompagnement, d’orientation et de mise en place de centre en ressources pour accueillir les femmes désorientées.

D’ores et déjà, le débat national sur l’école est lancé depuis hier sur les attentes des Maliens à leur école.

Le ministre de l’Enseignement supérieur a apprécié cette initiative salvatrice. Pour lui, les valeurs et les idéaux que l’association « Les petits stylos » veut cultiver ne peuvent laisser personne indifférent, car il s’agit de bâtir une société qui favorise l’avènement d’un nouveau citoyen qui va défendre les valeurs qui nous caractérisent.

Cette société sera celle du progrès, là où le mérite sera récompensé, a-t-il conclu.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here