Mali : La MODELE émet des réserves sur la faisabilité du chronogramme électoral annoncé par le Gouvernement

0

Au regard du délai restant de la Transition qui est de 08 mois, la Mission d’Observation Des Elections au Mali (MODELE Mali) recommande au gouvernement la publication, la publication d’un chronogramme électoral clair, précis et réaliste. Elle l’a fait savoir à travers un communiqué daté du mercredi 04 août.

Devant les membres du Conseil National de Transition (CNT), le lundi 02 août, le Premier ministre, Dr Choguel K Maïga, a annoncé le maintien du calendrier électoral annoncé en avril dernier par le gouvernement de Moctar Ouane. Un chronogramme électoral que la Mission d’Observation Des Elections au Mali (MODELE Mali) doute de sa faisabilité eu égard du délai restant de la transition qui est de 08 mois.

Dans un communiqué daté du mercredi 04 août, la MODELE Mali estime qu’au regard du retard accumulé, entre autres, dans le processus de relecture des textes relatifs aux élections au Mali, l’établissement de listes électorales actualisées et l’enregistrement des électeurs, il semble peu probable de mener toutes les activités prévues dans ledit chronogramme électoral dans les délais impartis.

 Il en est de même de l’Organe unique de gestion des élections dont la création et les attributions ne sont pas clairement définies. A ce sujet, la MODELE MALI rappelle que, suivant l’article 2 du Protocole additionnel de la CEDEAO : « Aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six (6) mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques. »

Tout en attirant l’attention du gouvernement sur le délai restant de la transition qui est de huit (8) mois, la MODELE Mali recommande la publication d’un chronogramme clair, précis et réaliste afin de définir la période des réformes et des élections nécessaires de fin de transition, la clarification des acteurs institutionnels et de l’Organe unique de gestion des élections.

La MODELE prône aussi la publication en ligne des résultats des scrutins par centres et bureaux de vote, au fur et à mesure de la proclamation des résultats, soit intégrée dans la Loi électorale. Elle permet, dit-elle, entre autres, d’éviter les conflits et le tripatouillage des résultats pendant la remontée et la centralisation des résultats ; contribuant ainsi à la transparence et à la crédibilité des élections.

Il convient de rappeler que la Mission d’Observation Des Elections au MALI est le dispositif d’observation électorale mis en place par la Synergie 22, comprenant 43 Organisations de la société civile malienne.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here